Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Zemmour et le réveil Français

Dans sa chronique du Figaro de ce jour, Eric Zemmour évoque « la France de l’espérance »
en revenant largement sur « Et la France se réveilla » l’ouvrage de Stainville et Tremolet.
Extrait :

« Nos deux journalistes sont « embedded »
dans la manif pour tous ; ils voient et
racontent avec une empathie qu’ils ne
cherchent pas à dissimuler. Ils
montrent une France avant tout
catholique qui découvre les délices et
poisons de la minorité (« Les catholiques
sont devenus des juifs comme les autres »,
dit drôlement Jean-Pierre Denis, le
patron de l’hebdomadaire La Vie) ; et une
jeunesse jusque-là bien sage qui s’initie
aux joies et aux risques de la rébellion ; la
première qui a l’audace et le courage
d’affronter les anciens révoltés soixante-huitards,
devenus bourgeois flaubertiens (…) Cette génération- et ses valeurs progressistes et hédoniste- a encore gagné avec le "mariage pour tous". Mais cette victoire sera son chant du cygne. Nos deux journalistes, au bout de leur récit haletant, le pressentent."

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

6 commentaires

  1. Prophète ? Zemmour ? quand il écrit “le chant du cygne” ?
    Il me semble que le réveil, mieux encore la re-naissance, c’est tout autre chose qu’un “chant du cygne”.
    L’avantage d’un pays, d’une collectivité nationale, c’est sa longévité, sa quasi immortalité. Un pays, un empire, un peuple, comme le Perse par exemple, est déjà mort plusieurs fois, mais comme un phénix il est revenu à la vie, même si, pour reprendre le même exemple, il est aujourd’hui couvert d’oripeaux…
    Que Dieu nous préserve de ces oripeaux, islamiques ou maçonniques, pour que nous restions tout à fait nous-mêmes.
    Et vive le printemps français dont j’attends qu’il écarte de nous ces ignobles vêtures.
    [C’est le chant du cygne des soixante-huitards.
    MJ]

  2. Je dirais, malheureusement, que le «mariage pour n’importe qui» n’était pas leurs chant du cygne mais plutôt le rempart qui va protéger leurs château-de-cartes qui était bien construit, et permettre d’étendre maintenant un royaume-de-cartes.
    Il va falloir briser ce rempart! Reprendre l’union homme-femme et le nommer! L’identifié clairement. Pour pouvoir le signaler sans ambiguïté à nos enfants. Pour pouvoir le célébrer sur la place publique comme étant unique, et chanter son non sur les toits de nos villes!
    Une fois l’union homme-femme à nouveau clairement identifier (par un nom) sur la place publique et dans les connaissances de nos enfants, à ce moment là, leurs château-de-cartes commencerait à s’écrouler.
    Mais là ils on un solide rempart (ce nouveau mot de mariage), d’où en haut leurs vigiles lancent des flèches de «homophobe!» de «haineux!» et de «réactionnaire!»
    Il va falloir remonter l’étendard unique de l’union homme-femme, parce que en cela même signifie qu’il y à homme et femme, mâle et femelle. Sans l’union homme-femme clairement nommé, l’existence même de l’homme et de la femme et mit en question dans les têtes de nos enfants.
    Allons les Enfants de la…! Avec intelligence et persévérance. Et avec un goût de guerre; parce que c’est une guerre. Une guerre des mots! Et ils vient d’emporté la pièce maitres avec ce «mariage pour n’importe qui». Une dure bataille perdu. Mais on est toujours là. Et la guerre, elle vient juste de commence!

  3. C’est un vrai combat spirituel que nous ne gagnerons pas si on s’appuie sur toutes les organisations…
    PRIONS il n’y a que ça dont nous sommes certains….
    Zemmour n’a pas tort…les attaques de tout bord sur ces organisations sont terribles…
    et chacun doit vivre….
    Regardez F. BARJOT ?????dehors…sans raison sérieuse…

  4. Oui !
    Ce que c’est que de lire trop vite !!
    Mais je confirme l’expression de mon espoir…

  5. merci Eric

  6. Dieu tire toujours un bien d’un mal. En poussant le bouchon trop loin, les soixante-huitards se sont tiré un obus dans le pieds, grâce à Dieu. Ce pied d’argile est en train de se désintégrer. Aidons le à progresser dans cette direction par nos prières.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services