Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Immigration / L'Eglise : François

Yvan Rioufol : “François ne prend pas la mesure de la crise d’identité qui traverse l’Europe”

Tout comme Bernard Antony, Yvan Rioufol critique l'attitude du pape François dans un billet intitulé "Le pape François s'égare dans la politique":

"Le pape François s’est donné le meilleur rôle, samedi après sa visite éclair sur l’île grecque de Lesbos, en ramenant avec lui trois familles syriennes musulmanes : douze personnes au total, qui seront prises en charge par Le Vatican. Émouvantes ont été les scènes, diffusées sur les télévisions, de réfugiés en larmes aux pieds du Saint Père ou demandant sa bénédiction. Un chrétien ne peut qu’être fier et solidaire, évidemment, de ce geste d’humanité envers des musulmans, qui répond à la barbarie islamiste qui martyrise aussi les minorités religieuses en terres d’islam.

Cependant, cette mise en scène flatteuse trouve vite ses limites, puisque 700.000 migrants (chiffre de Frontex) attendent de pouvoir passer en Europe et que l’immigration de masse est désormais vue comme une menace par une majorité d’Européens (…)

Le pape est bien sûr dans son rôle quand il applique la parole du Christ invitant à accueillir l’étranger comme lui-même le fut. Mais Jésus ne faisait que passer chez ses hôtes. Et il recommandait aussi d’aimer son prochain comme soi-même. Or, François ne prend pas la mesure de la crise d’identité qui traverse l’Europe et qui fragilise sa confiance en ses valeurs. Il ne s’attarde pas non plus sur la montée du totalitarisme salafiste qui, embarqué dans les bagages de l’immigration, ne cache pourtant rien de sa détestation de l’Occident gréco-latin et judéo-chrétien. Le pape a expliqué n’avoir pas choisi parmi les réfugiés, tous "enfants de Dieu". Mais cet oubli du sort des Chrétiens d’Orient, qui font partie des réfugiés, est difficilement acceptable.

Le pape assure ne pas faire de la politique et dit s’exprimer en tant de chef spirituel. En réalité cette subtilité ne tient pas. En parlant de Dieu, il bouscule aussi César. Or ce n’est pas son rôle. "Nous sommes tous des migrants", proclame-t-il, à la plus grande joie de Jean-Luc Mélenchon, l’ancien enfant de choeur. François critique les frontières et les murs, en oubliant que ces moyens sont parfois nécessaires pour protéger les nations affaiblies de leurs ennemis ou du grand Babel. Le pape est un guide spirituel inspiré. Mais ses incursions dans la politique obligent à ne pas le prendre au sérieux."

Les lecteurs du Salon beige me pardonneront de publier trois réactions plutôt critiques vis-à-vis du Pape mais son geste entraîne de nombreux commentaires. Les réactions de ces trois intervenants (Marion Maréchal-Le Pen, Bernard Antony et Yvan Rioufol) restent néanmoins respectueux et relèvent du libre débat politique.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

29 commentaires

  1. les elites politiques,religieuses,intellectuelles ont abandonne et trahi leurs peuples. ces peuples dont elles avaient la charge

  2. Encore une preuve d’une crise chez les catholiques ! J’ai vraiment de plus en plus l’impression d’assister à une scission !

