Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Société / L'Eglise : L'Eglise en France

« Zone interdite : et l’Eglise, dans tout ça ? »

Gabrielle Cluzel revient sur l'émission Zone interdite, qui a allumé le feu sur les réseaux sociaux en montrant entre autres une petite famille "de souche" de Roubaix convertie à l'islam. Elle pointe du doigt la responsabilité du clergé catholique, qui n'a su pendant des années que proposer une aide "sociale", sans oser prêcher l'Evangile. Mais l'homme ne se nourrit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu…

St-Marys-Trid-Mass-smaller-1000x648

[…]"J’aurais été un prêtre de Roubaix, dimanche soir, devant ma télé, j’aurais reçu un grand coup de poing au creux de l’estomac : mais qu’a-t-on loupé ? Qu’a-t-on bricolé durant toutes ces années pour en arriver là ?

Ce n’est pas faute, pourtant, de s’être occupé des quartiers déshérités. Ça oui, l’Église en a pris soin, elle a aimé ces gens-là. Il serait faux de dire qu’elle a déserté. Mais les a-t-elle « bien » aimés ? Ne s’est-elle pas occupée d’eux trop « horizontalement », leur fournissant, si nécessaire, gîte et couvert, assistance scolaire ou juridique mais sans se demander s’ils n’avaient pas d’autres aspirations, « verticales » celles-là, des aspirations que d’autres sont venus combler ? Et n’était-ce pas une forme de mépris de croire ces classes populaires seulement préoccupées de besoins matériels primaires, et incapables d’interrogations ontologiques ?

Pour se mettre à la portée d’un monde par trop sécularisé, l’Église a cru bon de détourner les écoles catholiques de leur spécificité première, vidant le catéchisme de sa substance, réduisant peu ou prou celui-ci à une vague apologie de la gentillesse. Sans voir que de cette grande braderie spirituelle allait naître une formidable injustice sociale, seuls « les héritiers » – pour reprendre la terminologie de Bourdieu – gardant par-devers eux la foi, ce patrimoine impalpable de l’Église que les familles bourgeoises, par « habitus » de transmission, ont su faire passer de façon intrafamiliale ou par des réseaux connus d’elles seules.

Mais les enfants des quartiers populaires, eux, n’étaient pas invités à « la table du partage », même en faisant tout ou partie de leur scolarité dans le privé. À eux les coloriages de coccinelles, aux autres – les privilégiés – la Sainte-Trinité, l’Incarnation et la Rédemption, la Foi, l’Espérance et la Charité. Comme les enfants de Dickens devant la vitrine de Noël, ils n’ont pas pu toucher du doigt ce trésor spirituel et culturel, même pas s’en approcher un peu.

Par appétence aussi pour une religion éthérée, intellectualisée, l’Église s’est dépouillée de ses rites, de ses dévotions populaires empreintes parfois de superstition… croyant, en sus, sans doute qu’en baissant les exigences, elle allait appâter. Sans voir que les « petites gens » vivaient moins dans le concept que dans le concret, et qu’une autre religion, toute de rites contraignants, allait les séduire.

Pour ne point mettre à mal le dialogue interreligieux, on a laissé prospérer, dans l’ambiguïté, un certain syncrétisme, nourri par l’ignorance, annihilant toute velléité de résistance aux puissants assauts prosélytes de l’islam : on prie plus ou moins le même Dieu, non ?

Ce reportage a-t-il fait l’effet d’un électrochoc sur le clergé de Roubaix et d’ailleurs ? Lui a-t-il fait mesurer que, dans cette quête spirituelle des « quartiers », lui seul – et non les grands prêtres de la laïcité – avait une carte à jouer ?

Celui-ci a-t-il senti qu’autant que plaindre les chrétiens d’Orient réfugiés sur notre sol, il faut les écouter quand, forts de leur expérience, ils s’inquiètent pour lui, l’exhortent à réagir, et montrent l’exemple d’une foi claire d’enfant, exempte de complexes et de fausse pudeur ?"

Alors, forte de ses erreurs, l'Eglise qui est en France va-t-elle proposer un vrai catéchisme aux enfants, dans les paroisses et les écoles catholiques ? Voilà qui serait une vraie nouveauté, un grand pas dans le sens de la Nouvelle évangélisation.

Partager cet article

33 commentaires

  1. Vatican II tout simplement ! [Ou plutôt l’interprétation à la française de Vatican II, car dans bien d’autres pays d’Europe, le catéchisme est resté du catéchisme. MB]

  2. Rien n’est plus exact que cette analyse. D’aucuns pourraient l’étendre aux rites et à l’agir liturgique ; il ne s’agit là que de saisir par « le geste » l’anthropologie du sacré.

