Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Culture : cinéma

Wim Wenders devrait se pencher sur le cas de la communauté presbytérienne

W Le cinéaste Wim Wenders a été catholique pendant 20 ans avant de devenir protestant et d'intégrer la communauté presbytérienne. Il a annoncé hier qu’il envisageait de tourner un film sur les scandales de pédophilie dans l’Eglise catholique. Il accuse à tort le souverain pontife Benoît XVI de ne pas avoir brisé «le cercle vicieux» du silence sur les abus commis par des prêtres au sein de l’Eglise catholique.

Pourtant, l'écrasante majorité (80%) des agressions sexuelles sur enfants ont lieu au domicile et sont le fait de l'entourage familial. Les actes commis par le clergé catholique sont donc très minoritaires en regard de la totalité des agressions sexuelles commises dans la société. Mais Wim Wenders pourrait s'intéresser à sa communauté protestante.

Fort de vingt ans de recherches, Philip Jenkins, professeur d'histoire de sciences religieuses à l'université de Pennsylvanie, affirme que rien ne permet de conclure à un taux plus important d'inconduites sexuelles dans le clergé catholique que dans les autres clergés. Chaque confession protestante a eu son lot de scandales. Un diocèse épiscopalien du Canada est au bord de la faillite, à la suite de "poursuites massives engendrées par des décennies d'abus systématiques".

Massimo Itrovigne, sociologue, enfonce le clou de la comparaison avec le protestantisme dans ses différentes dénominations aux Etats-Unis :

"La présence de pédophiles est de 2 à 10 fois plus élevée parmi les membres du clergé protestant que chez les prêtres catholiques".

Selon une autre étude américaine, le risque de pédophilie chez les pasteurs est 2 fois plus grand que chez les prêtres.

Partager cet article

7 commentaires

  1. Je ne sais pas si l’argument porte car Wim Wenders semble plus vouloir orienter le sujet de son nouveau film sur la façon dont l’Eglise Catholique avait géré les cas de pédophilie (silence de l’évéque, mutation du prètre pédophile dans une autre paraoisse, mauvaise préparation au célibat dans les séminaires…), que sur l’existence même de la pédophilie au sein de l’Eglise Catholique.
    Même s’il est vrai qu’il risque de faire dans l’exagération, à savoir impliquer Benoit XVI injustement…

  2. Il faudra demander à l’experte Françoise DOLTO et aux autres signataires de son manifeste prônant le droit pour des enfants à la sexualité avec la personne de leur choix, la pédophilie,(tel Daniel Cohn-Bendit) dans des années 70 pas si lointaines.
    Comme pour d’autres sujets, les autorités républicaines ont laissé croire que tout était permis avant de dénoncer les “dérives”.
    Hors de toute comparaison directe mais dans la similitude du procédé, de nos jours ce sont des policiers républicains qui cassent, sur ordre, pour que d’autres en soient accusés.
    Questions de posture de donneurs de leçon.
    Mais Wim Wenders voudra également très certainement condamner aussi les cinéastes pour ne pas avoir dénoncé les pratiques pédophiles de certains d’entre eux.
    A moins qu’il ne veuille prendre avis documenté, nous avons justement un Ministre de la Culture qui semble avoir une opinion sur la question…

  3. Mon avis est que pas mal d’Evêque ont malheurement temporisé, croyant sincèrement obtenir l’amendement de ces prêtres dévoyés et répugnant à réduire à l’état laïc ces hommes revêtus du sacerdoce “pour l’éternité”. Au moins un Evêque a été complaisant et coupable : dans une affaire que j’ai particulièrement bien étudié (le cas Murphy à Milwaukee), l’Evêque Waekland a commis la faute de ne pas approcher la communauté des adolescents sourds. Cet Evêque n’a pas voulu écouter les victimes. Le fait qu’il était lui-même homosexuel actif et qu’il a détourné 400.000 dollars au profit de son amant peut expliquer son aveuglement et son silence pendant 20 ans (1974 à 1995), alors que plusieurs religieux et prêtres (RP Brundage) ont sonné l’alarme. Mais même dans cette affaire l’implication de Benoit XVI ne peut être démontrée contrairement à ce qu’à prétendu le New York Times et le lobby d’avocats prétenduement “born again” et anti-catholique. Donc mon avis – de catholique – est que si le Pape sort indemne de cette tourmente, tous les Evêques ne sont pas innocents. Il y a très malheureusement des diocèses et des insititions religieuse qui ont omis de sanctionner et d’éloigner des hommes ayant dépassé le niveau de “l’égarement momentané” pour se ranger dans les psychopathes invétérés, dans le déni, voire la justification perverse, sans remord ni perception du mal engendré chez leurs victimes.
    En un mot : un crachat au Visage adoré, un coup de lance au coeur de notre Seigneur Jésus Christ.

  4. C’est devenu une fixation, la pédophilie dans l’Église ! Pourtant, comme dit l’article, il y en a chez les protestants (et aussi, sans doute, chez les juifs, les musulmans, les bouddhistes, etc., sans parler de la société laïque) mais on préfère s’acharner sur une Église qui ne se conforme pas au monde présent (Rom 12, 2) en refusant les grandes avancées que sont l’avortement, le “mariage” homosexuel, l’euthanasie…

  5. Wim Wenders arrivera certainement par sélection des faits, suggestion floues, accumulation de soupçons et quelques amalgames mensongers à produire un film odieux. Mais dans un mouvement de foi et de confiance en Dieu il faut “se regarder en face”. L’abomination a pris place dans notre Eglise sainte, parmi nos prêtres. Il faut s’en débarrasser sans complaisance, ni hésitation à la suite de Benoit XVI. Ca ne sert à rien de dire “que ça existe aussi – et peut être pire” chez les autres (notamment dans l’enseignement public).
    [Bien sûr. Mais ce qui est dénoncé ici, c’est l’hypocrisie et la malhonnêteté de Wim Wenders. MJ]

  6. @MJ : je suis un catholique épris de Vérité avant toute chose, je suis profondément blessé par tous ça, ulcéré, humilié. Mais j’aime mon Eglise. Je parviens à garder mes yeux grands ouverts grâce au Christ qui m’accompagne et me réconforte. Je me f… épérdument des esprits malsains genre Wim Wenders qui maltraitent la Vérite.

  7. Malheureusement, le second lien (une étude américaine) ne marche pas. Vous pourriez peut-être faire une sujet sur les menaces de poursuites judiciaires contre le pape (dans la suitede l’article du NYT) … qui se résument actuellement à un fiasco autant aux USA (Anderson) qu’en Grande Bretagne (Dawkins et Christopher). Et en parallèle l’Eglise catholique qui poursuit ses efforts de clarification et de réception des plaintes des victimes (pas partout cependant …).

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]