  3. Personnellement j’ai participé pendant un an à un groupe de prière d’inspiration jésuite en compagnie de chrétiens de gauche de la génération qui a été jeune en 68 (j’ai donc 30 ans de moins qu’eux). Eh bien, au moment où a commencé la crise des migrants, nous avons pris l’Evangile “j’étais étranger et vous m’avez accueilli” pour méditer dessus. Puis sont venues des diatribes contre les catholiques de la ville d’à côté qui avaient émis quelques réserves suite aux propos du pape à l’époque invitant les catholiques à accueillir des migrants. Lesdites familles avaient simplement dit qu’elles préféraient accueillir des réfugiés chrétiens persécutés, ce qui était vu comme une grande discrimination par les gens de mon groupe. Or, ayant discuté avec la personne chargée de l’accueil dans ladite ville, j’ai compris qu’en effet les visas étaient délivrés avec de grandes difficultés aux chrétiens et très facilement aux musulmans! La discrimination n’était pas là où on la voyait si aisément.
    J’ai fini par quitter ce groupe qui critiquait beaucoup les chrétiens “de droite” qui préféraient être prudents avant d’accueillir, mais accueillaient quand même.
    En effet entre différents discours assez violents contre le FN, contre la droite, contre les conservateurs, contre la ville d’à côté, contre les tradis, pour ma part je me rendais compte que je ne pouvais jamais rien dire contre les cathos de gauche. Au final, dans ce groupe où on dissertait tant sur l’accueil, et surtout l’accueil de l’immigré, je ne me suis jamais sentie accueillie.
    Cette petite histoire pour dire qu’il y a des gens, notamment ceux qui n’ont pas d’enfant à charge dans la société actuelle (extrêmement anxiogène, de mon point de vue de jeune maman), qui ne se rendent pas compte de ce qu’ils disent, de la situation dans laquelle vit ce voisin qui aurait dû être leur frère mais qu’ils ont préféré mépriser (populiste!) pour aller accueillir un frère bien lointain.
    Il y a une telle détresse, une telle pauvreté, un tel désert spirituel et intellectuel ici en France chez les Français! Il y a une urgence ici et maintenant auprès de nos compatriotes. Certains, nantis, sans enfants (ou dont les enfants sont grands), peuvent bien se permettre de faire la morale à tout va. Où est le bien commun dans tout cela, et surtout le bien de mon frère, de mon voisin? Qui est en quête d’un regard d’amour, d’accueil, lui aussi, bien que par politesse, par civilité, il ne montre pas cette soif et cette angoisse? Si bien que l’on croit que tout va bien pour lui? Alors que tous les liens entre nous autres Français ont été défaits?

  4. La réaction de Marion Maréchal-Le Pen résume bien la pensée des catholiques à ce stade, en faisant bien la différence entre la politique et le rôle spirituel de pape. Elle s’en est bien tirée et pas tombée dans les pièges des pseudo-journalistes. En cette année de la Miséricorde, le pape est tout à fait sans son rôle en tant que guide spirituel, qui plus est à l’égard de (vrais) réfugiés musulmans cette fois. C’est un bel exemple de témoignage de la Foi, ce qui est si complexe parfois à appliquer.
    Evidemment, encore une fois, les médias ne prennent que la partie dont ils ont besoin dans tout ce que dit le pape. Il a notamment un des premiers à parler d'”invasion”.
    Les médias nous font le coup depuis le discours de Benoît XVI à Ratisbonne.
    Sur le plan politique, ce n’est pas aussi mal joué que cela vis-à-vis des dirigeants des pays, car finalement, il “récupère” les errances des gauches européennes, qui sont incapables de réagir…

  5. Attention com irrévérencieux !C’est a peine croyable tous la même chanson ! la base dit sans cesse « on est chez nous » ( y compris dans sa religion ) et on n’est plus en France » (c’est valable pour l’Ilalie , la Grece etc noyées sous le flot des mosquées ) et cet homme que tout le monde croit etre un esprit libre nous dit en substance comme un papier a musique bien perforé « François » (donc on est a tu et a toi) « il est incompétent » « il ne fait pas exprès » « il n’a pas compris ni pris la mesure »
    Qui est encore assez neuneu pour ne voir que la propagande larmoyante et ignorer que les franmacs sont partout y compris et surtout au sommet de l’état (et donc du vatican ?) pour appliquer a la lettre un planning et un agenda de destruction systématique de tout ce qui est national et identité en les diluant volontairement sous un déluge organisé de « migrants » et tout çà bien sur pour nettoyer la place pour le grand chambardement du « nouvel ordre mondial de l’oncle sam et de la religion unique (et ce ne sera pas le christianisme on le sait) et la taqya dans tout çà ?
    Rioufol devrait arrêter de nous prendre pour des C… , le mieux a faire est encore d’écouter Eric Zemmour au moins çà décape a l’acide vérité quelle que soit la personnalité traitée

  6. Le “pro-immigrationniste” de trop nombreux prélats est motivé non seulement par un banal désir de mimétisme, un souci de passer pour “politiquement-correct”, mais aussi, plus profondément, par un soucis du ralliement non seulement à la république, mais finalement au monde des “tous sauvés”.

