Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation / Pays : Russie

Vladimir Fédorovski dénonce le manque de professionnalisme des journalistes

Vladimir Fédorovski, écrivain russe d'origine ukrainienne, déclare au Figarovox :

"La guerre en Ukraine est triple: par les armes, par la propagande et par les services secrets. Dans cette triple guerre les journalistes occidentaux sont instrumentalisés. Même à la fin du communisme, période que je connais très bien, les journalistes étaient plus prudents, et les informations fausses ou non vérifiées finissaient par être démasquées -on se souvient de l'affaire des charniers de Timișoara. Aujourd'hui, c'est pire que du deux poids-deux mesures, je suis ahuri par le manque de professionnalisme des journalistes, notamment français. Les journalistes allemands et américains sont plus pointus, les Français, sont souvent politiquement correct et voient le monde en noir et blanc.

Or, comme l'a dit Hubert Védrine dans vos colonnes, «la haine ne fait pas une politique». La présentation unilatérale du massacre d'Odessa, imputé à la responsabilité russe, alors ce sont des russophones qui ont été brulés vifs, est à cet égard significative. Les journalistes ont donné les réponses avant de poser les questions, concluant à la culpabilité russe.

Il y a une propagande exagérée du côté russe aussi, évidement. Mais cela peut se comprendre: les journalistes russes vivent sous un régime autoritaire et n'ont pas vraiment le choix. Mais en Occident, la propagande est le triomphe du politiquement correct qui prime sur l'analyse. […]

On ne peut m'accuser d'être complaisant avec Poutine. Je n'ai pas attendu la crise ukrainienne pour le critiquer. Mais je suis effaré par la diabolisation qui en est faite. Quand Mme Clinton compare Vladimir Poutine à Hitler, c'est effrayant de bêtise. Poutine défend les valeurs traditionnelles face à un Occident qui selon lui se serait «dégonflé» face à l'islamisme (pour lui l'islamisme modéré n'existe pas plus que le communisme modéré) et aurait abandonné le combat idéologique. Il se présente comme le rempart au déclin de l'Occident face à l'islam. Il incarne l'antithèse de la gauche caviar, c'est pourquoi l'élite médiatique le déteste. […]

Cette russophobie de la presse est inversement proportionnelle à celle du public. […] Je mets en garde les journalistes occidentaux: à jouer le jeu- sans en être conscients sans doute- de certains services secrets, ils se font les boutefeux du conflit. Ils entretiennent un climat de guerre civile en Ukraine, qui pourrait conduire à un grand conflit généralisé. Je dis souvent pour faire peur que l'Ukraine pourrait être le Sarajevo de 2014. C'est possible. […]

Les Américains ont essayé d'humilier la Russie, c'était la stratégie de Brzeziński (conseiller de Carter), après la chute du communisme. Or quand vous humiliez un pays, il faut s'attendre à ce qu'il y ait un esprit de revanche et un retour de bâton autoritaire. C'est ce qui est arrivé avec l'Allemagne après le Traité de Versailles. C'est l'humiliation de la Russie dans la période post-communiste qui a conduit Poutine au pouvoir et qui guide sa politique aujourd'hui.

Depuis un ou deux ans, les Américains renouent avec cette ambition: il faut descendre Poutine. Ils veulent casser l'axe Russo-allemand naissant, notamment par le Traité transatlantique. En faisant cela, ils repoussent la Russie vers la Chine, ce qui est catastrophique pour tout le monde. Poutine a gagné la Crimée et perdu l'Ukraine. L'Occident va gagner l'Ukraine mais perdre la Russie. Tout le monde est perdant."

Partager cet article

19 commentaires

  1. En France on ne dit plus “un journaliste” depuis les évènements liés au pseudo-mariage LGBT.
    On dit : “un journaleux”.
    Il n’y a effectivement pas d’équivalent dans les médias étrangers plus professionnels car plus honnêtes.
    Quand le F.N arrivera au pouvoir : il faudra PURGER les médias de tous ces trotskystes malfaisants…

  2. Quand Mme Clinton compare Poutine à Hitler c’est effrayant de bêtise !!
    Et elle aurait pu être présidente de l’état le plus puissant du monde
    Pour sa défense elle n’est pas la seule a être aussi idiote
    Mon Dieu protégez l’humanité !

