Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Yvan Blot : “Wauquiez veut tenir un discours de classes populaires tout en refusant de serrer la main à ses représentants”

Analyse d'Yvan Blot pour Boulevard Voltaire :

"Les partis politiques, aussi, sont mortels. Le cas du Parti communiste français, réduit à une cabine téléphonique, est connu. Le départ de plusieurs parlementaires LR, notamment de Xavier Bertrand et encore plus d’Alain Juppé, fait gloser. Mais il y a plus grave. La sociologie montre que Les Républicains sont atteints dans leur survie future (…)

Tous ces chiffres montrent que les électorats de Le Pen et de Mélenchon, et de Macron à un moindre degré, sont jeunes. Les Républicains et les socialistes (Hamon) font piètre figure. Les socialistes sont écrasés entre Mélenchon et Macron et font figure de parti résiduel, avec des fuites d’électeurs considérables au bénéfice des concurrents sur la gauche.

Quant aux Républicains, dont le nom même incarne, aujourd’hui, la ringardise et la banalité, ils sont très concurrencés par Macron. Wauquiez en a pris son parti et a choisi de se rapprocher des thèmes du FN. Mais cet alignement verbal est très artificiel. Les électeurs déçus, notamment sur l’immigration (mais aussi l’insécurité et le chômage) par Sarkozy, n’ont aucune raison de faire confiance à Wauquiez, qui ne paraît pas sincère. Ce parti est menacé sur sa droite par le FN, qui peut encore progresser, et par Macron, qui peut séduire la frange gauche qui n’a pas encore quitté Les Républicains. 

On peut alors établir cette prévision : belles perspectives sociologiques pour le FN et ses alliés, pour Macron et Mélenchon, perspectives plutôt sombres pour les socialistes et Les Républicains, survivants provisoires du « vieux système » des partis.

Les études comparatives confortent ce jugement. Les électorats jeunes sont ceux des partis populistes. En Italie, c’est la Ligue du Nord, et aussi le Mouvement cinq étoiles qui vient de faire un virage sur le sujet de l’immigration, pour mieux s’accorder avec l’électorat populaire. C’est ce que devrait faire Mélenchon s’il était moins archaïque et dogmatique. Si Mélenchon continue à défendre l’immigration, il va bloquer ses perspectives de développement, sans doute au profit du FN.

C’est pourquoi la configuration du second tour des élections présidentielles de 2017 est une configuration d’avenir. Nous marchons vers une nouvelle bipolarisation entre les macronistes et le Front national. Cette bipolarisation a d’autant plus de raison de durer qu’elle correspond à une lutte des classes réelles entre les classes dirigeantes prospères et les classes populaires souffrantes. Ceux qui souffrent de l’immigration, de l’insécurité et du chômage votent populistes, et ceux qui bénéficient de la mondialisation ou de statuts protégés votent Macron. Entre ces deux électorats, le dialogue est à peu près impossible car les intérêts sont divergents. Ce n’est pas une question de leadership mais de sociologie porteuse. Lénine, à Neuilly, n’aurait jamais réussi. Comme l’écrit justement le professeur Guilluy : « Le sempiternel débat sur la stratégie du FN est vain. Le FN existe parce que les électeurs votent pour ce parti et non l’inverse […] ils ne sont ni stupides ni manipulés et font des analyses rationnelles de leur vécu. ».

Or, le parti républicain a un électorat riche et âgé et Wauquiez veut tenir un discours de classes populaires tout en refusant de serrer la main à ses représentants. Cette position entre deux chaises n’est pas tenable et va précipiter, tôt ou tard, son déclin."

Partager cet article

8 commentaires

  1. Si Marine Le Pen avait la sagesse de se retirer…nous ferions confiance à un de ses jeunes cadres au parti depuis bien longtemps.Ils n’ont jamais démérité.

  2. Et les migrants dans tout çà? Qui entrent, se multiplient, pratiquent l’attaque de diligence, et les ZAD? Et l’absence des forces de police? Et la démographie en chute libre?
    La politologie, dans ce tourbillon de fin des mondes est pitoyable. Comme si la “sociologie” française était pertinente à 20 et même 10 ans.
    Oui tous ces “partis” sont surréalistes mais leurs électeurs qui finassent sur des divisions “idéologiques” rappellent furieusement les discours sur le sexe es anges sur les remparts d’une Constantinople assiégée ou les protagonistes de la guerre picrocholine chère à Rabelais.

  3. Bonne analyse d’Yvan Blot mais à l’avenir nous devrons cesser de raisonner exclusivement en termes d’élections. Le peuple autochtone devra se rassembler pour défendre sa terre ancestrale en commençant par les luttes nécessaires pour la reconquête de ses Droits civiques qui sont aujourd’hui bafoués.

  4. Wauquiez est un loser, le parti LR est mort et déjà enterré.

  5. Wauquiez en tant que Young Leader cache bien son jeu. Grâce au mensonge il peut encore avoir de l’avenir si son électorat naïf ne s’en aperçoit pas.

  6. MLP et Wauquiez ne se contentent pas de dire la même chose, ils ont aussi la même stratégie, celle de la fameuse “droite la plus bête du monde”.

  7. Merci à Y. Blot. C’est exactement ce que je pense et qui me semble ressortir de tous les sondage et analyses hors de notre famille politique. La critique “de droite” contre le FN après le second tour non seulement est illogique et contradictoire dans les termes mais un contre-sens historique face au projet Macron.
    Pour travailler en milieu populaire (le vrai) je peux affirmer que comme le résume magnifiquement Guilly, il n’y a pas à choisir entre identité et social pour le FN. La critique “de droite” est inopérante et en grande partie celle d’un reliquat de bourgeoisie catholique et vraiment de droite ais qui ne comprend plus ce que vit les classe populaires.
    Les critiques sur le “gauchisme” du FN agitée par le Figaro et les Echos lors du 2ème tour (confortée par des gens comme R. Ménard par ex.) sont en grande partie fausses : sur les 35 h qui veut supprimer la référence à une durée légale du travail ? personne (sauf Fillon) même les ordonnances Macron ne le font pas. C’était donc un faux procès.
    D’ailleurs, on le voit bien même Buisson qui en terme politicien propose une stratégie désastreuses à LW (plumer la volaille FN plutôt que l’alliance) dit maintenant que les LR doivent se désembourgoiser. Or, c’est bien ce qu’a su réaliser Marine. Je regrette certes qu’elle ai raté son débat et qu’elle ne fasse pas plus cas de son soutien à la Manif pour tous… mais elle a su réaliser et comprendre un mouvement très profond de la société française.
    En ce sens aussi, je pense que le FN a beaucoup d’avenir et que pour le bien commun de la France, il est suicidaire pour la “droite catholique” de vouloir a tout prix critiquer le FN comme on le voit aujourd’hui.
    Il y a des choses à améliorer mais la direction est la bonne.

  8. les rats quittent le navire, si wauquier ne saisit pas sa chance de suivre une ligne droite, il coulera!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services