Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre

Violences LGBT à Science-Po

Communiqué du Printemps français :

"A SciencesPo, la « Queer week » s’est traduite cette semaine par la diffusion de films pornographiques « queer » dans les amphithéâtres de cette prestigieuse école, par des ateliers de travestissement dans les salles de classes, par des photos de partouzes dans les halls d’entrée, et par des nombreuses conférences de militants LGBTIQ extrémistes.

Béatrice Bourges, porte-parole du Printemps français, a été invitée au colloque « Alliances émancipatrices : au-delà du Queer » du vendredi 28 mars, par un groupe d’étudiants de SciencesPo choqués par les dérives des gender studies dans le milieu universitaire. En effet, selon les mots de l’équipe organisatrice, « tout le monde est invité à participer, tous les événements sont gratuits et ouverts à tous ».  En pratique, Béatrice Bourges, bien que simple spectatrice de la conférence, a été très violemment rejetée. Une partie de l'audience et un(e) des intervenants du colloque se sont précipités sur la porte-parole du Printemps français et l'ont bousculé violemment au point de la faire tomber au sol. L'intervention des services de sécurité de SciencesPo a heureusement permis à Béatrice Bourges de repartir indemne.

Le Printemps français accuse SciencesPo d’utiliser scandaleusement les impôts de tous les Français pour subventionner des conférences de militants LGBTIQ violents, sectaires et incontrôlables. Le Printemps français demande au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de rendre des comptes sur le financement de la « Queer week » et s'inquiète du manque de pluralisme dans le milieu universitaire français.

Cet événement permet une nouvelle fois au peuple français de constater l’indécence des mensonges du gouvernement, qui continue d’affirmer « à la Cahuzac » que les théories du « gender » n’existent pas…"

 

Partager cet article

35 commentaires

  1. La corruption des élites fait sans doute partie du projet d’anéantissement de notre pays

  2. On en est plus au LGBTIQ, mais au LGBTIQKA dans le pandémonium ela gauche partouzarde, (K pour kinky = sado)-maso et A pour asexué, c’est nouveau ça vient de sortir)

  3. De deux choses l’une:
    -ou bien les “débats” dans l’amphi étaient publics, et on ne voit pas au nom de quoi on refuse l’accès à cet amphi à une visiteuse
    -ou bien les “débats” dans l’amphi n’étaient pas publics mais réservés aux étudiants de Sciences Po (à qui d’autre pourraient-ils légitimement être réservés?): en ce cas, je suis étonnée de l’âge et de l’allure des “étudiants” qui vociféraient dans cet amphi.
    À moins que Sciences Po loue ses amphis? ce qui semble plus normal s’il s’agit d’une institution privée que s’il s’agit d’un établissement public, financé par la collectivité.

  4. Bravo !
    Ils montrent leur vrai visage pour qui veut voir les faits, la réalité.

  5. quand un état veut imposer une idéologie au peuple , cela ne se termine jamais très bien ….et il semble bien que ce soit le cas …
    prions pour la France !st Michel défendez-nous ! Notre Dame , reine de France gardez-nous dans l’Espérance .

  6. On apprend que maintenant la mode est d’être asexué. Exactement qu’est-ce que cela veut dire ?

  7. Quelle bande de zouaves.

  8. Peut-on laisser une minorité d’une minorité imposer par la dictature et le terrorisme à la majorité leur vision d’un monde mortifère et hédoniste qui tournerait sans les valeurs inhérentes au don de la vie

  9. Bravo Mme Bourges ! On ne lâche rien !

  10. Pauvre France, heureusement, il y a une autre jeunesse plus réaliste, plus concrète et plus mature que ces gauchos fainéants et drogués.

  11. François Hollande a libéré des forces incontrôlables et des instincts les plus bas, il a déchaîné des passions mauvaises et décomplexé tout ce que la France compte de militants de toutes les déviances sexuelles.
    Sciences-Po Paris est un peu un condensé de toute la décadence d’un pays malade.
    Continuons.
    Le pays réel va se réveiller.

  12. Béatrice Bourges est une Grande Dame. Face à ces brûtes hurlantes et vociférantes, elle se tenait calme et résolue, déterminée à l’entretien courtois que ces sauvages ne lui accordèrent pas. “Sciences Po” égalant aujourd’hui “Sciences Pourries, que les décideurs de demain soient vigilants à l’encontre de ceux qui se réclameront de la Promo 2013-2014. Une honte à l’échelle nationale et internationale.

  13. Avec ces cris, on peut croire que c’est le démon qui hurle…. Et bien je plains les générations à venir….

  14. La destruction de la famille vise à mettre les individus à la merci de l’Etat.
    Par tous les moyens, y compris la violence, comme on le voit ici.
    C’est pourquoi la promotion de la dissolution des moeurs n’a rien à voir avec le libéralisme, contrairement à une théorie très en vogue. Le libéralisme, c’est la liberté, et on voit bien sur cette vidéo que les militants LGBT sont tout, sauf des défenseurs de la liberté. Les militants LGBT sont des défenseurs du totalitarisme.
    Une fois l’individu privé de ses liens familiaux naturels, de la morale naturelle produite par la famille, du soutien naturel qu’elle procure, psychologique et matériel, eh bien il sera mûr pour quémander l’aide des militants professionnels, des ingénieurs politiques et des agitateurs subventionnés, qui n’attendent que ça, avides qu’ils sont de pouvoir illégitime et de rémunérations mal acquises.
    Seule une interprétation ridiculement littérale — au mieux naïve et au pire manipulatrice — des notions de liberté, de libéralisme et d’individu peut faire croire qu’elles sont à l’origine des manoeuvres des milices fascistes que l’on voit à l’oeuvre sur cette vidéo.

