Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Tant que les chrétiens de toutes sensibilités ne mettront pas la vie comme priorité politique, au-dessus des partis, elle sera mal défendue

Suite au communiqué de l'Alliance vita, son délégué général, Tugdual Derville, accorde un long entretien à Zénit pour expliquer son soutien à Nicolas Sarkozy et son incompréhension du vote blanc. voici quelques extraits :

TD_Portrait_pour_RDF"Présenter le vote blanc comme un vote politique, voire spirituel, est à nos yeux angélique (…) A la rigueur, je pense qu’un vote blanc pourrait s’imposer au second tour si l’on était dans l’incapacité absolue de cautionner une réforme gravissime préconisée par chacun des deux candidats. Ou bien s’ils étaient équivalents sur les points « vitaux », non négociables. Or, il n’en est rien et c’est même tout le contraire : je ne suis pas spécialement « sarkozien », et Alliance VITA se veut résolument libre vis-à-vis des partis politiques. Mais comment pourrions-nous nous « laver les mains » des perspectives ouvertes par le programme de François Hollande (…)

Nous savons bien que la majorité sortante cautionne aussi de graves dérives éthiques. Nous les avons combattues avec Alliance VITA, au jour le jour, depuis cinq ans. Et c’est justement fort de cette expérience que nous prenons position. Pour la loi bioéthique, il faut avoir l’honnêteté de reconnaître que nous avons réussi à limiter certains dégâts, en faisant voter plusieurs des amendements que nous avions rédigés, contre les amendements soutenus par la gauche. Mais aujourd’hui, dans son opposition à l’euthanasie et au « mariage » homosexuel, Nicolas Sarkozy est clair (…)

ImagesLe vote blanc relève à mon avis d’une confusion : on le confond avec l’objection de conscience. L’objection est effectivement un devoir contre une pratique ou une loi gravement injuste (qui transgresse la loi naturelle). Mais ici, il s’agit de choisir entre deux hommes, qui sont chacun partiellement insatisfaisants. Je vais même plus loin : le devoir d’objection de conscience contre l’euthanasie réclame un vote barrage (…)

Mais déposer un bulletin pour un candidat, ce n’est pas adhérer à tout son programme ou à sa personne. Voter ne doit pas non plus relever d’un mouvement d’humeur. La plupart du temps, il s’agit d’un choix « par défaut », adulte et lucide. C’est une question de priorité. Tant que les chrétiens de toutes sensibilités ne mettront pas la vie comme priorité politique, au-dessus des partis, elle sera mal défendue."

Vous pourrez lire ci-dessous l'intégralité de cet entretien très complet :

Votre communiqué met en garde contre le fait que certains chrétiens envisagent de voter blanc pour ce second tour, pourquoi ?

Présenter le vote blanc comme un vote politique, voire spirituel, est à nos yeux angélique. Le vote blanc ne pèse rien. Contrairement à ce que j’ai entendu affirmer, ajouter telle ou telle mention sur un bulletin – c’est-à-dire le transformer en vote nul – en affirmant que cela fera « réfléchir les gens », est absurde. Les votes blancs ont des significations divergentes et multiples qui interdisent toute analyse. A la rigueur, je pense qu’un vote blanc pourrait s’imposer au second tour si l’on était dans l’incapacité absolue de cautionner une réforme gravissime préconisée par chacun des deux candidats. Ou bien s’ils étaient équivalents sur les points « vitaux », non négociables. Or, il n’en est rien et c’est même tout le contraire : je ne suis pas spécialement « sarkozien », et Alliance VITA se veut résolument libre vis-à-vis des partis politiques. Mais comment pourrions-nous nous « laver les mains » des perspectives ouvertes par le programme de François Hollande : euthanasie (tout en  dissimulant ce terme) et « mariage » homosexuel assorti du droit d’adopter des enfants et, pour les femmes, d’accéder à la procréation artificielle ? Sans oublier l’élargissement de la recherche qui détruit l’embryon humain, l’extension du remboursement de l’avortement et la multiplication des lieux d’avortement, etc. Et je passe sur d’autres promesses que j’ai découvertes en lisant la réponse de François Hollande au Comité d’action laïque, où l’on décèle un laïcisme de combat qui menace la liberté scolaire.

Affirmeriez-vous que le président actuel rejoint vos convictions sur l’ensemble de ces sujets ?

