Bannière Salon Beige

Partager cet article

Vojtěch Filip (PC tchèque) : “Les associations – dites citoyennes – contre le gouvernement sont liées à Soros”

Pays : International / Vidéos

À l’opposé des partis communistes français et occidentaux, le PC tchèque n’a pas connu de tournant libéral-libertaire. À titre d’exemple, il est opposé à l’immigration massive et incontrôlée, au nom de la défense des travailleurs, considérant toujours l’immigration comme l’armée de réserve du Capital. Une ligne politique disparue en France depuis Georges Marchais. Plus surprenant encore, le parti communiste tchèque a aidé Andrej Babiš, l’étonnant milliardaire voulant gérer la Tchéquie comme une entreprise, à constituer un gouvernement.

TV Libertés est allée à Prague à la rencontre de Vojtěch Filip, président du Parti communiste de Bohême et de Moravie – les deux grandes régions historiques tchèques – pour avoir son avis sur la situation tchèque et européenne. Un entretien réalisé pour TV Libertés par Ferenc Almássy, rédacteur en chef du Visegrád Post, en collaboration avec le journaliste suisse indépendant Alimuddin Usmani.

Partager cet article

1 commentaire

  1. ah si les communistes se mettent à défendre leurs travailleurs…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique