Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

Voulez-vous que vos enfants fassent du latin ou du grec ?

Un lecteur m'informe :

O "A partir de la rentrée prochaine, les nouveaux programmes du ministère de l'éducation nationale pour le baccalauréat en grec et en latin entrent en vigueur. L'une des particularités de ces dispositions est la préparation d'une oeuvre obligatoire (donc y compris pour le hors contrat) pour l'épreuve écrite de la série littéraire.

Or, pour les deux prochaines sessions 2010 et 2011, les candidats seront sensés travailler L'art d'aimer, une des oeuvres érotiques du poète Ovide (43 av. J.C. – 17 ap. J.C.), un traité de conseils pour séduire les femmes au moyen de gestes, de pensées et de manières choisies et qui avait valu l'exil à son auteur. Cet écrit licencieux promeut la multiplication des partenaires et propose des ruses à l'homme pour réduire la femme à l'état d'une simple proie.

A l'heure où on supprime le porc dans les cantines d'écoles, les Catholiques de France devront-ils subir des écrits contraires à la morale ?"

Partager cet article

13 commentaires

  1. En Terminale, nous lisions “Oedipe Roi” et le professeur, une trotskyste – c’est ainsi qu’elle se définissait, au mépris de son devoir de discrétion”, se réjouissait sur les mots “labourer sa femme”, interpellant les filles sur le passage concerné.

  2. Soit. On a raison de s’indigner. Mais chaque fois qu’il y a idéologie, vulgarité, c’est aussi l’occasion de former la jeunesse à la résistance contre l’idéologie, le mensonge et la vulgarité, quitte à en étudier les oeuvres pour mieux les déminer. Certes on aimerait avoir une démarche plus positive, mais il y a moyen de la rendre constructive…

  3. On supprime le PORC à la cantine, on le rétablit dans la littérature !!!

  4. c’est très bien mais discriminatoire : il ne promeut pas les rapports homosexuels… à mon avis, ça ne fera pas long feu. Gay lib penche sur une adaptation du texte ; pour la traduction en latin, ils n’ont pas trouvé…

  5. Sachez qu’il s’agit avant tout d’une oeuvre SATIRIQUE …. Ceci dit, je suis d’accord, déjà qu’en terminale c’est moyen, mais imaginez que mon fils de 3ème en étudie des extraits ….

  6. mouais. Il y a des révoltes plus fondamentales que celle-ci. L’Art d’Aimer est une œuvre majeure de la littérature latine.
    Nous pouvons également refuser que les têtes blondes étudient Aragon le communiste, Céline l’antisémite, Napoléon le geôlier du pape, Laclos le dangereux séducteur, etc. Mais après tout ça, la pensée aura fait un pas en arrière.
    Quand Benoît XVI recommande d’étudier et de raisonner pour connaître Dieu, il n’en cite pas moins Marx dans son encyclique pour ensuite le désavouer.
    La censure n’a jamais fait du bien à la pensée…
    Je préfère taper sur Bachelot qui subventionne les polygames ou Morano qui envie les mères porteuses.
    Mais une critique ne sera lue que si elle est justifiée. Et si elle se noie dans de la critique facile, elle ne sera rien d’autre que segmentante. Rappelons-nous celui qui criait au loup…

  7. En classe de première, notre professeur de français nous a fait acheter un roman d’un auteur du XIX°siècle.
    Au premier cours elle nous a dit “bon, mesdemoiselles, je vous demande de ne pas lire de la page 17 à la page 23 et de la page 148 à la page 152″… passages jugés “légers”.
    Devinez ce que nous avons toutes lu en priorité le soir même…

  8. A chacun d’ entre nous d’ élever ses enfants correctement et de leur faire comprendre la différence qu’ il peut y avoir entre une ‘bergerie’ et une porcherie.
    Il me semble que l’ âge de raison – encore aujourd’hui- se situe entre 9 et 11 ans.. Date de la 1ère communion suivie de la communion solennelle.
    Pour ce qui concerne l’ apprentissage des langues. J’ aurai une préférence pour le grec en lieu et place du latin, qui n’ est qu’une langue non seulement morte mais abâtardie.. comme le français d’ ailleurs.
    Le grec est la matrice de la plupart des langues européennes. Le latin n’ en est que la prolongation mal assurée et qui nous a été imposée par la force.
    Au fait. Le Christ parlait bien l’ araméen et les léttrés de Judée et d’ ailleurs parlaient le grec.. Pas le latin, me semble t-il.

  9. Si l’Art d’aimer est un livre érotique, j’aimerais savoir ce qu’est le marquis de Sade à côté d’Ovide.
    En toute chose il faut savoir raison garder. L’Art d’aimer est bien moins érotique que n’importe quel roman d’aujourd’hui, d’une part. D’autre part, Ovide a renié lui-même son oeuvre quand il a vu qu’on en avait fait le prétexte d’un exil qui, manifestement, relève d’autres raisons qui nous sont inconnues (il aurait fallu chasser beaucoup de monde à ce prix-là). Il peut être bon également de rappeler qu’Ovide fut un modèle de constance et de fidélité à sa femme et que, comme il l’a dit lui-même, son Art d’aimer n’est qu’un jeu littéraire.
    Pour Chris du Fier : replongez-vous dans l’histoire des langues avant de prétendre que le latin fut imposé par la force. Votre volonté de faire de l’idéologie vous pousse à nier la vérité : contra facta non valet argumentum.

  10. Il me semble, cher Chris, que votre prétentieuse condescendance à l’égard du latin est tout à fait malvenue, particulièrement à la lumière de la constitution apostolique « Veterum Sapientia » publiée par Jean XXIII le 22 février 1962 : http://www.vatican.va/holy_father/john_xxiii/apost_constitutions/1962/documents/hf_j-xxiii_apc_19620222_veterum-sapientia_lt.html

  11. Cher Thomas. Les textes que vous citez sont apocryphes et non reconnus comme authentiques.
    Quand à ma prétentieuse condescendance envers le latin que vous dénoncez, celle-ci n’ a rien à voir avec cette langue créée de toute pièce.
    C’est toujours avec beaucoup de plaisir que je tente d’ ânonner cette langue lorsque j’ assiste aux offices et que je chante le Credo II…
    Le latin fût imposé aux peuples du Moyen Orient par les romains, et par la force, alors que la langue des lettrés, y compris celle des rabbins juifs de Jérusalem, fût le grec… Non ?..
    Toutes les bonnes familles romaines ont pratiquées le grec comme se reconnaissant d’ une vraie érudition de la création de cette cité jusqu’ au IIIème siècle..

  12. Caton voyait dans l’arrivée des grecs et de leurs moeurs sur le sol romain le debut de la decadence…

  13. et toutes les bonnes familles gauloises ont pratiqué le latin, signe d’une véritable érudition… à l’exception d’un petit village, je vous l’accorde. Et encore..

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services