Certainement pas. Nous savons bien que la majorité sortante cautionne aussi de graves dérives éthiques. Nous les avons combattues avec Alliance VITA, au jour le jour, depuis cinq ans. Et c’est justement fort de cette expérience que nous prenons position. Pour la loi bioéthique, il faut avoir l’honnêteté de reconnaître que nous avons réussi à limiter certains dégâts, en faisant voter plusieurs des amendements que nous avions rédigés, contre les amendements soutenus par la gauche. Mais aujourd’hui, dans son opposition à l’euthanasie et au « mariage » homosexuel, Nicolas Sarkozy est clair.

Pourquoi parlez-vous d’une « tentation du vote blanc » ?

Le christianisme est traversé par une tentation essénienne, du nom de la secte de Qumran, contemporaine du Christ : demeurer hors du monde pour bâtir une société d’entre soi, pure de tout le mal qui sévit à l’extérieur. Cette tentation demeure forte chez les chrétiens. C’est l’excès opposé au relativisme éthique. Les Esséniens ont une grâce magnifique : ils ont pris la mesure de l’ampleur des injustices (ou du mal). Mais c’est au prix d’une illusion de pureté. Je suis désolé pour ceux qui croient « dur comme fer » que le vote blanc est le seul « pur », mais que diront-ils si François Hollande met à exécution les deux menaces les plus graves de son programme, alors que Nicolas Sarkozy les récuse explicitement ? Le vote blanc relève à mon avis d’une confusion : on le confond avec l’objection de conscience. L’objection est effectivement un devoir contre une pratique ou une loi gravement injuste (qui transgresse la loi naturelle). Mais ici, il s’agit de choisir entre deux hommes, qui sont chacun partiellement insatisfaisants. Je vais même plus loin : le devoir d’objection de conscience contre l’euthanasie réclame un vote barrage.

Que dire aux chrétiens que rebute le vote pour le président sortant, parce que proches d’autres sensibilités ?

Chacun a ses raisons que je peux comprendre : je ne vais pas énumérer tout ce qui a pu légitimement me choquer ou me rebuter pendant le quinquennat qui s’achève. Mais déposer un bulletin pour un candidat, ce n’est pas adhérer à tout son programme ou à sa personne. Voter ne doit pas non plus relever d’un mouvement d’humeur. La plupart du temps, il s’agit d’un choix « par défaut », adulte et lucide. C’est une question de priorité. Tant que les chrétiens de toutes sensibilités ne mettront pas la vie comme priorité politique, au-dessus des partis, elle sera mal défendue.

Pourquoi les chrétiens ne le font-ils pas davantage ?

C’est sans doute qu’ils n’ont pas pris la mesure de ce que Mère Teresa ou Jean-Paul II nommaient « la guerre contre la vie ». Il n’est pourtant pas nécessaire d’être croyant pour en avoir conscience. J’éprouve beaucoup d’admiration pour les nombreux soignants rencontrés ces dernières semaines pendant notre Tour de France de la solidarité sur le thème « La tentation de l’euthanasie » – je pense notamment à ceux qui sont engagés dans les soins palliatifs. Certains nous ont confié avoir « le cœur à gauche », voter traditionnellement à gauche, par engagement social et humanitaire, mais éprouver cette fois le sentiment d’un blocage historique à cause de la mesure 21 de « leur » candidat sur l’euthanasie, mais aussi, ce qui m’a davantage surpris, du « mariage » homosexuel. Pour eux, soutenir Nicolas Sarkozy dans l’urne peut être un crève-cœur.

La question de la vie se situe hors du clivage droite-gauche ?

Il faut bien reconnaître que ce clivage est débordé quand l’un des camps propose, sur plusieurs points, de casser les repères qui fondent une société humaine : la protection des personnes dépendantes et le soutien à la famille véritable, lieu naturel d’accueil et d’épanouissement de la vie. Sur ces sujets, une certaine « idéologie de gauche » a dérivé vers la toute-puissance scientiste, eugéniste et laïciste. Elle est aux antipodes de la véritable solidarité car les premières victimes de ces dérives sont les plus fragiles. Le relativisme éthique en matière de sexualité et de famille se fait de plus en plus totalitaire, et il est source de malheurs.

Qu’en est-il du raidissement contre les étrangers ?

