Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Xavier Bertrand régularise 5000 médecins étrangers

Lu dans Minute du 14 décembre :

B"A l’heure actuelle, dans les hôpitaux publics, il y a au moins 5000 médecins dont les diplômes, obtenus dans des pays du Maghreb ou d’Afrique noire, ne sont pas valides, ni en France, ni dans l’Union européenne. Le gouvernement préfère pourtant fermer les yeux. Dans la nouvelle loi de financement de la Sécurité sociale, vo ée par l’Assemblée et le Sénat, Xavier Bertrand, ministre de la Santé, a ainsi imposé une disposition – l’article 34 ter –, qui a pour objet «de prolonger jusqu’en 2014 le dispositif transitoire d’autorisation d’exercice des médecins étrangers hors Union européenne.»

[…] Effectivement, mettre aujourd’hui à la porte ces «praticiens non qualifiés» serait reconnaître que durant des années on a joué avec la santé des Français. Bertrand a donc trouvé une solution, ou plutôt posé un cautère sur une jambe de bois: la date butoir du 31 décembre 2011 a été repoussée au 31 décembre 2014. Un délai de 3 ans au terme duquel on accordera sans doute une nouvelle prolongation… En bonus, le ministère a revu les modalités du concours pouvant offrir une régularisation officielle. Alors qu’auparavant les candidats devaient passer «avec succès des épreuves de vérification des connaissances et de maîtrise de la langue française», désormais la langue n’est plus un obstacle: l’épreuve de maîtrise du français a été purement et simplement supprimée! […]"

Non seulement cela constitue une injustice à l'égard des étudiants français en médecine bloqués par le numerus clausus, mais aussi à l'égard des pays d'origine de ces médecins, qui ont certainement besoin de leurs compétences.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

14 commentaires

  1. BERTRAND hérite d’une situation déplorable qu’il gère avec un certain pragmatisme , pour une fois qu’un ministre tente de résoudre des problèmes restés en suspens depuis des dizaines d’années .savez vous qu’une élue socialiste propose de former les véterinaires à la médecine humaine en un an pour pallier à la désertification médicale ?

  2. C’est rien, tout va bien ! Nous avons le meilleur système de santé mondial du monde.
    M’enfin LSB….

  3. Sans être un spécialiste dans ce domaine, il me semble qu’une telle affaire montre la puissance des lobbies cachés dans ce pays au delà d’un ministre comme X. Bertrand. Ces lobbies font que contre toute raison valable on maintient un numerus clausus très strict pour les étudiants français donnant ainsi la préférence aux étrangers par rapport aux nationaux quitte à payer les étrangers un peu moins et à ne pas regarder de trop près leur qualification. Peut-être qu’un lecteur du SB pourra apporter plus de lumière sur cette affaire.

  4. à cad,
    quand bien même Monsieur Bertrand n’est pas initialement responsable de cet autre aspect de la débâcle du Système,il n’en reste pas moins que la mesure qu’il prend ici rejoint hélas sur le fond celle de l’élue socialiste que vous évoquez.
    Puisqu’il n’est plus besoin de parler français pour soigner un malade , cela signifie que l’homme est appréhendé comme assimilable à une “machine” selon la funeste tradition voltairienne dont ces deux élus se disent être les héritiers.( cf les pertinents travaux du Professeur Xavier Martin sur “l’humanisme” voltairien )
    C’est pourquoi il n’est pas davantage surprenant que l’ aboutissement de cette débâcle générale confine aux résultats désastreux des fameux plans quinquennaux de feu l’Union soviétique.
    Même source d’inspiration, même plantage.
    S’il veut agir de manière efficace et pérenne sur la santé de la France ou même seulement sur la santé de son économie, le Ministre Bertrand soutiendra ,ou mieux rejoindra, sagement la marche pour la Vie pour signifier son adhésion à ce qu’elle a de juste et de vrai.
    Quelle authentique “rupture” ce serait, n’est-ce pas ?
    A vue humaine , nous en sommes sensiblement loin, assurément.

  5. Le noeud de cette affaire c’est que les merveilleux technocrates que le monde entier nous envie avaient calculé ,sous le règne JUPPE et KOUCHNER,que moins il y aurait de médecins moins il y aurait de dépenses de santé .tout cela sans calculer que la population vieillit ,augmente ,et que les médecins laissés libres de s’installer comme et ou il leur conviendrait choisiraient en priorité les endroits prés des facultés ou dans des zones bien pourvues. résultat des courses des postes non pourvus à l’hopital et des régions devenant des déserts médicaux,d’ou l’appel aux médecins étrangers qui ,contrairement à ce que laisse entendre “minute” sont trés souvent compétents.Depuis l’arrivée de BERTRAND,sans etre Sarkophile ,il faut reconnaitre l’augmentation du numerus clausus (un syndicat de jeunes médecins l’a désapprouvé! )la possibilité pour les médecins retraités de prolonger dans de bonnes conditions (en cours )autant de mesures permettant de passer le mauvais cap. Avec en ligne de mire une régulation des installations de médecins et une rationalisation des effectifs de la santé contre lesquels tout le monde rale en sachant pertinemment que l’ère du n’importe comment et de la survie du petit hopital pour la reelection du maire est terminée.