  3. Belle lamentation. Mais quel remède ? [Du caté pour tous, tout simplement. Ce qui est actuellement proposé aux élèves dans les aumôneries de la plupart des écoles dites catholiques ne risque pas de convertir qui que ce soit, et tendrait plutôt à dégoûter les petits catholiques de la pratique religieuse. Il y a beaucoup de bonne volonté, mais le fond du problème, c’est qu’on n’enseigne pas le caté. Le système questions-réponses d’autrefois avait sans doute du bon : on ne retient que ce qu’on a appris par cœur… MB]

  4. Hélas j’ai bien peur que cela continue .Je fais un catechisme à 4 enfants mais je suis « clandestine ». Je le fais avec « Les trois Blancheurs ». [C’est excellent. La nouvelle version de ce catéchisme ayant reçu l’imprimatur à usage catéchétique en France le 29 juin 2014 (pour les deux premiers cycles : CP-CE2 et CM1-6ème), on devrait pouvoir l’utiliser dans toutes les paroisses et écoles primaires. MB]

  5. Les évêques chargés de transmettre et d’enseigner la Bonne Nouvelle vont-ils dans les écoles, collèges, lycées catholiques pour s’assurer que les baptisés reçoivent un bon catéchisme ?
    Il ne faut pas s’étonner que les chrétiens soient attirés vers d’autres « Bergers », maintenant que les établissements catholiques sont sous contrôle de l’état, que l’éducation nationale a supprimé le mercredi que peuvent espérer les enfants s’ils n’ont pas une famille pratiquante ?

  6. Très bon article, je suis entièrement d’accord avec vous.

  7. On imagine aisément la réaction du « clergé de Roubaix » : « l’essentiel est qu’ils aient trouvé un chemin vers Dieu », etc.

  8. On vous répondra que l’essentiel est qu’ils soient de bons musulmans….

  9. La loi de 1905 sur la séparation de l’église et de l’État a fait beaucoup de mal en France. En respect de cette loi, l’église s’est petit à petit recroquevillée sur elle-même et a laissé le pasteur dans la bergerie à s’occuper de garder les dernières brebis qui étaient encore dedans. Celles qui étaient à l’extérieur, l’église a fait l’erreur ou peut-être l’a-t-on forcée de considérer que c’était à la ripoublique de s’en occuper et son principe de laïcité qui ne donne aucune réponse à la question: Pourquoi et comment doit-on vivre? Alors les gens en demande sur cette question fondamentale sont allés trouver une réponse chez ceux qui ne s’embarrassent pas des principes de la loi de 1905 pour dire ce qu’ils ont à dire. Sur pourquoi on vit si vous ne donnez pas une réponse, l’être humain est obligé d’aller en trouver une pour avoir envie de continuer à le faire. On ne vit pas que de nourriture matérielle.

  10. Le livre « Pierre Vivante » fut un désastre ! L’Eglise devrait avec l’aide de l’université catholique, proposer dans toutes les écoles, un cours de « Connaissance de la Bible » avec à la clef un diplôme ! Cela se fait en Grande Bretagne avec les universités d’Oxford et de Cambridge ! Il suffit de prendre exemple sur elles !
    Cette connaissance est indispensable pour comprendre la culture européenne mais aussi les temps eschatologiques qui commencent !
    L’histoire du monde est en fait l’histoire du combat entre le prince de ce monde (voir Jésus dans le désert) et Dieu. L’Eglise en France ne l’a pas compris et a préféré se laisser influencer par la loge ecclésiale. Elle est grandement responsable de l’ignorance « crasse » des petits Français ! Bien entendu elle a comme excuse, le combat acharné que mènent les francs-maçons contre elle. Mais cela fait partie du jeu ! Sans adversaire, n’importe quelle institution s’affadit, s’embourgeoise pour peu à peu disparaître.

  11. Une analyse remarquable : à copier, recopier et photocopier et à envoyer dare-dare à tous les clercs de sa paroisse – en espérant qu’ils voudront bien la lire, et que le Saint-Esprit ouvrira leur coeur pour que, enfin, ils comprennent…

  12. C’est qu’aujourd’hui on devient chrétien non plus par tradition mais par conviction. Qualitativement que quantitativement.