Accueillir l’étranger, visiter les prisonniers, lutter contre la pauvreté et respecter la vie devraient être des points consensuels chez les chrétiens. Mais il devient caricatural d’affirmer qu’ils se sépareraient encore en deux camps, chacun obsessionnel sur l’un ou l’autre des sujets. Permettez-moi de citer l’exemple de l’association A Bras Ouverts que j’ai fondée en 1986. Elle accueille des enfants et des jeunes porteurs de handicaps. C’est une expérience type de mixité sociale du fait de la diversité des jeunes accueillis. Le père Jean-Marie Petitclerc, dont vous savez l’engagement auprès des jeunes des cités sensibles, m’en a fait prendre conscience. Dans  notre société, il faut des « médiateurs » pour la rencontre entre des communautés qui ne se croisent plus, ne se connaissent plus et du coup se craignent… La vulnérabilité causée par le handicap nous a forcés à poser des ponts pour relier nos différences de couleur de peau, de culture, de langue, d’origine sociale… Plusieurs membres de ma famille découvrent cela actuellement dans une autre association, magnifique, Le Rocher, qui agit dans les quartiers difficiles. Les chrétiens attachés à la vie savent être solidaires des pauvres et des exclus, tout en restant fermes sur les principes anthropologiques qui conditionnent l’épanouissement de l’homme.            

Pourquoi reste-t-il une fracture entre certains chrétiens selon leur sensibilité politique ?

Ce qui me parait finalement la cause de la fracture entretenue entre action sociale et respect de la vie, c’est notre rapport différent aux injustices selon l’émotion qu’elles génèrent. J’aime beaucoup la façon dont Jean-Paul II a su, dans toute sa vie, intégrer complètement l’engagement pour le développement, contre la misère et pour le respect de toute vie. La figure de Mère Teresa témoigne de la même cohérence. Dans l’Evangile de la vie, Jean-Paul II rappelle que le respect de la vie, qui commence au sein de la famille, est une condition du bonheur. Car le premier droit reste celui de vivre. Les autres droits en découlent. A l’inverse, les atteintes à la vie et le déni des repères familiaux naturels prédisposent à la fracture sociale et à la précarité. La culture de la vulnérabilité que nous voulons promouvoir intègre finalement le respect de la vie, du début à sa fin, et la solidarité vis-à-vis des personnes les plus fragiles. 

Partager cet article

16 commentaires

  1. Donneur de leçons, mais il confond tout, notre moraliste du dimanche soir.
    Le programme et le passif de Sarkozy sur l’avortement, la recherche très aggravée sur les embryons, le PACS des homosexuels et les allocations accordées aux homo, est accablant.
    Donner quitus moral au politicien qui a constamment soutenu la Bachelot, F.Mitterrand, Morano, X.Bertrand adeptes forcenés de la culture de mort, cela est insoutenable
    Se servir d’un très grand mal pour éviter un autre très grand mal, cela est formellement défendu par la morale catholique, les papes de PIE XII à BENOIT XVI
    Ses conseils politiques demandant de reconduire avec un blanc seing celui qui a tout promis et tout renié sont irrecevables.
    “Qui fait l’ange fait la bête”.

  2. La parodie étant la mode du jour voici une contribution au débat :
    Tant que les chrétiens de toutes sensibilités ne mettront pas la vie comme priorité politique, au-dessus du respect du pacte républicain, elle sera mal défendue.”

  3. Bravo à Tugdual Derville ! Puisse-t-il être écouté par tous les catholiques pro-vie ! Il y a plus de courage à annoncer qu’on va voter Sarkozy qu’à prôner le vote blanc, nul ou l’abstention !

  4. On mélange tout avec ces PNN.
    Imaginez un candidat profondément communiste, voulant instaurer la dictature du prolétariat et respectant les PNN. Vous votez pour lui?
    et le candidat inverse, que faites-vous?
    On ne vote pas que sur les PNN. N’oubliez d’ailleurs pas que le St-Siège a parlé d’autres points, autre que les PNN, à prendre en considération.
    Et l’Eglise ne donne pas de consigne de vote donc il ne faut pas lui en inventer!
    Liberté!
    [Votre raisonnement est absurde et ne mène à rien. L’Eglise a condamné le communisme dont la question du vote communiste ne se pose pas. Et on ne peut pas tout imaginer par pure construction intellectuelle imaginaire.
    PC]

  5. Tugdual derville ne confond pas : il agit ; il réfléchit. Je suis son action depuis des années, elle est magnifique. Il sait de quoi il parle et le danger à laisser passer Hollande tant pour lutter contre l’euthanasie, les démolitions de la famille : mariage et adoption homos. Sarkozy n’est pas à l’origine de l’ivg (il était encore très jeune quand la loi a été votée)il a lutté contre la recherche sur les embryons : Hollande veut aggraver tout cela. De plus les associations qui travaillent dans les cités, qui essaient d’aider les futures mamans etc.. risquent de ne plus avoir droit de cité si Hollande passe. Sans compter la suppression de l’enseignement catholique. Quelle responsabilité prennent les gens qui voteront Hollande ou blanc.

