Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Vote suisse : première conséquence collatérale en France

Nicolas Sarkozy devait prononcer, vendredi 4 décembre, le discours de clôture du colloque organisé par l’Institut Montaigne sur le thème «Qu’est-ce qu’être français ?».
L’intervention était prévue de longue date. Eric Besson avait même quasiment construit son débat sur l’identité nationale autour de ce qui devait en être le point d’orgue. D’ailleurs, le discours de Sarkozy à l’Institut Montaigne était programmé à l’issue d’une table ronde intitulée : « Comment, concrètement, réhabiliter le sentiment d’appartenance à la communauté française ? » et réunissant Louis Schweitzer, président de la Halde, Patrick Braouezec, député PCF et… Eric Besson.

Raté. Besson devra se contenter de Fillon. C’est en effet le Premier ministre qui prononcera, vendredi prochain, le discours de clôture du colloque à la place du président de la République. C’est ce que Matignon a annoncé hier en fin de journée. Il semblerait que Nicolas Sarkozy ait décidé de ne pas se rendre au
colloque à cause du résultat de la votation
suisse sur les minarets
.

Partager cet article

10 commentaires

  1. “Qu’est-ce qu’être Français ?” ou qu’est-ce qu’être républicain? La confusion pourrit notre vie depuis plus de 200 ans.

  2. Etre français c’est d’abord un heritage, nous avons l’obligation de transmettre à nos enfants un pays dans un etat aussi bon que celui que nous ont transmis nos parents.

  3. Toujours aussi courageux, notre Sarkoléon…

  4. Si j’ai bien compris.. le Sarko refuse de renconter les français et d’ aller leur parler les yeux dans les yeux … Encore un peu.. et il n’aura plus qu’à faire sa valise et sortir du “Palais”… pour être remplacé par son successeur .. Il paraît oublier que nous décidons encore en dernier ressort .

  5. Il ne faut pas désespérer de Nicolas!
    De fait, il vient de réaliser qu’il était très mal placé pour parler d’identité nationale en France!
    Des mauvaises langues prétendent qu’il va en parler à Budapest et à Tel-Aviv, mais ça je pense que c’est une mauvaise plaisanterie!

  6. Ce colloque est une honte, un scandale intellectuel !
    Il montre bien comment le débat sur l’identité est confisqué et détourné.
    Il suffit de regarder les questions :
    Français, ce que l’Histoire nous apprend sur nous-même
    et
    Être Français : qu’est-ce que cela signifie aujourd’hui ?
    Mais il faut regarder surtout le CV des intervenants !
    (sans revenir sur ceux déjà cités)
    — Marc Augé
    Il définit le concept de « surmodernité » en l’opposant à la modernité. Trois optiques révélatrices qui intéressent Sarkozy :
    « surabondance événementielle » (l’information) ; « surabondance spatiale » (l’omniprésence) ; « individualisation des références » (appartenance ou non à un groupe d’idée, par extension, le communautarisme idéologique) (sic)
    — Annette Wieviorka,
    Historienne française, spécialiste de la Shoah et de l’histoire des Juifs au xxe siècle.
    Directrice de recherche au CNRS, elle a été membre de la Mission d’étude sur la spoliation des Juifs de France, dite mission Mattéoli. (sic)
    Elle est la sœur de
    Michel Wieviorka,
    sociologue français dont les travaux portent sur le terrorisme, les conduites de haine et de violence ainsi que sur la globalisation et le multiculturalisme. Il fait partie du Conseil scientifique du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) et pour Valérie Pécrécresse en 2008 a rédigé un rapport sur la diversité en France. Il dirige le Centre d’Analyse et d’Intervention Sociologiques fondé par Alain Touraine qui s’opposa à l’expulsion des élèves voilées dans le cadre de l’affaire des foulards de Creil en 1989 ; signataire avec René Dumont, Gilles Perrault et Harlem Désir d’un manifeste pour une laïcité ouverte dans l’hebdomadaire Politis du 9 novembre 1989. (sic)
    Olivier Wieviorka, spécialiste de l’histoire de la Résistance et collaborateur à Libération (sic).
    — Michel Winock
    Histoirien de la République française, des mouvements intellectuels, de l’antisémitisme, du nationalisme et des mouvements d’extrême droite en France (sic)
    — Ana Palacio
    Sociologue membre du Parti Populaire espagnole et actuellement directrice internationale et marketing de la société Areva.
    Suite aux attentats du 11 mars 2004 à Madrid, c’est elle qui donne l’ordre à tous les ambassadeurs espagnols de défendre la thèse gouvernementale selon laquelle l’attaque est l’œuvre de l’ETA (spécialiste du mensonge d’état !)
    — Tidjane Thiam
    Directeur général de la banque Prudential (regardé à Davos comme l’un des 100 grands leaders pour demain) Il a participé à la Banque Mondiale.
    — Salomé Zourabichvili
    Diplomate ayant la double nationalité française et géorgienne qu’on ne présente pas mais qui représente le cosmopolitisme qui jouit de multiples nationalités (sic)
    Sic, sic sic et re sic…
    On devrait aller manifester devant ce colloque !

  7. Parfait Roland, merci pour votre info.
    Nous sommes donc bel et bien sous l’emprise d’une sourde et immense entreprise de substitution des Français, les vrais, par des gens qui sont d’ailleurs et restent d’ailleurs, même s’ils parlent la langue de Voltaire et logent sous les ors légués par l’histoire.
    Et, au surplus, on veut désormais nous arracher jusqu’à notre conscience apisible d’être les héritiers de gloires et de peines innonbrables.
    C’est un vilain cauchemard ce temps où l’on voit les élites inverties capter tout pouvoir et mettre en oeuvre implacablement leurs projets de mort.
    Je persiste à penser qu’ils se casseront les dents tant les ressources de vie sont grandes dans ce pays.

  8. Un grand merci à Roland pour ces précieuses informations. Belle brochette d’idéologues participant à la “déconstruction” de la France.

  9. Encore une manoeuvre de Sarkotraitre qui tombe à l’eau.
    On ne peut que s’en féliciter!

  10. @ Olivier M
    La manœuvre ne tombe pas à l’eau.
    Ce n’est pas parce qu’il ne va pas y aller que le colloque ne se tiendra pas.
    Les textes sont écrits et font déjà partie des conclusions du débat sur l’identité nationale lancé par Besson!
    Ne vous y trompez pas!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services