  13. Comme je retrouve ce qui se passait (se passe?) dans la paroisse de ma ville: Vaulx-en-Velin.
    C’est pour ça que je l’ai désertée: j’ai trouvé plus « catholique » ailleurs!

  14. « Laisser la Lumière sous le boisseau », comme savent si bien le faire nos ONG soit-disant Catholiques qui ne la montrent pas à ceux qu’elles approchent, nos écoles catholiques couchées devant les ukazes laïcistes des gouvernements qui se sont succédés, nos prêtres qui ont quitté leur soutane pour « s’enfouir » dans la société avec leurs ouailles et mais s’y sont étouffés, en perdant les jeunes générations avec un catéchisme « horizontal » d’une débilité consternante (j’ai été catéchiste obéissant et confiant, et m’en mords encore les doigts),
    On n’a rien compris à Vatican II et créé le Grand Vide dans lequel l‘islam prosélyte peut s’engouffrer naturellement.
    Heureusement se lèvent les générations Jean-Paul et Benoît XVI que ces courageux Papes ont su extraire de la vase du relativisme et du néant syncrétique, nouvelles générations qui portent haut la Lumière qui les anime, devant des évêques soixantehuitards éberlués et un Pape François qui apprécie et a envoyé le Cardinal Robert Sarah en France pour réveiller les chrétiens engourdis.
    Zone interdite ? A la télé peut-être, mais qui fait confiance aujourd’hui aux médias d’Etat ?

  15. Comme je sais que vous ne me publierez pas (d’ailleurs, ce n’est pas grave), je vous adresse ce billet.
    Pour votre gouverne, l’Église n’a jamais commis d’erreur et le vrai catéchisme existe déjà ! Pour votre nouvelle évangélisation, il faudrait que NSJC revienne parmi nous. Lui seul peut en modifié le contenu.
    L’œuvre de destruction a commencé depuis 1789 (environ 500 églises à Paris pour cette époque, qu’en reste-t-il ! et dans quel état ! Depuis 1962 tout s’accélère. Il ne restera bientôt plus rien. J’étais adolescent dans les années 60, j’ai vu de mes propres yeux comment que les tenants du patrimoine religieux avec la complicité des curés ont mis à sac notre héritage. Il y avait des bennes ou l’on jetait tout ce qu’on pouvait. Il fallait plaire au monde … ! Tous ces gens sans aucuns pouvoirs et aucuns droits ont dépouillés notre Eglise pour y raconter des fables à dormir debout. Maintenant, Dieu c’est détourné de nous et il va falloir assumer les conséquences, parce que croyez-moi ce n’est pas fini.
    Bien à vous. [Et pourquoi ne vous publierais-je pas ? Je ne crois pas avoir dit que l’Eglise avait commis des erreurs : je ne suis pas apte à en juger. Si erreur il y a, c’est d’avoir renoncé à enseigner les fondamentaux de la foi (le catéchisme) en pensant que la Vérité ferait fuir les gens. Mais il n’est jamais trop tard pour recommencer à enseigner le catéchisme, qui, comme vous le dites, existe déjà, et est immuable car la Vérité est immuable. C’est le but de la Nouvelle évangélisation, demandée par le Pape : enseigner les nations et leur apprendre la Bonne nouvelle, ce qui commence par… le catéchisme. Ce que vous citez est hélas exact : un pan entier du patrimoine de l’Eglise a été bazardé de façon très arbitraire, mais l’Eglise a survécu, comme elle a survécu aux persécutions, aux invasions barbares, à la révolution et au petit père Combes. Non, je ne crois pas que Dieu se soit détourné de nous, mais l’inverse, et je pense qu’il n’est jamais trop tard pour revenir à Lui (les Français sont aussi l’Enfant prodigue et les ouvriers de la dernière heure). Amitiés. MB]

  16. Dans notre bonne vieille ville datant du Moyen Age, ce dont notre église majeure témoigne, le clergé a été islamophile durant 40 ans, comme le maire défnunt, le démocrate chrétien DILIGENT, fils d’un compgnon de Marc SANGNIER.
    Le curé de Roubaix est devenu ainsi évêque, laissant notre ville et sa communauté chrétienne décimée, car la plupart des chrétiens de Roubaix sont partis ou partent habiter ailleurs pour fuir cet enfer quotidien : la question de l’identité n’est pas vaine. C’est celle de l’insécurité culturelle, défendue par le dirigeant du SIEL Karim OUCHIKH.

