Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française

“Vol d’un Christ du XVe siècle par un député PS : la laïcité a bon dos “

Pierre Freyburger, le député PS au "coup de sang", qui avait volé le Christ polychrome du Conseil général du Haut-Rhin vendredi sous de fallacieux motifs laïcards, l'a confié au curé de la paroisse de Dessenheim. Il n'a toujours pas été entendu par la police pour son geste, ce qui semble démontrer l'embarras des autorités face à ce genre de situation. Gabrielle Cluzel revient sur cette affaire :

[…] "Je serais théologienne, je dirais que le Christ qui disparaît le vendredi pour ne réapparaître que le mardi, ce n’est pas le tempo habituel.

Je serais Femen, je réclamerais des droits d’auteur et rappellerais que, pour adhérer au club, il faut pouvoir justifier d’un décolleté pigeonnant et ouvert à tous vents, ce dont monsieur Freyburger, jusqu’à preuve du contraire, n’a pas encore fait montre.

Je serais rom, je trouverais cette affaire très injuste. Car évidemment si ce n’était pas un élu proche du pouvoir, mais un des miens, qui avait subtilisé ce Christ en bois polychrome estimé à 30.000 €, Le Parisien ne mettrait pas le mot « vol » entre guillemets, et il y a belle lurette, tiens donc, que « l’intéressé » aurait été interrogé par la police. Et plus, si affinités.

Je serais flic, je me demanderais si monsieur Freyburger ne se paie pas un peu notre tête. Car monsieur Freyburger a le « coup de sang » réfléchi, la spontanéité organisée : flanqué d’un complice, un sac à portée de main pour y fourrer l’objet du délit, il a attendu, comme le rapportent les journaux, que la salle soit vide pour passer à l’acte.

Je serais alsacienne, je soupçonnerais les socialistes d’en vouloir spécialement à mon coin de terre, qui a pourtant déjà bien souffert. Écarteler la région, puis attaquer sa religion en conspuant le Concordat. Et quoi encore ? Interdire les marchés de Noël ? Créer une taxe sur les bretzels ?

Je serais politicienne, je glisserais que si monsieur Freyburger avait une tout autre étiquette, et s’il avait arraché un symbole d’une tout autre religion – autrement plus susceptible -, il aurait déjà été brûlé en place médiatique, sous les crachats.

Je serais historienne, je jugerais cette période troublante, commencée à Noël, avec la Sainte Famille chassée des lieux publics et ne sachant plus où crécher, et se poursuivant à Pâques, par cette croix « objet de scandale ». Et lui trouverais comme un air de déjà-vu.

Je serais Manuel Valls, je regretterais de ne pas avoir gardé la foi de mes aïeuls espagnols, car alors, devant un tel micmac à quelques jours des élections, je pourrais supplier en mon for intérieur : « Mon Dieu, gardez-moi des mes amis, mes ennemis je m’en charge… » "

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

16 commentaires

  1. Merci Marie Béthanie pour cette analyse humoristique et lumineuse.
    Freyburger fait simplement honte à sa fonction.
    C’est normal, c’est un socialiste.
    Représentatif de cette classe politique pourrie, c’est un pauvre type.
    Comment peut on élire des savates pareilles ?
    Je vous le demande.

  2. Pour le moment ce freyburger n’a démontré qu’une chose : les élus français sont bien au dessus des lois et se permettent des actes délictueux sans risquer quoi que ce soit.

  3. @ Stephe
    “Sans risquer quoi que ce soit”.
    C’est vous qui le dites. C’est sans doute vrai pour un élu de “gôche”, mais parlez-en à un Christian Vanneste par exemple (qui n’était pourtant même pas FN mais élu UMP tendance “droite populaire”), il vous expliquera que, quand il était député, cela n’a pas empêché la meute de gauche de lui faire un procès à propos de simple paroles prononcées (et c’était son rôle de député de le faire), de commencer à gagner ce procès en 1° instance puis en appel, mais heureusement, de le perdre définitivement en cassation où Vanneste a enfin fini d’être lavé des soupçons grotesques de ses contradicteurs. En attendant, Vanneste n’a même pas été soutenu par son parti, et en core moins par un certain Sarkö. Tout a été fait pour l’exclure aux législatives de 2012, ce qui s’est réalisé. Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose…Même quand vous êtes député (de droite : enfin si l’on peut qualifier l’UMP comme étant un parti de droite ! vrai seulement pour le courant “Droite Populaire” à mon avis).