  3. Un gros dossier sur l’Ukraine ici :
    http://www.les-crises.fr/ukraine/
    Reportage live sur l’Ukraine là :
    https://twitter.com/GrahamWP_UK

  4. L’Europe sanglante
    Par Hélène Clément-Pitiot
    http://viableco.hypotheses.org/257

  5. 1 – Malheureusement les journalistes de Droite ne sont pas exclus de toute critique. On a pu voir Frédéric Pons de Valeurs Actuelles et par ailleurs officier para proche des services, argumenter sur un plateau de télé qu’il fallait “négocier” avec Ianoukovitch quand il était encore au pouvoir alors qu’au moment où il disait cela, 2 jours avant la chute, c’était déjà clairement plié :
    le gouverenement divisé / infiltré avait décidé de ne pas nettoyer Maidan ce qui était possible de l’avis de nombreux experts du maintien de l’ordre, laissant sa propre police sous le feu des snipers et les capitaux et les proches fuyaient le pays, 2 coups de téléphone aux banques et aux compagnies aérienes l’auraient confirmé….mais c’est un travail de journalistes pas d’expert en histoire russe du 19ème siécle
    2 – Poutine manoeuvre pour l’instant parfaitement bien, il est à peu près certain que via les écoutes dont les Russes disposaient ils ont pu voir venir la bande de gros lourds atlantistes et autres journaleux de Libération, dont Guillaume Herbaut le soi disant infiltré, pour Télérama.
    L’Histoire dira peut être que c’est l’OTAN qui a livré sur un plateau la Crimée au méchant Vladimir qui n’attendait qu’un vrai motif pour la récupérer.
    Tiens mais que sont devenus les réseaux d’espionnage soviétiques à l’Ouest, n’y aurait il pas continuation….?

  6. M. Federovsky : les journaleux ne manquent pas de professionnalisme. Ils savent très bien ce qu’ils font, ils mentent – non parce qu’ils sont mal informés – mais parce qu’ils appliquent l’idéologie au pouvoir.

  7. les temps changent :
    Avant “la Pravada” était en Russie et on avait une presse à peu près libre en France
    Aujourd’hui nous avons “le monde” et une presse à peu près libre en Russie

  8. Les journalistes ?
    Ce sont des “troupes d’occupation mentale”
    Cette définition leur va comme un gant pour l’écrasante majorité .
    “Le travail du journaliste consiste à détruire la vérité, à mentir sans réserve,à pervertir les faits,à avilir, àramper aux pieds de Mammon et à vendre son pays et sa race pour gagner son pain quotidien ou ce qui revient au même son salaire.
    Vous le savez comme je le sais,alors qui peut parler de presse indépendante?
    Nous sommes les pantins et les vassaux des hommes riches qui se cachent derrière la scène.
    Ils tirent les ficelles et nous dansons.
    Notre temps,nos talents,nos possibilités et nos vies sont la propriété de ces hommes.
    Nous sommes des prostituées intellectuelles”
    John Swinton ,journaliste ,à propos de la liberté de la presse,lors de son discours d’adieu au New York Times.
    Source :Comprendre l’empire
    Demain la révolte des nations ou la gouvernance mondiale.
    “Nous sommes reconnaissants au Washington Post,au New York Times,et aux autres grandes publications dont les directeurs ont assité à nos réunions et RESPECTE LEURS PROMESSES DE DISCRETION DEPUIS PRESQUE
    40 ANS.
    Il aurait été pour nous impossible de développer notre projet pour le monde si nous avions été exposés aux lumières de la publicité durant ces années.
    Mais le monde est aujourd’hui plus sophistiqué et préparé à l’entrée DANS UN GOUVERNEMENT MONDIAL.
    La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et DE BANQUIERS MONDIAUX est assurément préférable à l’autodétermination des siècles passés”
    David Rockfeller
    Commission Trilatérale 1991
    Source : idem
    http://www.youtube.com/watch?v=_2N9dWsTR-Y

  9. RADIO LONDRE A EMIGRE A MOSCOU…….
    (n en deplaise aux esprits chagrins, le retour d la sainte Russie est sur les rails!)
    DAVAI VOLODIA!

  10. Les Français ne comprennent rien aux Russes car n’ont pas les mêmes schémas de pensées et… des sentiments…
    Poutine est sans doute le défenseur des valeurs traditionnelles mises à mal dans les sociétés occidentales. Il n’en demeure pas moins qu’il est capable du pire…
    Essayez en Russie, parler de l’indépendance des ex-Républiques soviétiques… Poutine ne fera pas dans la dentelle! Il faut cesser d’encenser ce dictateur qui n’hésite pas à massacrer les opposants.

  11. Ne tirez pas sur la Chine, M. Fedorovski…
    Vous feriez mieux d’encenser la Chine. Tous les analystes qui appuient Poutine (ce qui est juste) en donnant des gages aux USA via la diabolisation de la Chine commettent une erreur.
    http://mobile.egaliteetreconciliation.fr/Pierre-Hillard-sur-radio-Courtoisie-25097.html
    Il est clair que nous aurions davantage à gagner à nous tourner vers la Chine (et à plus forte raison vers la Russie) que vers nos amis américains. La Chine essaie tout bonnement d'”harmoniser” l’univers, afin de vivre tranquilement. Les EU ne lui en laissent pas le loisir.
    Ceci, en Chine, vous ne le voyez pas davantage, que ne voient cela, en Ukraine, les journalistes vous pointez du doigt.
    A chacun ses

  12. …oeillères
    [Vous êtes aussi injuste avec la Chine que peuvent être injustes vos journalistes avec l’Ukraine. N’allez pas vous étonner…]

  13. Nous le savions déjà…
    En France l’armée d’occupation est une armée médiatique composée majoritairement de journalistes de tous bords et de tous médias.
    C’est d’ailleurs pour cela que nous avons un besoin VITAL de le Voix de la Russie.