  6. Merci à Tugdual Derville pour le combat pour la Vie qu’il mène quotidiennement et son positionnement en ce temps d’élections, qui aide les catholiques et tous ceux qui sont attachés au respect de la Vie, a voter intelligemment. Compte-tenu de ses compétences dans la défense de la Vie, ses considérations ont bien plus de valeur et méritent davantage d’être suivies que les commentaires arrogants de certains lecteurs donneurs de leçon défendant l’abstention voire, pire, Hollande, au prétexte de punir le président, au détriment de la France…
    Merci également à Printemps pour votre commentaire encourageant.

  7. La conscience est une petite voix.
    La même qui empêche les pharmaciens et les médecins de faire certaines choses tandis que l’on voudrait massivement les convaincre du mal fondé de leurs positions.
    Autant on peut comprendre que M. Derville soit très directif en raison du temps et de l’énergie qu’il investit dans son beau combat. Autant certains commentaires qui critiquent le vote en conscience, me paraissent très mal venus.
    Enfin, à chaque fois que j’ai entendu M. Derville intervenir pour la vie, il était fort convaincant. Comment se fait-il que M. Hollande ne se soit pas laissé convaincre également? Les arguments sont-ils parvenus jusqu’à lui ( je pense notamment à son livre analysant 5 cas médiatiques et tendancieux de demandes d’euthanasie ?

  8. @Bainville : “Se servir d’un très grand mal pour éviter un autre très grand mal, cela est formellement défendu par la morale catholique.”
    Ce n’est pas ce qui est en jeu dans le cas du 2ème tour ; vous confondez tout. Dimanche, à l’aune des “points non négociables”, nous aurons à choisir entre un candidat médiocre et un candidat catastrophique.
    La “morale catholique” n’interdit pas d’opter pour le moins mauvais des candidats ! Les évêques et le Pape ont été suffisamment clairs là-dessus.
    “Qui fait l’ange fait la bête”.
    Précisément, T. Derville évoque ce thème en parlant des Esséniens et de la tentation de se prendre pour les seuls purs. La pureté n’existe pas en politique, de toute façon…

  9. le problème c’est que dimanche soir l’un des deux candidats nous gouvernera quoiqu’on fasse et entre les deux…je supporterai mal de voir cette gauche rose-rouge-verte pavoiser et être au pouvoir avec un programme catastrophique moralement et économiquement.être catholique et voter aujourd’hui c’est un casse-tête. je crois que T. Derville pose le problème et l’analyse bien. je trouve sa position justifié et équilibré et je le rejoins.

  10. Merci Mr Derville… Dimanche, il faut faire barrage à Hollande et voter Sarkosy, c’est évident!!! Je regrette que MLP ne soit pas de cet avis; il faut éliminer Hollande, toutes ses propositions sont mortifères pour la France!!!

  11. Curieux comme certains persistent à ne pas comprendre, à tout mélanger, et à ne pas éclairer leur conscience !!
    Si le combat pour la Vie n’est pas l’un des principaux enjeux des futures décennies, alors je n’ai rien compris ….
    Toute personne qui essaye de vivre à titre personnel selon le mode évangélique, pose un acte politique !
    Etre une femme catholique qui, au nom de sa carrière, renonce à sa vocation première de donner la vie pour reporter cela aux calendes grecques, commet un impair et n’assume pas cet engagement que les chrétiens devraient massivement développer.
    On peut donc s’imaginer, par aigreur sans doute à l’endroit de Nico le Petit, que ce sera plus génial avec François le Nain car on sera alors dans une logique de résistance dont on sait qu’elle peut aiguiser les volontés, mais il faut reconnaître que le combat de Vita sera moins lisible, plus difficile à mener avec les pro-morts !