  6. Le déficit en médecins français a été organisé et camouflé par le mensonge que cela a été une erreur regrettable.

  7. Attention aux raccourcis et vérifions à la source:
    La lecture de l’article 34 ter du texte de loi du financement de la sécurité sociale ne permet pas d’affirmer qu’un niveau de français
    n’est plus exigé pour les médecins extra communautaires.
    Ce n’est en tout cas pas écrit:
    “- l’article L. 4111-2 qui permet au ministre de la santé, dans certaines conditions, d’autoriser des professionnels titulaires d’un diplôme étranger à exercer en France. Ces personnes doivent avoir satisfait à des épreuves anonymes de vérification des connaissances et justifier d’un niveau suffisant de maîtrise de la langue française. ”
    Par contre, on peut avoir un doute sur la sincérité du contrôle du niveau de maîtrise du français.

  8. Comment ces pays vont-ils se développer si leur meilleurs hommes sont toujours pillés par des pays riches??????
    D`un coté ils les ruines… et de l`autre main ils leur donnent de l`aide internationale…

  9. Oui, mais il y aura des problèmes de finances, car les médecins étrangers étaient actuellement sous payés et ,il faut bien le dire, exploités…ces 5000 seront maintenant comptés au prix fort,tant mieux pour eux,mais gare au trou de la Sécu.C’est vrai qu’ils seraient encore plus utiles dans leurs pays d’origine.Mais il n’y tiennent pas beaucoup pour de maultiples raisons.En psychiatrie le problème de langue et de culture est important….même problème avec les recrues des diocèses…pour les prêtres…

  10. Hollande, le futur président entérinera
    cette ânerie, bien sûr !

  11. Je ne vois pas pourquoi il serait scandaleux que des vétérinaires puissent faire de la médecine humaine après un an de formation supplémentaire.
    Après tout, s’il n’est plus demandé aux médecins étrangers de bien parler le français, nous serons soignés comme le sont les animaux.
    Finalement, je me demande si je ne préfère pas un vétérinaire français que je comprendrais, plutôt qu’un médecin lybien que je ne comprendrais pas, et qui, en outre, en tant que bon musulman, considèrerait les femmes comme des animaux.

  12. Juan Lobo
    Les vérifications en question ne sont pas sérieuses, car il faudrait des années pour qu’elles soient fiables.
    On nous mène en Titanic depuis longtemps.

  13. Nos étudiants en médecine sont recalés pour parfois 0,01 point et se retrouvent en kiné, sage-femme ou autres.
    Ceux qui souhaitaient vraiment exercer ces métiers, se retrouvent dans d’autres filières. et ainsi de suite.
    Parfois sous la responsabilité de médecins étrangers…
    Il est évident que tout le monde ne peut pas réussir le concours de fin de P1 mais recaler des étudiants qui pour quelques centièmes de points n’auraient pas forcément fait de mauvais médecins et recruter des médecins étrangers dont les formations ne sont pas aussi élistes que la nôtre est un non sens total.
    Aucun pays ne désavantage ainsi ses nationaux ou immigrés déjà sur le territoire en situation régulière au détriment de nouveaux immigrés.
    Et comme le souligne l’article, non seulement au détriment de nos étudiants, mais aussi des pays dont sont issus ces médecins.
    Avec l’augmentation du numerus clausus, on est dans le bon sens mais le retard sera difficile sinon impossible à rattraper. Il faut plus de 10 ans pour former un médecin en France !

  14. à Juan Lobo
    merci pour vos précisions, cependant en effet, qui est capable aujourd’hui de vérifier “le niveau de maîtrise du français lorsque l’on sait que l’éducation du système produit par exemple des étudiants, pourtant en DEA de droit incapables d’écrire de manière compréhensible en français.(Qu’est-ce que cela doit être dans les matières scientifiques!)
    Et ce ne sont pas des cas isolés, loin s’en faut, même dans les meilleures facs.
    De toute façon il faut raisonnablement arrêter de débaucher leurs élites aux pays pauvres, cela donnera en sus du travail à nos enfants.
    Le malthusianisme , voilà l’ennemi ! et celui-là, il s’est passablement infiltré dans ce qui tient lieu de pensée au moins autant à “droite” qu’à “gauche”.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services