  7. Vous êtes pardonné de relayer ces positions dissidentes à l’endroit du pape !
    D’autant que la papolatrie prétendant que la parole de notre pape soit intégralement infaillible est un grand danger pour l’institution papale elle même.
    Il est bon de se rappeler que le pape est infaillible quand il touche à la sainte doctrine, et que nous avons le devoir de l’écouter avec un apriori positif quand il fait de la pastorale. Mais nous n’avons aucune obligation de considérer comme infaillible cette pastorale, surtout quand elle est politique. Elle est discutable.
    Sinon, comment ne pas devenir fou ? De Jean Paul II qui exhorte l’Europe à défendre son identité et de François, qui a raison ? De Benoit XVI qui refuse le relativisme dans le salut et de François, qui a raison ? De Pie XII qui défend Franco et de François, qui a raison ? etc.
    La croyance démesurée en une infaillibilité absolue ne peut mener qu’à la schizophrénie ou au sédévacantisme. Et cette croyance ne figure pas dans la doctrine catholique.
    Le pape est faillible quand il prétend être César. Il est bon de l’affirmer. Dans l’intérêt de la doctrine, de l’Église, et de l’institution papale elle même !

  8. Est-ce que ces 3 familles vont recevoir des leçons de catéchisme ?
    Est-ce un signal vraiment chrétien de dire à ceux qui ont tout abandonné pour émigrer en Europe: “vous avez raison de devenir des déracinés, nous allons vous transporter, vous loger et vous nourrir avec tout le confort possible en Occident” ?

  9. Je souscris entièrement à ces trois commentaires critiques de l’initiative du pape.
    En les publiant, Le Salon Beige est pleinement dans son rôle. Il n’a pas à se justifier.
    Ce geste du pape peut s’interpréter de diverses manières, selon la sensibilité de chacun. Il ne relève pas de l’infaillibilité.
    Pour ma part je pense que le souverain pontife s’est une fois de plus laissé emporter par le médiatiquement correct. Il a agi en contradiction avec ses déclarations antérieures sur la détresse des chrétiens d’Orient. Il serait intéressant de connaître leurs réactions.
    Jean-Paul II maîtrisait les médias, voire les dominait. François les suit. Voilà toute la différence entre ces deux papes.

  10. nos élites catholiques n’ont pas encore pris la mesure de ce qu’il se passe , et n’ont tiré aucune conclusion, ni leçon du sort réservé par les musulmans envers les chrétiens dans tous les pays musulmans. Ne croyons pas que l’accueil des migrants (pour ne pas dire envahisseurs) leur suscitera la moindre reconnaissance envers les occidentaux qui vont les héberger, nourrir, et soigner…..Nous restons des chiens d’infidèles, des hypocrites, des polythéistes, des porcs…..Un jour , sur la terre de nos ancêtres , nous raserons les murs

  11. Le pape n’est plus César que dans le plus petit état du monde. On se souvient des paroles de Staline: “le pape, combien de divisions ?”.
    On peut jaser en France sur ultramontanisme et gallicanisme.
    L’action du pape en Grèce a plutôt fait grincer les dents des catholique partisans du gallicanisme, ceux-là même ralliés à la république de hollandie et de sarkozie, qui n’assument pas les conséquences de leurs actes en Libye et Syrie.
    Le Vatican par contre garde un grand rôle sur le plan diplomatique. Là c’est un gros message envoyé à ceux qui ont créé ce chaos en leur disant “si vous allez au bout et assumez les conséquences, voilà ce que vous devez faire”.
    Ils doivent se tirer les cheveux, ces mondialistes, de faire le jeu du pape François.