  17. Le fondement de l’action sociale est la vie spirituelle… Gros raté ecclésial des années 60/70.
    Mais la même question se pose sur l’action « ecologique » à la Alliance Vita pour les années 2000 : une véritable « écologie humaine » peut-elle se passer de Dieu ?
    Ne sommes-nous pas en passe de répéter la même erreur que celle du « catholicisme social » ?

  18. Bien vu, encore une fois Mme Cluzel.
    Et on pourrait inviter le clergé de cette région à regarder un peu sur ce que fait http://riaumont.net/spip.php?rubrique40 en milieu populaire !

  19. Oui, mais bon ça reste une émission de télé.
    Derrière chaque vrai drame, autrement plus marquant (Charlie Hebdo, Germanwings, ….), il y a l’Eglise d’Europe, qui depuis des dizaines d’années encourage le nihilisme sous toutes ses formes.
    Et pas l’ombre d’une repentance en vue, alors qu’elle les multiplie par ailleurs sur des sujets d’un autre âge ou à côté de la plaque.
    Les Kouachi, Lubitz et Charlie vont se multiplier, et l’Eglise continuera à dire que ce ne sont pas des gens très gentils, et qu’il faut bien respecter les valeurs républicaines. [Pas sûr, ça; regardez ce qu’a dit le Pape au sujet des jihadistes qui persécutent les chrétiens… MB]

  20. Cet article met en plein le doigt là où cela fait mal, mais peu de choses évolueront car on ne revient pas sur cinquante ans d’abandon en claquant des doigts. [Pas en claquant des doigts, mais en se retroussant les manches. Si chaque catho suscite au moins un autre catho dans son entourage, les choses peuvent aller très vite… A la grâce de Dieu. MB]

  21. Au cate de leur école, on avait appris à mes enfants que le carême c’est  » allumer le silence  » . Ils sont revenus me disant que « être catho , ça fait peur car ils ne comprennent pas ce que cela veut dire « !!!!

  22. C’est « l’option préférentielle pour les pauvres dans l’esprit du souffle de Vatican II ». Un article magnifique qui synthétise parfaitement 40 ans d’errance.
    Mais cela ne fera pas changer d’avis notre clergé : quand on voit que l’archevêque de Paris soutient la nomination d’un ambassadeur français homosexuel au Vatican, mais ne soutient pas la marche pour la vie à Paris, contrairement au Vatican.

  23. Pas étonnant ! « le service des relations avec L’islam » SRI émanation de la CEF est en état d’apostasie dans ses textes : le Seigneur n’est plus la Voie la Vérité la Vie …
    Tous ceux qui en doutent n’ont qu’à lire leurs textes que l’on trouve sur les présentoirs de toutes nos paroisses .
    il est tout a fait normal que des familles anciennement chrétiennes rejoignent l’Islam .

  24. Analyse très pertinente de Gabrielle Cluzel! A diffuser largement.
    @Jephe, votre commentaire (« Vatican II tout simplement ») est des plus réducteurs! Le problème de la déchristianisation de la France est bien plus complexe que cela; il n’y a pas UNE réponse aussi simple. N’oublions pas que la baisse de la pratique religieuse et des vocations a commencé dès la fin des années 50. Par ailleurs, Vatican II, en appelant à une ouverture au monde moderne, faisait parallèlement de l’Eglise, « corps du Christ » et « peuple de Dieu » le phare de ce monde, le Christ étant la « lumière des nations » (Lumen Gentium)!

  25. L’école Catholique dans laquelle nous avons grandi mon épouse et moi même, et qui a formé mes fils n’est aujourd’hui que l’ombre d’elle même.
    Elle n’a plus de Catholique que le nom, car il n’y reste qu’un ou deux enseignants pratiquants et croyants, les autres faisant tout ce qu’ils peuvent pour interdire jusqu’au prêtre de la paroisse , de venir faire de l’éveil à la foi avec les primaires.
    Le directeur et les « profs » sont d’abominables gauchistes athées , qui prennent un malin plaisir à voir apostasier les élèves du collège , et que faisons nous ? Rien , alors que dire de la foi catholique en France ? Elle se meurt dans L’indifférence. [Ne la laissons pas mourir : agissons. Avec une vie de prière d’abord, puis en se mettant à catéchiser. On peut très bien court-circuiter une aumônerie de lycée nulle en faisant du vrai caté : je l’ai moi-même pratiqué, incapable que j’étais d’utiliser les « supports » fournis par l’école. Tous les parents et grands-parents peuvent le faire : les aumôneries des 9/10e des lycées manquent de personnel. Il faut investir les places, proposer son aide, catéchiser sans se lasser ! Ne laissons pas nos petits Français sans Dieu, c’est trop triste, ils n’ont pas mérité ça ! MB]