  14. Intervention très intéressante notamment concernant certains passages rendant hommage à la vérité historique :
    “Or quand vous humiliez un pays, il faut s’attendre à ce qu’il y ait un esprit de revanche et un retour de bâton autoritaire. C’est ce qui est arrivé avec l’Allemagne après le Traité de Versailles”. Superbe et tellement juste et vrai.
    “Il y a une propagande exagérée du côté russe aussi, évidement. Mais cela peut se comprendre: les journalistes russes vivent sous un régime autoritaire et n’ont pas vraiment le choix”. Rien à ajouter.
    “En faisant cela, ils repoussent la Russie vers la Chine, ce qui est catastrophique pour tout le monde. Poutine a gagné la Crimée et perdu l’Ukraine. L’Occident va gagner l’Ukraine mais perdre la Russie. Tout le monde est perdant”. A méditer…pourvu qu’il ne soit pas trop tard.

  15. Washington & Bruxelles traitent la Russie actuelle comme une vulgaire république bananière. Quelle arrogance ! Quelle ignorance ! Quelle suffisance!
    Quand on se remémore quelques instants l’impérialisme de Washington depuis la Déclaration Monroe; ses multiples ingérences plus ou moins directes, plus ou moins violentes plus ou moins légales et\ou légitimes afin d’asseoir son hégémonie dans tous les domaines et sur tous les continents… Comme si M.Poutine, tout criticable qu’il puisse être , n’avait pas été élu, comme Obama, pour défendre les intérêts et les nœuds sécuritaires de la nouvelle Russie actuelle. Comme s’il n’y avait que M. Obama qui était dans la “vérité”. Souvenons-nous sa campagne électorale : les medias énamourés nous laissaient entendre que c’est parce qu’il était noir,qu’ il était bien plus capable que ses prédécesseurs de changer la politique de Washington et surtout cette image agressive déplorable… Tout le monde a vite déchanté : la duplicité de la Maison Blanche renforcée par la servilité accrue de ses affidés demeure à l’oeuvre. Semer le chaos pour mieux contrôler, multiplier et renforcer le rôle des bases de l’OTAN, contrôler les medias “mainstream”, renforcer le rôle de la CIA et sa nébuleuse. Rappelons enfin, que la strangulation de la Russie par la multiplication des bases de l’OTAN a commencé dès la chute de l’URSS et tente de se poursuivre, ce que M.Poutine ne peut accepter, ni plus tard ses successeurs!
    Relisons l’histoire de la Russie pour mieux comprendre. En particulier Mme Carrère d’Encausse.
    En conclusion, pensons que De Gaulle n’aurait jamais accepté que la France soit aussi soumise à Washington…

  16. Certains pensent que l’Histoire se nourrit essentiellement de complots, je pense pour ma part qu’elle s’explique plutôt par la bêtise et la mediocrité des dirigeants.

  17. Ce qui est beaucoup plus grave que la nullité des journalistes, c’est l’alignement des ministres des affaires étrangères européens sur les positions des néo-cons américains. Celui qui mène la danse face à Poutine, c’est Kerry, dont les origines MittelEuropa sont bien connues. Quant au journaliste Berruyer, il se donne du mal, compile beaucoup, mais n’a pas un vécu suffisant pour en tirer des conclusions satisfaisantes.

  18. Outre l aveuglement ideologique, les journalistes sont trop generalistes. De plus en plus de medias mais de moins en moins de moyens pour chacun, de moins en moins de correspondants permanents à l etranger. Resultat, comme chacun doit faire semblant d y connaitre quelque chose, il repete ce que disent ses confreres. Les ukrainiens sont gentils, les Russes, leurs alliés et Poutine sont mechants, c est tellement simple.
    Les mêmes qui se prennent pour d heroïques resistants parce qu ils lancent des anathèmes contre Dieudonné, Kinkielkraut ou M le Pen considérés comme de dangereux fascistes, ferment les yeux sur les neos nazis de Kiev metamorphosés en gentil democrates pro europeens.

  19. Il faudrait que tous les veilleurs de nos villes invitent Vladimir Fédorowski à nos veillées pour qu’il parle des vrais évènements en Ukraine et nous donne son point de vue afin d’éclairer nos lumières.
    Il ne faut pas prendre qu’un côté mais voir les choses différemment – on ne nous dit pas la vérité sur ce qui se passe en Ukraine de l’Est. On nous met des oeillères.
    Vladimir Fédérowski habite en Normandie, terre qu’il affectionne. Que les veilleurs de Rouen prennent contact avec et il pourra présenter ses livres. Je crois que Vladimir Fédorowski est hostile au mariage pour tous, comme l’ensemble des Européens et des Français. Il est franco-russe.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services