  12. @ ODE,
    les catholiques de gauche font tout simplement de la politique avant d’être chrétiens, c’est surtout la politique qui les intéresse. ils sont aussi sectaires et intolérants que les gauchistes athées.
    Il y en a beaucoup autour de moi et je les ai quittés, je me sens beaucouo mieux depuis.
    Vous n’avez rien à faire avec eux et, de toute façon, vous vous êtes bien aperçue que vous ne les intéressiez pas.
    Le Ciel saura guider vos pas vers des chrétiens qui vous conviendront mieux.
    Occupez-vous de vos enfants et ne soyez pas inquiète. Ces personnes tyranniques n’ont pas votre foi et ne méritent pas votre présence.

  13. C’est bien là le noeud du probleme: depuis que le “souverain pontife” s’est auto attribué des prerogatives qui appartenaient à l’Empereur, jamais depuis deux mille ans l’éveque de Rome n’a pu se resoudre à rendre à Cesar ce qui appartient à Cesar.
    Il n’en allait evidemment pas de même à Constantinople où l’Empereur a refusé de se laisser depouiller de ses pouvoirs temporels; ce qui a conduit le patriarche à se consacre à sa seule mission ici-bas: le salut des âmes.

  14. Si la gauche est héritière du marxisme, il est impossible de se déclarer à la fois catholique et “de gauche”, c’est à dire en faveur des droits à l’avortement, à l’euthanasie, à la PMA/GPA, etc. Les “cathos de gauche” sont schizophrènes, c’est bien connu. Ils n’ont pas vocation à rester bien longtemps, ou bien cathos, ou bien de gauche.

  15. Bonjour,
    A Ode : j’ai beaucoup apprécié votre billet, argumenté et clairvoyant.
    Au Salon beige : je ne vois pas pourquoi le Salon beige s’interdirait de publier des commentaires critiques sur le pape. Ce pape est un jésuite, et il illustre bien la décadence sur le long terme de cet ordre religieux, influencé en Amérique latine par la théologie de libération. J’en sais quelque chose, ayant été élève d’un collège et d’un lycée jésuite à Lyon dans les années 60 et 70 (actuellement le lycée Saint-Marc). Pendant mes années de collège, tout allait bien. J’ai eu un père jésuite, le père Sala, qui avait une colonne vertébrale et qui nous a donné une véritable instruction religieuse. Après, tout s’est dégradé, mai 68 ayant accéléré les choses. L’instruction religieuse des pères jésuites s’est alors transformée en groupes de discussion fumeux, orientés nettement à gauche. Les jésuites de cet établissement ont alors spirituellement démissionné et déserté l’enseignement, laissant tout le pouvoir à des enseignant laïcs, très souvent pour ne pas dire toujours, de gauche également. Un de nos enseignants, par exemple, ne cessait de vanter en cours les mérites du système d’autogestion yougoslave, à l’époque de Tito : c’est dire. Donc, depuis cette époque, je me méfie beaucoup des jésuites. Il ne faut donc pas s’étonner de la position prise par ce pape à propos du problème des migrants.

  16. toutes créatures de Dieu, pas tous enfants de Dieu, c’est le baptême qui nous fait enfants de Dieu. Ce “lapsus” si lapsus il y a, est révélateur.

  17. Je pense que beaucoup de lecteurs du SB vous pardonnent d autant plus volontiers de publier ces réactions que la plupart d entre eux partagent cette circonspection vis à vis du geste du pape.
    D autre part, notre pape François dit “nous sommes tous des migrants”. Non. Pas moi, désolée. En revanche, nous sommes tous des hommes créés à l image de Dieu. La, oui, je me reconnais.

