Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / France : Politique en France

“Vous pensez vraiment que si l’école va mal, si la famille est menacée, si l’islam radical est en pleine expansion, c’est la faute exclusive de Bruxelles ?”

Le député Emmanuelle Ménard explique à Boulevard Voltaire pourquoi elle a défendu le drapeau européen au sein de l'Assemblée nationale :

Unknown-30"Vous avez défendu le drapeau européen à la tribune de l’Assemblée nationale. Au point de troubler un certain nombre de vos amis…

Je me demande bien pourquoi. J’ai redit mon attachement viscéral à notre drapeau tricolore. J’ai redit ma foi dans notre patrie – expliquant que les nations étaient « la chair même de l’Europe ». J’ai réaffirmé le caractère judéo-chrétien de notre continent. Que voulez-vous de plus ? Que j’appelle à brûler la bannière européenne en place publique ? Une bannière, je l’ai également rappelé à la tribune, « bleue comme la robe de la Sainte Vierge », me faisant conspuer par Jean-Luc Mélenchon. Mais il y a toujours plus royaliste que le roi…

Mais le drapeau européen est aujourd’hui l’emblème, le symbole de Bruxelles et de toutes ses dérives…

Décidément, vous ne m’avez pas écoutée ! J’ai appelé à abolir « le règne des bureaucrates tatillons, des technocrates véritables colins froids, des commissaires non élus qui veulent régenter jusqu’aux détails de nos vies ». Cela ne vous suffit pas ? Mais c’est vrai que je crois en une Europe européenne. En une Europe qui pourrait demain – si nous savons la changer – être une terre de liberté où chaque nation serait respectée pour sa singularité, son génie propre. J’ai d’ailleurs ajouté que j’étais fière d’appartenir à une civilisation « qui a su attirer les talents, accueillir les réprouvés, répondre aux appels des déshérités ».

Alors pourquoi ce trouble chez certains pourtant très proches de vous ?

Mais parce qu’ils raisonnent comme l’extrême gauche ! Les amis de Mélenchon tapent d’autant plus fort sur l’Europe qu’ils peuvent ainsi s’exonérer des responsabilités qui ont été les leurs – je vous rappelle que le leader de La France insoumise fut un apparatchik socialiste pendant de longues années. Vous pensez vraiment que si l’école va mal, si la famille est menacée, si l’islam radical est en pleine expansion, c’est la faute exclusive de Bruxelles ? Mais bien sûr que non ! C’est d’abord et avant tout de la faute de nos politiques, de droite comme de gauche. Ce sont eux qui en portent la responsabilité. Bruxelles a bon dos. C’est un peu facile de se dédouaner à si bon compte…

Mais l’Europe est coresponsable de ces fiascos !

Pas l’Europe mais les institutions européennes. Ce n’est pas la même chose. Je ne confonds pas l’Europe comme berceau de notre histoire, de notre culture, de nos modes de vie, et une bureaucratie hors-sol comme ivre de son propre pouvoir. Mais, c’est vrai, j’ai des désaccords avec une partie de nos amis politiques. Je suis opposée à la sortie de l’euro. Je pense même que c’est en partie en raison de leur discours anti-européen à tous crins que nous avons perdu la dernière élection présidentielle. Ils en sont d’ailleurs si conscients qu’ils préfèrent maintenant renvoyer cette sortie de l’euro aux calendes grecques… Mais il est un peu tard. […]"

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

12 commentaires

  1. Personne n’a jamais donné son sang pour le drapeau européen, ce drapeau est du niveau de celui de Mac Donald ou de Esso.
    Un simple torchon.

  2. L’Europe n’est pas la cause de tout…certes!
    Mais dans “L’Europe de Bruxelles”,dans l’UE…pas de salut!…C’est le Grand Remplacement et la finance mondialisée assurés! La France est en danger de mort si elle ne s’affranchit pas de nombres des liens innombrales qu’elle a tissés pour mieux s’entraver.

  3. Il s agit de ré-inventer une Europe forte , solidaire entre les états dans le sens oû les pays s aident les uns les autres tout en gardant leur souveraineté . C est ainsi que nous voulons de cette Europe face aux blocs américains et asiatiques pour pouvoir exister, tout ceci dans la paix . Hêlas , ce beau projet fût devoyé dés le départ d oû le rejet de 2005 des Francais , non pris en compte par l atlantisme et apatride Sarko . Mme Ménard a raison de vouloir remettre l Europe sur ces rails sous la symbolique chretienne .

  4. L’emblème européiste “marial”* me fait systématiquement penser à la patte que le loup trempe dans la farine pour se faire passer pour la chèvre : les sept chevreaux du conte sont – heureusement pour eux – un peu plus malins que nous, et surtout ils ont leur bonne mère.
    *Pourquoi la très musulmane Turquie a-t-elle supporté cet emblème pour entrer en 1950 au Conseil de l’Europe? Réponse dans le conte…

  5. Du moment qu’elle ne soutien pas les gauchistes indépendantistes “catalans” comme son mari, son point de vue je trouve est tout à fait défendable.

  6. Le symbole serait-il mieux accepté si on le rapporte au scoutisme ? Etes vous plutôt scout d’Europe ou scout de France (je ne parle pas des SUF) ?

  7. L’UE n’est pas un État ; c’est une organisation internationale ; son emblème est donc plutôt un logo qu’un drapeau.
    La France n’a nullement besoin d’être soumise à l’autorité d’un État supranational . Le général de Gaulle disait , avec raison , “aussi grand que soit le verre que l’on nous tend , nous préférons boire dans notre propre verre et trinquer alentour “.
    Ceci n´empêchera nullement des nations européennes , totalement souveraines , de s’unir dans le cadre d’une alliance étroite afin de rivaliser avec les autres grands blocs du monde.
    En 1945 les États alliés ont vaincu l’Allemagne sans pour autant fusionner.

  8. Mourir pour la France, cela veut dire quelque chose.
    En revanche, personne ne songe à mourir, sinon de ridicule, pour cette grotesque Europe et ses séides faisandés, les Juncker, Merkel et autres Barroso !

  9. Mais il n’y a pas de lien entre l’UE et l’Europe. L’UE n’est européenne ni dans sa géographie, ni dans sa philosophie, ni dans son histoire, ni dans sa stratégie, ni encore dans ses références religieuses.
    On pourrait très bien aussi appeler “UE” un accord économique entre les pays d’Asie du Sud Est…

  10. Cette manie à droite de mettre en avant, pour se démarquer, la moindre différence d’accent avec le FN.
    Pourtant le drapeau en cause est bien celui de l’UE…
    Qui peut croire que MLP aurait pu être élue même sans parler de la sortie de l’euro ?

  11. Bravo à elle. Puissent les europhobes se prétendant catholiques se souvenir que l’Union européenne est un projet catholique. Et que oui, des gens ont versé leur szng pour sauver l’Europe. C était vrai contre Attila, contre les musulmans d Espagne, contre les Ottomans, contre les nazi et même à Taize

  12. Montalte
    Les fondateurs de l’Europe, Monnet et compagnie sont au contraire des anti chrétiens franc maçons vendus à la puissance américaine.
    “C était vrai contre Attila, contre les musulmans d Espagne, contre les Ottomans, contre les nazi et même à Taize” A cette époque, l’Europe n’existait pas, cher ami.
    En toute charité, vous devriez vous cultiver et lire l’histoire de France de Jacques Bainville, ca vous ouvrira l’esprit et ça vous permettra de ne pas vous ridiculiser.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services