  4. Mon Dieu, à apprendre le vol de ce Christ, gardez-moi de ne pas avoir de réaction qui me causera des ennuis !

  5. La croix, objet de scandale… finalement depuis plus de 2000 ans.
    Amusant qu’une chose aussi “vieille” aux regard de l’humanité, pose autant question, même de nos jours.
    Inquiétant aussi, car, pour le moment on essaye d’éliminer les crucifix, et demain, on s’en prendra aux chrétiens. (Ce qui se fait déjà de manière subtile en France, et, hélas, de manière barbare dans beaucoup de pays dans le monde)

  6. Et si c’était pour se payer des free burger ?

  7. Freyburger ose prétendre avoir commis un acte “républicain”… Où l’on apprend qu’être républicain, c’est voler. Peut-être se réfère-t-il à la Révolution française…
    En tant qu’Alsacien, je me sens profondément insulté par son geste et par les différents commentaires sur la Toile, surtout de Français de l’intérieur laïcistes méprisant notre identité régionale et chrétienne ! On voit invoquer la République qui se doit d’être pareillement acceptée partout, comme si l’Allemagne, les Etats-Unis ou l’Italie n’étaient pas des républiques à cause des spécificités régionales qu’ils connaissent… Et pourtant, que l’on soit républicain ou non – et je suis royaliste -, on ne peut que constater que ce vol est opposé aux lois de la République car d’une part, Freyburger n’a aucun droit à porter atteinte au domaine public, d’autre part il viole le droit local qui est reconnu par la République (elle l’a consenti de mauvais gré, certes, mais elle l’a consenti)…
    S’il est une région patriote française, c’est bien l’Alsace, mais ces laïcistes et ces jacobins vont finir par tellement irriter les Alsaciens que l’autonomie apparaîtra de plus en plus comme une solution pour se protéger. On veut nier notre germanité, on veut nier notre histoire, on veut nier nos lois… Tout ça au nom de l’uniformisation républicaine.
    Freyburger est alsacien, mais nous avons pas mal de Français de l’intérieur, jacobins et laïcards, qui se plaignent des lois (évidemment pas de la législation sur les jours fériés, plus avantageuse que dans le reste du pays)… Les mêmes, peut-être que ceux qui vont au Québec et prétendent donner des leçons républicaines aux Québecois et s’indignent ensuite de voir un fort ressentiment anti-Français au Canada français… C’est que le jacobinisme arrive à se faire passer pour la France…

  8. C’est excellent !!!

  9. Personne ne semble avoir relevé que ce personnage s’est permis de manipuler un objet d’art sacré du XVe siècle comme s’il s’agissait d’un paquet de chiffons, en le décrochant de ses mains, en le fourrant dans un sac, en l’entreposant je ne sais où, en le “remettant” de sa propre autorité à un curé de son choix, etc.
    Mais il est député PS, ses mains sont pures, il veut le Bien, donc il ne saurait abîmer un objet d’art ancien qui ne lui appartient pas, n’est-ce pas ?
    Ce sont les mêmes qui vont nous parler de la Culture avec des trémolos dans la voix. C’est quand ça les arrange.

  10. Des actes similaires à ceux perpétrés en Pologne par les communistes à leur arrivée .
    La Vierge de Czestochowa en garde les stigmates !
    Comme quoi les actes de vandalisme actuels contre certaines églises sont bien liés : et par la haine du Christ , ET par l’appât du gain !
    Le même * maître * !

  11. Rectificatif : Pierre FREYBURGER n’est pas député mais élu local du Haut-Rhin.
    Cela ne change rien à l’image lamentable de la classe politique qu’il donne.

  12. Lui, il ne sera pas poursuivi contrairement à la personne qui distribuait pacifiquement des tracts auprès du public (et au sein de l’hémicycle d’une certaine Assemblée dite Nationale et qui n’est plus du tout nationale depuis fort longtemps, car elle insulte le peuple français).
    “Notre” soi-disante “Assemblée Nationale”, n’est plus celle du peuple… Elle votera des lois pour éradiquer ce même peuple et le temps est proche où l’on pronera la “solution finale contre les catholiques de France”…
    A moins que… !

  13. D’autre part, et sans approuver ce geste évidemment, je constate, à la vue de la photo publiée dans les Dernières nouvelles d’Alsace, à quel point ce pauvre Christ était maltraité, plaqué comme une pauvre excuse sur le revêtement moderniste de la salle du conseil général, cloué là à la va-comme-je-te-pousse, sans révérence, sans souci d’harmonie, juste pour faire semblant de respecter la tradition.

  14. Soyons précis : un député a commis un vol et l’a reconnu.

  15. @Vaucenay;
    Mr Vanneste n’avait commis aucun acte délictueux, au contraire de freyburger qui reconnaît le vol, et la justice à tout naturellement déboutée ses contradicteurs orientés.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services