Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Violeur récidiviste : chronique de la justice française

En janvier 2005, le drame avait fait du bruit : une contrôleuse de la SNCF avait été violée, dans l’exercice de ses fonctions, dans le TER de Toulouse-Cahors. Colère, grève immédiate, demande d’agents de sécurité, tout le monde y est allé de ses chaudes larmes, bien légitimes.

Le violeur, 24 ans, en France depuis 9 ans, a été incarcéré aussitôt… et remis en liberté en mai, sur décision du juge des libertés. Voilà qui est déjà inacceptable. Or, le 21 octobre 2005, il a été (re-)condamné à 18 mois (seulement) de prison ferme après avoir violenté une jeune femme à Toulouse.

Michel Janva

Partager cet article

1 commentaire

  1. Je voudrais bien qu’on m’explique comment est-il possible que la peine pour un viol soit de 3 ou 4 mois??!!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]