  26. Certes. Analyse pertinente. Mais ne jetons pas trop vite la pierre (vivante ou pas) aux prêtres. C est a nous de demander beaucoup de saints pretres et Dieu nous les donnera. Je connais beaucoup de jeunes pretres « tradis », beaucoup de familles ou les enfants sont nombreux et vont dans des écoles hors contrat pour le plus souvent. Et ce ne sont pas toujours des familles « bourgeoises » heureusement, même s il y en a beaucoup.
    Il ne faut pas désespérer mais tout demander au coeur miséricordieux de Jésus, avec sainte Faustine et tous les saints!

  27. Je parle de ce que je connais, c’est à dire de Paris.
    Partout où l’Esprit Saint passe « librement », les églises sont pleines à craquer : St Nicolas des Champs tous les jeudis à 18h30, des dizaines de miracles chaque semaine… les superbes soirées Louange et guérison…
    Partout où la liturgie est belle, là encore les églises sont pleines : St Gervais avec la fraternité monastique de Jérusalem, St Honoré d’Eylau avec les soeurs de Bethleem…
    Les retraites en silence dans des monastères…un succès éclatant. Mais la parole de Dieu semble réduite… au silence !
    Les chants de louanges de l’Emmanuel sont souvent sublimissimes, qui les chante le dimanche dans les églises ?
    Donc, oui, il y a un GROS problème avec la hiérarchie de l’Eglise.
    De même qu’Israël au temps de Jésus, l’Eglise Catholique en 2015 étouffe l’Esprit Saint.
    Ce n’est pas une sainte prudence qui habite l’Eglise lorsqu’elle ne se prononce pas sur les apparitions, les mystiques et les prophètes.
    Soyons clair : C’est Satan qui est à l’oeuvre !
    Sainte Faustine a carrément été INTERDITE, CENSUREE par la hierarchie de l’Eglise pendant des décennies ! S’il n’y avait pas eu JP2, personne n’en aurait entendu parler !
    La majorité des nouveaux convertis viennent au catholicisme soit par les communautés charismatiques, soit par la lecture de Maria Valtorta, ou bien après un pélérinage à Medjugorje, ou encore en étant touché par les prophètes actuels (Vassula, Sulema).
    Sulema passe par exemple ce samedi dans une église (St Pierre du Lac) de Créteil, grâce sans doute à un curé COURAGEUX qui n’a pas peur de se faire taper sur les doigts par sa hiérarchie. Mais qui est au courant, à par des habitués de forums comme Le Peuple de la Paix ?
    Alors que Sulema, Vassula, ou Vicka, pourraient remplir le Stade de France, vu la puissance de leur témoignage !!!
    Les curés ont interdiction de parler par exemple de Medjugorje. Ce qui est proprement hallucinant !!!
    Notre maman du ciel nous donne des messages d’une beauté éblouissante tous les mois, ET LES FIDELES DE L’EGLISE NE SONT MEME PAS AU COURANT !!! et on se plaint de la progression de l’Islam, non mais je rêve !!!
    Pareil, la sublime prière de la Dame de tous les Peuples a été charcutée par l’Eglise, qui ne comprend pas le message de Marie, ce qui est un comble !
    On parle d’obéissance, mais l’Eglise n’obeit pas à la Mère de Dieu, et on voudrait que les gens se ruent dans les Eglises ?
    Marie demande (depuis 30 ans !) à Medjugorje de jeûner le mercredi et le vendredi pour la paix dans le monde, l’Eglise relaye-t-elle ce message ?
    Il y a eu récemment une vague campagne oecuménique pour le jeûne lancée par le père Gourrier avec un imam et un autre religieux « CONTRE la guerre » (!!!) juste relayé par la Vie.
    [Parlons des journaux chrétiens… on connait La Vie, La Croix, Famille Chrétienne… mais qui connait Chrétiens Magazine, ou le Sourire de Marie ?]
    Alors qu’il devrait y avoir des initiatives MASSIVES, comme la journée de prière mondiale POUR la paix dans le monde instauré par le Pape en septembre 2013. Deux jours après, la France renonçait à attaquer la Syrie !
    On en est là… la France est devenu un désert spirituel, en partie par la faute de l’Eglise.
    Comme le dit Jésus à Vassula : « Comment voulez croire ce que je vous ai dit il y a 2000 ans, quand vous ne voulez pas croire ce que je vous dis aujourd’hui » ?
    Allez, à tous qui lirez ce message : Yallah, au boulot !
    Quand on voit le superbe témoignage de Véronique Lévy sur sa conversion, j’ai honte de la tiédeur des chrétiens « de souche ».
    REVEILLONS NOUS !!! [Je vous rejoins sur la nécessité absolue d’une belle liturgie. C’est pour cela qu’à mon avis, vous avez oublié de citer tous ceux qui se convertissent par le biais de la liturgie traditionnelle (rite extraordinaire de l’Eglise), et il y en a beaucoup. Pour ce qui est de la prudence de notre Mère l’Eglise concernant un certain nombre de révélations, publiques ou privées, il ne nous appartient pas d’en juger. Vous citez Medjugorge, je vous dirais volontiers qu’à Lourdes déjà, la Sainte Vierge demandait qu’on dise le chapelet, et qui le fait ? Nul ne le sait. Mais une chose est sûre : si personne ne le faisait, il est fort probable que la France serait en bien plus mauvaise posture encore. Alors, de grâce, ne jetez pas trop vite la pierre à l’Eglise ni aux chrétiens « de souche » : vous ne pouvez pas savoir ce que chacun fait dans le secret de son cœur. MB]

