Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Violences policières : cela commence à sortir

Violences policières : cela commence à sortir

Suite aux nombreux témoignages de violences policières gratuites, France Info a enfin décidé de se pencher sur ce sujet, malgré les dénégations de Christophe Castaner.

France Info a recensé 40 blessés graves à la suite d’un tir de lanceur de balles de défense (LBD) depuis le début le 17 novembre.

La base de données du collectif contre les violences d’Etat, Désarmons-les !, recense, semaine après semaine, les cas de blessures qui sont signalés sur les réseaux sociaux avec quelques brèves informations sur les victimes. En s’appuyant sur ses membres présents à différentes manifestations, le collectif prend ensuite contact avec au moins un intermédiaire, un proche de la victime repéré sur les réseaux sociaux pouvant donner des précisions sur le contexte et le profil de la personne blessée. Mardi 15 janvier, cette liste comptabilisait 97 blessés. 

Parmi les 40 personnes recensées, Franceinfo a dénombré 9 mineurs sérieusement blessés et 12 personnes éborgnées. 

Mardi 15 janvier, le journaliste indépendant David Dufresne en était à son 298e signalement adressé au ministère de l’Intérieur via Twitter, compilant tous types de blessures lors des défilés.

Libération, via Checknews, avance le chiffre de 94 blessés graves parmi les gilets jaunes et les journalistes, dont 69 par des tirs de lanceur de balle de défense.

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a été interpellé lundi lors d’un déplacement à Carcassonne au sujet des violences policières. Il a nié :

“Je ne connais aucun policier, aucun gendarme qui ait attaqué des ‘gilets jaunes’. Par contre, je connais des policiers et des gendarmes qui utilisent des moyens de défense.

Pourtant, l’utilisation des lanceurs de balles a été particulièrement importante depuis le début du mouvement. Le directeur général de la police nationale, Eric Morvan, a envoyé mardi 15 janvier un message aux policiers rappelant les conditions d’utilisation des LBD, en insistant notamment sur le respect des “intervalles de distance” et de l’obligation de “viser exclusivement le torse ainsi que les membres supérieurs ou inférieurs”. Eric Morvan exige également le “respect très strict des dispositions contenues dans ce message”.

Selon les informations recueillies par franceinfo, les tirs de LBD 40 – un modèle muni d’un viseur, à la portée plus élevée, avec une crosse à la manière d’un fusil – sont dix fois moins élevés du côté des gendarmes que du côté des policiers, alors que ces derniers sont pourtant moins nombreux sur le terrain depuis le début du mouvement (sur les 89 000 forces de l’ordre mobilisées au plus fort du dispositif le 8 décembre, 65 000 étaient des gendarmes).

L’IPGN, la police des polices, a fait l’objet de 243 signalements, 81 saisines judiciaires et deux administratives (réclamées par le préfet), toutes violences policières présumées confondues.

Selon un gradé de la gendarmerie contacté par franceinfo, cette différence s’explique par l’usage qui est fait du LBD40. Côté gendarmerie, ce sont prioritairement les gendarmes mobiles qui l’utilisent. Côté police, des fonctionnaires de la BAC et de la BRI, qui ne sont pas des professionnels du maintien de l’ordre, sont également habilités, à l’instar des CRS, à en faire usage lors des manifestations. Ce qui peut expliquer l’inflation des tirs, comme le regrette un représentant des CRS au sein du syndicat Unsa-Police sur Arte.

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

12 commentaires

  1. La violence policière mènera de la simple jacquerie à la révolution
    La colère se transforme en haine grâce à ce gouvernement d’irresponsables
    Qui sème le vent récolte la tempête…

    Rappelons que le Roi Louis XVI, lui, refusait catégoriquement que l’on ouvre le feu sur le peuple !

  2. Tout le monde (ou presque) est contre la violence d’où qu’elle vienne. Moi aussi. Mais il faut garder à l’esprit que les forces de l’ordre (qui obéissent à des ordres) n’attaquent jamais les manifestants par surprise, embuscades et autres manières de combattre l’ennemi. Avant chaque usage de la force, les manifestants sont informés, par des sommations faites à haute et intelligible voix, qu’il va être fait usage de cette force. Les manifestants savent donc à quoi s’attendre. Ils ont alors le choix entre la dispersion ou l’affrontement avec les risques que cela comporte. Seulement voilà; ils ne veulent pas obtempérer et choisissent d’en découdre.

  3. Il est urgent qu’une commission d’enquête parlementaire fasse la lumière sur les violences dont sont victimes les opposants .
    Il faudrait notamment rechercher quels sont les ordres qui ont été donnés et à quel niveau la décision a été prise.
    En parallèle, les Gilets jaunes devraient axer prioritairement leur protestation sur ce thème qui suscite l’indignation d’un grand nombre de Français.

  4. Castaner est une brute indigne d’être ministre.
    Ce qui se passe est une honte.

    • Oui tout vient de castagnette car contre les black blocks , ils laissent faire et contre les bonnes gens qui représentent une énorme majorité chez les GJ ou à l époque contre les familles de LMPT , ils usent de violence , par ordre . Castagne est un Bourdin, un bœuf avec un muscle et deux cerveaux ( mais pas à la bonne place : vieille expression militaire) et n oublions pas que c est un ancien délinquant ; il en reste toujours quelque chose .
      Autre chose , la partie gauchisante de LREM , qui dans ses gènes est anti force de l ordre , ne cesse de chouiner qu on touche à leurs forces de police republicaine parce qu ils ont peur que leur systeme vienne à tomber . Boaz et Jakin commencent à trembler !

  5. Regardons bien sur qui ces violences sont commises…
    Donc le petit français va se révolter, demander le désarmement des forces de l’ordre ce qui fera le bonheur des ennemis de la France… Les forces de l’ordre n’ont elles ordre que de castagner de simples gens, des enfants, des personnes âgées ou manifestant pacifistes…? et que cette manigance sorte des hauts lieux? Tordu… mais n’oublions pas que nous sommes en Macronie…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services