  18. St Jean-Paul II pouvait lutter efficacement contre le communisme athée, car il le connaissait de l’intérieur… Les soviétiques l’avait bien compris, c’est pour cela qu’ils ont essayé de le tuer (en utilisant un groupe terroriste de l’extrême droite turque) !
    Notre pauvre pape François, sud-américain et jésuite, n’entends strictement rien aux “réalités de l’Orient compliqué”, comme aurait dit le général de Gaulle…
    Comme tant de religieux occidentaux, il réagit avec son cœur, alors que sa charge de Chef de l’Eglise Catholique lui commande d’utiliser aussi (d’abord) sa cervelle !

  19. Si le Pape mérite le respect et ses invitations aussi, dans la mesure où elles ne concernent pas la religion ou les mœurs elles n’engagent que lui.
    Son accueil de réfugié mérite le respect parce qu’il est un homme intelligent, qu’il a mûri pleinement cette décision et qu’il a une vie de Foi indéniable et une vie spirituelle qui oriente toute sa vie. Il recherche le bien commun en agissant ainsi, mais d’autres pourront préférer agir autrement avec toute la liberté d’une conscience éclairée.
    Cela dit, je note qu’il ne parle d’accueillir (et n’accueille lui-même) que des *familles* avec enfants, en aucun cas des hommes seuls ou des adolescents seuls.

  20. Je préférai quand le Vatican accueillait des membres de l’OAS pour les protéger et les soutenir dans les années 60.
    Autre époque où l’épiscopat était plutôt dans le camp des patriotes.

  21. Ode et Philomène, j’ai fait comme vous!

  22. Pour être crédible dans le fait d’embarquer des clandestins régularisés, son administration aurait dû faire le nécessaire, avant le voyage, pour qu’il ramène des Yésidis, et des Chrétiens et de musulmans.
    Ce pape est bavard et brouillon.

  23. Et dire que la furieuse gauche a fustigée PIE XII pour avoir sauver des Juifs sois disant pour les endoctriner et que dire aussi de ceux qui lui reproche son soutien a Franco ,alors que se sont les révolutionnaires qui massacrèrent les prêtres, foulèrent les hosties consacrée saccagèrent les tabernacles ,sans compter tout les catholiques trépassé.Ne voyez vous pas que le mème esprit ravage le monde aujourd’hui?

  24. Maintenant, personne ne pourra dire que le pape n’est pas cohérent ni les musulmans qu’ils sont discriminés par les chrétiens.
    Le pape pose des bases solides pour une nouvelle évangélisation planétaire.

  25. Et rappelons, qu’on dit IMMIGRANTS, quand on sait parler français, et pas “migrants”. Ces gens ne sont ni des animaux ou des martiens sortis de nulle part dans attaches, sans racine, il me semble….. comme si ces gens étaient des nomades alors qu’ils sont à la base, pour la plupart, ultra sédentaires…

  26. Est-ce le signe comme l’entend Zemmour de l’abandon de l’Europe à pertes et profits par ces élites? Puisque certains estimeraient que désormais l’histoire, voire l’évangélisation, se fait ailleurs et non dans une région du monde qui s’effondre démographiquement, culturellement et spirituellement. Serions nous abandonné à notre sort?

  27. Le Pape François, à mon immense regret, fait du politiquement correct et donne ainsi du grain à moudre à tous les dirigeants Occidentaux. Il nous incite à accueilli les migrants sans distinction sachant que cel est impossible matériellement et par sécurité. Lui-Même à Lesbos, reviendra avec des familles avec enfants mais pas avec des jeunes et moins jeunes hommes forts. Il souffle parfois le chaud et le froid, dit et se redit, ou s’en défend. Lors du synodes des Evêques, l’un deux s’est confié en disant que le texte avait été fait de façon volontairement ambigu…….chacun le comprend donc comme cela l’arrange……J’aimerais que le oui du pape soit ou et le non soit non et qu’il s’en explique et le mette dans les faits. Bien triste !

  28. Dans le plan de de Dieu, ce geste du Pape n’était-il pas nécessaire pour montrer que l’Eglise ne hait pas les musulmans ?

  29. Non seulement on vous pardonne volontiers vos critiques, mais on se dit “enfin !”
    D’autant que vous manqueriez à vos promesses de (ré)information en ne le faisant pas.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services