  28. @ Eloïse
    Bien d’accord, des « catéchismes » comme « Pierre vivantes » ne furent en fait que des meules mortifères que l’on a attachées au cou des enfants prétendûment « catéchisés ».

  29. La préoccupation principale de l’Eglise Catholique semble être le développement de l’islam! A lyon, je suis bien placé pour le savoir!No comment…par pure charité chrétienne et respect pour mon évêque…si les diocèses deviennent plus « autonomes » alors il n’est pas impossible que je déménage à Toulon.

  30. A Benoit
    Votre élan littéraire est entraînant ! Mais un chrétien doit être prudent ! Particulièrement avec les révélations mariales ou christiques !
    Je vous en donne une par exemple : Celle de Julie Whedbee ! Que dit-elle ? Que 2015 sera l’année du grand dénouement ! De la grande secousse ! Que toute la création sera retournée !
    Est-ce vrai, est-ce faux ? Comment voulez-vous qu’un religieux se prononce sur ce message ?
    Il en est de même avec Sulema, Vassula, ou Vicka ! Ces personnes peuvent être sincères ! Mais l’être humain est imparfait ! C’est donc un récepteur et un transmetteur imparfait ! De plus, même les « choisis » peuvent être tentés par satan !

  31. Beaucoup de commentaires visent le catéchisme et les clercs post-conciliaires.
    Il me semble pourtant que Mme Cluzel souligne surtout la responsabilité des fidèles :
     » (…) seuls « les héritiers » – pour reprendre la terminologie de Bourdieu – gardant par-devers eux la foi, ce patrimoine impalpable de l’Église que les familles bourgeoises, par « habitus » de transmission, ont su faire passer de façon intrafamiliale ou par des réseaux connus d’elles seules.
    Mais les enfants des quartiers populaires, eux, n’étaient pas invités à « la table du partage », même en faisant tout ou partie de leur scolarité dans le privé. À eux les coloriages de coccinelles, aux autres – les privilégiés – la Sainte-Trinité, l’Incarnation et la Rédemption, la Foi, l’Espérance et la Charité. »
    Dans le reportage, Kévin explique que l’islam lui a permis d’échapper à une sorte de fatalité de la délinquance. En recherche spirituelle dans un milieu social très défavorisé, seuls des musulmans ont apparemment apporté des réponses à ses questions. AInsi est-il devenu Farid alors que, qui sait, il aurait peut-être pu devenir père Paul-Marie…

  32. @Horcla
    Désolé, je me considère comme un dinosaure. Ce qui n’a pu être fait en 1789 sera fait plus tard. Je suis un peu réducteur, c’est vrai, mais les discours et les analyses stériles, huuuummmm ! Très peu pour moi. Depuis les origines du Christ, des sectes se sont mis en place pour le combattre. Ils ont mis le temps et aujourd’hui, ils ont le pouvoir. Si vous ne le voyez pas, je ne peux rien faire.

  33. @ Jephe
    Je ne comprends pas ce qui a pu vous faire dire que je ne voyais pas ces choses-là… Je vois bien tout cela; il est évident que Satan est à l’oeuvre partout, particulièrement depuis 1789, nous sommes bien d’accord.
    Vous voyez donc bien vous-même qu’on ne peut pas tout réduire à Vatican II.

Publier une réponse