Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Yazid Sabeg, obamaniaque

D Le commissaire à la diversité veut mesurer la progression des minorités visibles au sein des élus. Alors que les statistiques ethniques sont interdites, le commissaire va s'appuyer sur une nouvelle étude qui chiffre la présence des minorités dans la vie politique par la photographie. Yazid Sabeg se montre enthousiaste pour le procédé choisi :

"C'est une possibilité intéressante pour traiter la question cruciale des discriminations raciales. J'ai moi-même prôné la photo de famille dans les bilans des entreprises".

Bref : un chiffrage au faciès. Eric Besson, ministre de l'Immigration, se montre réticent :

"Il faut qu'on invente des instruments fiables et conformes à nos traditions, sans classer les individus par race, ethnie, religion… C'est assez complexe"

Le Haut Conseil à l'intégration a conçu un autre procédé : à partir des noms et prénoms qui prévalaient en France à la fin du XIXe siècle et de ceux récemment apparus, un logiciel permet de repérer les personnes d'origine maghrébine et africaine, ou d'immigration européenne ou encore de l'outre-mer. Avec cette méthode, les "minorités visibles issues de l'immigration" sont représentées jusqu'au sommet de l'Etat avec Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa. Elu avant Obama ! Alors, que veut de plus M. Sabeg ?

Michel Janva

Partager cet article

4 commentaires

  1. Barack ? On en a déjà Obamarre .

  2. On n’a pas fini de s’amuser avec leurs contradictions…
    Pas de race mais de la diversité…

  3. Pour resumer tout ceci correspond à la demande : »si tu devines ce que j’ai dans le panier…je te donnerai une grappe » !
    sans parler des contradictions de la diversité et du clonage …et pourtant ce sont souvent les mêmes qui pronent l’une et l’autre !

  4. Ils sont vraiment obsédés par les races. Mais que fait la Halde !

Publier une réponse