Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Virginie Despentes broie du noir

Virginie Despentes broie du noir

Je n’avais jamais lu Virginie Despentes et je m’en tiendrai là. Elle vient de pondre sur France Inter un texte ahurissant de mauvaise foi, intitulé

Lettre adressée à mes amis blancs qui ne voient pas où est le problème.

Et cela commence ainsi :

En France nous ne sommes pas racistes mais je ne me souviens pas avoir jamais vu un homme noir ministre.

Comment dire… En images peut-être ?

Il y a plus de ministres noirs en France que de ministres blancs en Afrique noire.

Partager cet article

11 commentaires

  1. Autant de mauvaise foi en si peu de ligne…. C’est un acte politique.

    Les morts de GF au USA, et d’AT en France, n’ont rien de raciste. Il s’agit dans le premier cas d’une faut de discernement quant à l’usage de la force, visiblement le prévenu n’était plus dangereux, et dans le second cas d’une raison ignorée. Mais, ils servent la cause des antifas, bobo gauchos, et toutes espèces assimilées, toujours prêts à rebondir sur tous les sujets pour les rapporter à leur idéologie. De par le monde, il y a chaque jour des blancs qui meurent dans des conditions similaires, mais là, curieusement, point de Despentes !

    La lettre ouverte de V Despentes est un ramassis de lieu commun et d’une interprétation des faits. Rien que sur les 3 premières lignes :

    “En France nous ne sommes pas racistes mais dans la population carcérale les noirs et les arabes sont surreprésentés.” > il y a peut être, sans doute, une autre explication…

    “En France nous ne sommes pas racistes mais je ne me souviens pas avoir jamais vu un homme noir ministre. Pourtant j’ai cinquante ans, j’en ai vu, des gouvernements. ” > ah ? Et la tristement célèbre Taubira, elle est quoi ? Et la pauvre d’esprit Sybeth…? On pourrait aussi cité Blaise Diagne, sénégalais d’origine, et secrétaire d’Etat en 1931. Et sinon, un ministre doit-il être choisi pour sa couleur de peau, comme c’est le cas actuellement de certain, ou bien pour sa compétence ?

    “En France nous ne sommes pas racistes mais depuis vingt-cinq ans que je publie des livres j’ai répondu une seule fois aux questions d’un journaliste noir.” Et ? Nous ne voyons pas ce qui empêcherait un homme de couleur de devenir journaliste, pour mémoire, il s’agit d’un milieu très à gauche avec tout ce que cela implique, donc, en l’espèce la théorie complotiste du racisme ne tient pas la route….

    Ces gens sont des racistes, mais, anti-blanc… Le voient-ils ? J’en doute !

  2. Que voulez-vous, pour se créer une notoriété de nos jours il est plus facile de pondre une fiente plutôt qu’un œuf. C’est l’époque des coprophages !

  3. Virginie Despentes ignore sûrement qu’un Noir, Gaston Monerville, a été président du Sénat, et donc potentiellement président de la République par intérim.

  4. Virginie des pentes dangereuses sera-t-elle susceptible d’être poursuivie en application de la loi BP ? Bien sûr que non, puisqu’elle contribue à la propagation de la bien-pensance…

  5. Et en plus, vous l’accusez de “broyer du noir”. Vous allez être poursuivi pour incitation à la haine en raison des origines ethniques.
    C’est pas bien du tout…

  6. Félix Houphouet-Boigny, Léopold Sédar-Senghor, Gaston Monnerville (du temps des colonies…) et sans doute d’autres que l’histoire a oubliés bien à tort.
    Le problème, c’est de confier les clefs du pouvoir et des cercles d’influence à des hommes sans culture, sans morale, et sans pudeur.

    • et je me souviens aussi d’un kofi yamgnam, ancien ministre de mitterrand qui il y a quelque temps a été candidat à la présidence de la république de son pays d’origine; les électeurs n’ont pas voulu de ce “breton”! mdr

  7. Disons qu’elle a dû avoir un trou d air au moment où elle s est exprimée . Et dire qu à ces gens-là , il faut leur donner du médême et se mettre à quatre pattes et les idolâtrer alors qu ils nous méprisent . Ben, par un juste retour des choses, nous leur rendont la pareille . Apres , je comprends que ces ” sachants” ignorants , nous en veulent car inconsciemment , ils savent qu ils ne savent rien et ça, ils le savent et se doutent, quelque part dans un coin de leur tête de linotte, que nous savons encore deux ou trois petites choses, disons qui leur échappent encore . Lol.

  8. Elle a le cerveau cramé par la drogue. Il faut lui pardonner.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]