  12. Rappeler que l’on ne peut poser un acte mauvais fondamentalement pour en éviter un autre n’est pas de la confusion, mais se servir de la connaissance enseignée par l’Eglise pour éviter la progression du Mal, si favorisée par toutes ces fausses prudences qui oublient la toute puissance de Dieu en ses desseins impénétrables.
    La logique n’est plus comprise par les bien pensants:
    Je renverse leur argumentation boîteuse:
    Qui vous fait croire que ne pas voter pour les deux candidats vous rend responsable des actions à venir de l’un ou de l’autre.
    Qui vous permet de refuser d’admettre qu’en légitimant par votre vote le programme antichrétien à 97% de NS, vous acceptez aussi celui de FH antichrétien à 100%.
    Adhérer par votre choix, votre bulletin objectif d’élection du programme NS, ce fait de participer au renforcement et à la banalisation du génocide infantile, conforte et banalise le programme de FH pour 97%.
    Cela fait deux siècles que cela dure, Ne serait-il pas temps d’avoir la Foi, et de s’écarter de ces calculs mettant de côté les principes divins gênants, et d’avoir Dieu comme ami et allié.
    Par prudence humaine le peuple élu ne s’était-il pas tourné vers les divinités locales, les alliances avec l’Egypte contre l’Assyrie, suscitant la colère du Dieu unique et se voyant emmené en déportation après avoir été…envahi.

  13. Pourquoi mon post préalablement adressé au SB en commentaire de ce post n’est-il pas publié ?
    [Parce que les tensions montent et qu’il vaut mieux éviter les attaques contre les personnes et surtout entre catholiques. N’insultons pas l’avenir où toutes les forces catholiques devront travailler ensemble…
    PC]

  14. Merci Tugdual Derville pour votre analyse.
    Votre action quotidienne au service de la vie donne un poids évident à vos propos. Vos actions de ces 5 dernières années, auprès du grand public (tournées de conférences, happening), auprès des hommes politiques (rencontres des députés, conseillers généraux, auditions, bataille au conseil de l’Europe), sans parti pris politique et sans aucune compromission politicienne, sur tous ces sujets, me donnent la certitude que votre avis est appuyé sur un principe de réalité.

  15. Pourquoi mon post préalablement adressé au SB en commentaire de ce post n’est-il pas publié ?
    [Parce que les tensions montent et qu’il vaut mieux éviter les attaques contre les personnes et surtout entre catholiques. N’insultons pas l’avenir où toutes les forces catholiques devront travailler ensemble…
    PC]
    Mais en quoi Alliance Vita est-elle une force catholique ? ses statuts ne le mentionnement aucunement. Que Tugdual Derville s’exprime en qualité d’homme catholique est une chose , qu’en qualité de délégué général de Vita il considère, brutalement Alliance Vita comme le porte-parole des catholiques pro-vie en est une autre et est une grande erreur : tous les catholiques pro-vie ne se retrouvent pas forcément dans son analyse des raisons pour lesquelles Vita donne une consigne de vote en faveur de Sarkozy…Quant aux minis victoires lors du vote des lois bioéthique, elles ne sauraient être celles d’une seule association telle Vita mais plutôt du déploiement des forces et du courages d’ardents défenseurs de la Vie, engagés dans tous les modes d’action au service de la Vie . Ne l’oublions pas, ce serait manquer d’humilité !
    [L’exigence de respect de se limite pas aux catholiques ou à ceux qui s’en revendiquent.
    Tugdual Derville est néanmoins catholique et s’exprime en son nom en en celui de l’Alliance Vita et tout le monde l’a compris ainsi sauf vous.
    Il n’a jamais dit qu’il était seul à avoir influencé la révision des lois bioéthiques. En revanche, il a sa part de responsabilité et c’est tout à son honneur.
    PC]

  16. A tous les chrétiens de toutes sensibilités et à tous les hommes et femmes de bonnes volonté.
    Avant de nous mobiliser le 6 mai pour le Pt Sarkosy, mobilisons-nous pour Dieu et faisons-le passer en premier, car, lorsque tout semble être perdu, à Dieu rien n’est impossible !…(ex. L’Ile Bouchard, David et Goliath, Jonas et Ninive, etc…).
    Et même si, nous, chrétiens de France, sommes minoritaires, la puissance de Dieu est plus forte que tous les sondages et toutes les désinformations médiatiques du monde ! Il peut inverser la tendance !…Aussi n’ayons pas peur “d’assiéger” le Ciel pour qu’il sauve la France !
    Alors à nos chapelets, prions également l’Angélus et la prière de Marcel Van, tous les saints, jeûnons et allons à la Messe, à l’Adoration ! La prière des petits enfants est également très puissante.
    L’avenir de notre belle Patrie et celui de nos enfants est en jeu. Battons-nous pour défendre nos valeurs et nos racines chrétiennes

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services