Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Violences policières : Manuel Valls perd un procès

Amal Bentounsi, la sœur d'Amine Bentounsi tué d'une balle dans le dos par un policier un soir d'avril 2012 à Noisy-le-Sec en Seine-Saint-Denis, a été relaxée mercredi par le tribunal correctionnel de Paris. Elle était poursuivie par le ministère de l'Intérieur pour «diffamation publique envers une administration publique». Fondatrice du collectif «Urgence notre police assassine», elle avait déclaré dans une vidéo publiée sur son site peu après le drame:

«Vous voulez commettre des violences et crimes, en toute impunité sans jamais être inquiété? (…) La police recrute et la justice vous protège».

Après cette diffusion, Manuel Valls alors ministre de l'Intérieur avait porté plainte.

L'audience ne s'est pas limitée au cas d'Amine mais a traité des violences policières en général. Les proches de la victime mais aussi un chercheur en sciences sociales auteur d'un rapport intitulé «France: des policiers au dessus des lois», se sont succédés à la barre.

Le procureur a déclaré «ne pas croire» que les propos incriminés

«dépassent les limites admissibles de la liberté d'expression dans une société démocratique».

Le tribunal correctionnel de Paris a donné raison à Amal Bentounsi, évoquant «le contexte particulier de l'affaire» et «l'implication» de la prévenue dans le drame auquel elle a réagi.

Partager cet article

10 commentaires

  1. Il faut beaucoup de procès ce Manuel Valls…

  2. c’est surement grâce à ce sentiment d’être au dessus des lois que mon mari et ses collègues n’osent plus se servir de leur arme !
    c’est grotesque, ce ne sont plus les policiers qui font la loi mais les voyous et les criminels quand nos policiers sont radiés pour avoir osé tirer … je me rappelle toujours avec beaucoup d’émotion ce policiers jeté sous la grand roue de la foire du trône et mort sur le coup pour être intervenue auprès de voyous … père d’un enfant de 9 mois a l’époque et d’un enfant à naitre! mais c’était surement encore une équipe d’intervention qui se croyait au dessus des lois !
    je ne crois pas que la police d’autrefois aurait supporté ne serai ce qu’une heure de ce que nos policiers ont à supporter au quotidien, … il y aurait des gifles qui aurait volé pour bon nombre de jeunes inculpés pour leur insolence , rien que ça déjà !

  3. J’ai lu par ailleurs : la justice n’est pas pour la rendre à la victime mais pour juger l’auteur des faits.
    Voilà, tout est dit.

    En ce qui concerne les faits des policiers autrefois, j’en ai des souvenirs douloureux, mais cela a été trop loin et les (mettez ce que vous souhaitez) en profite. Il faudrait que cela soit  » en partie  » comme chez les États-uniens, qu’ils tirent sur ceux qui leur tirent dessus ! Même nous devrions avoir le droit de le faire !

  4. Eh, Manu ! Tu descends !

  5. Il y a une partie des forces de l’ordre et des représentants de la justice qui fait bien son travail, et il faut donner les moyens à cette partie de bien faire son travail contre tous les criminels et auteurs de délits ; et la soutenir car ces forces de l’ordre et ces représentants de la justice sont souvent critiquées et accusées par les bobos et nombre de politiciens, etc., voire par leurs entités de tutelle… bref, par tout ce beau monde champion de la démagogie de la pensée unique contemporaine. À tel point que ces forces de l’ordre et représentants de la justice qui sont censées pouvoir nous protéger sont comme paralysées par toute cette mauvaise foi et irresponsabilité de nos “responsables”.
    En revanche il y a une autre partie des forces de l’ordre et des représentants de la justice qui, pour le moins, font scandale et salissent leurs entités et leurs collègues, oeuvrent dans l’injustice et l’illégalité, soutenus par une partie complice de leur hiérarchie, et actuellement par leurs entités de tutelle ! et nous en avons eu l’expérience avec les répressions ubuesques et graves lors de nos immenses manifestations LMPT/Printemps Français/Sentinelles/etc., et avec de plus des policiers en civil infiltrés en tant que provocateurs et qui ont essayé de provoquer des violences.

  6. C est ptetre un mal pour un bien qui sait?

  7. Chaque fois que Valls dit « mon pays », je ne sais pas de quoi il parle et j’ai l’impression que quelqu’un est abattu par balles.

  8. La semaine dernière, un lundi, nous sommes descendus mes amis et moi vers la place du Clos-Saint-Marc pour assister à la veillée. Quand nous sommes arrivés, il y avait une contre-manifestation du NPA et des gauchistes habituels qui étaient là et quelques membres des veilleurs. La police était là et nous reprochait d’être venu pour la veillée. Les contre-manifestants se sont rapprochés de nous, mais on les a ignorés complètement. Les policiers sont repartis vers leurs véhicules et nous avons pris la décision de remonter vers le coeur de la ville avec nos tabourets sous le bras.
    Les gauchistes nous ont hué mais on était indifférents et on s’est engouffré dans la nuit vers les rues adjacentes rejoignant la place de l’Hôtel de Ville.
    La veillée s’est déroulée sans incidents et tout le monde a pu rentrer chez soi pour dormir. J’ai retrouvé mes chats qui m’attendaient.

  9. S’il y avait une partie des forces de l’ordre et des représentants de la justice qui faisaient bien leur travail non seulement cela se verrait mais en plus ils auraient fait le ménage dans leurs services respectifs !!!

  10. La police française n’a le droit de tirer qu’en cas de légitime défense. Et tirer dans le dos c’est pas ce défendre et c’est pas faire son « boulot »

Publier une réponse