  15. C’est une honte!!Invitons les élèves outrés qui en ont le courage à faire circuler les preuves sur les réseaux sociaux…Il faut dénoncer cette campagne de destruction et pointer le doigt sur les coupables grassement payés par nos impôts!

  16. Ces images sont impressionnantes
    Il faut faire circuler l’information.
    Ma conclusion personnelle : Sciences Po est une boite pourrie dont les éléments sains doivent se tirer.
    Une seule solution : l’amputation.

  17. “les gros bras” n’ont aucune retenue pour se jeter sur une femme …
    le genre donnerait-il toute latitude pour se comporter comme des épaisses brutasses?

  18. Avec ce qui s’est passé à Joué, il n’y a plus de doute les avertissements de Véronica Lueken sont d’une grande justesse !
    http://effondrements.wordpress.com/2013/07/19/veronica-lueken-de-la-prediction-a-la-realite-sordide/

  19. L’ancien directeur de Sciences-pot n’était-il pas trouvé mort nu dans un lit d’un sofitel de New York ? L’enquête avait conclu qu’il avait eu la nuit, la visite de deux gigolos masculins !
    Quelle déchéance des grandes écoles françaises ! Mieux vaut étudier en dehors des pays de l’Otan ! Car cette idéologie se retrouve dans tous les pays occidentaux ! Bref, il ne faut pas être grand clerc pour deviner que nous sommes à la fin de la civilisation occidentale ! Personne n’ira défendre un pays qui pervertit ses enfants !

  20. Je rappelle que Science Po (IEP Paris) est un établissement PUBLIC !régi par le Code de l’Education !!!

  21. Après la théorie du genre, la milice du genre et donc, bientôt, les camps du genre.

  22. Quelle honte !! Quand on pense que Sciences-Po est censée former l’élite de la nation !
    Pauvre France !
    Chapeau bas à Mme Béatrice Bourges pour son calme et son courage.

  23. Sciences Po est l’école qui a formé la plupart de nos politiques actuels !
    Tout est dit…
    jugez l’école à ses fruits !

  24. Sciences pipo
    École généraliste nullissime qui ne mène qu au cooptage

  25. L’école était tb il y a 15 ans encore,avant Richard Descoings,celui du Sofitel.C’est lui qui a tout mis par terre à ScPo . La solution est de se battre et pas de se retirer! On doit rester et essayer de changer les choses de l’intérieur!

  26. Comme le disait un politique à la télé hier au soir, le gros problème, la cause de tous ces désordres, c’est bien François Hollande ; on ne le dit pas assez…

  27. A propos de l’éviction de B. Bourge :
    “Interdit d’interdire, c’est encore sur les murs
    Il fallait pas l’écrire maintenant il y a des bavures”

  28. Que peut – on attendre de plus d’un homme qui met à la place de la Première Dame de France une compagne qu’il ne reconnaît pas civilement en mariage et qu’il dénigre avec une liaison cachée? Au moins Mites rend,en cachant sa liaison extrqconyugale reconnaissait son caractère illégitime,inapproprié.Notre président actuel est moqué par le monde entier! Quelle honte d’être française!

  29. @bern
    Je ne crois pas que nos politiques véreux et corrompus aient une moyenne d’âge de 15 ans !!!

  30. Science Pol Po est le centre où le régime prépare les candidats à l’ENÂ qui seront ensuite les dirigeants de la république.
    On voit sur cette semaine où se situe le niveau des étudiants et de leur professeurs.

  31. Ils feraient mieux d’étudier les effets des traumatismes sexuels vécus trop jeunes ?
    Il y a différents degrés de traumatismes mais on peut dire que, dans le pire des cas, l’agression sexuelle a pour effet de dissocier totalement l’ego de son corps émotionnel ou corps du désir (ce qui nous fait désirer des situations, nous mouvoir, avoir des aspirations. Sans lui, nous serions un peu comme des légumes.)
    Lorsqu’une fille ou un garçon est agressé sexuellement, il va ressentir deux émotions fortement contradictoires: d’une part, le plaisir des sens lié à l’attouchement sexuel; d’autres part, le profond dégoût résultant de la situation d’être agressé dans son intimité (si l’action n’a pas été voulue). Si cette «opération» a lieu avant que le processus de la puberté soit terminé, la personne va associer pour longtemps – peut-être pour toute sa vie – le plaisir à quelque chose de déplaisant ou sera marqué par le sexe de l’agresseur. Si du même sexe, son cerveau enregistrera ce plaisir non voulu et pourra se transformer en obsession, l’empêchant d’aller à la rencontre de l’autre sexe.
    D’autre part, la manifestation simultanée de ces deux pulsions contradictoires, le désir et le rejet, a pour effet de créer une dissociation chez la victime. Il existe alors deux personnes : une qui est totalement détachée de son corps émotionnel, et une autre totalement identifiée à ce corps. Une des opération secrète de la CIA, la désormais célèbre MK-Ultra, avait précisément pour but de trouver comment générer une dissociation dans la personnalité afin de créer des agents robots qui sont, d’un côté, parfaitement normaux et rationnels et, de l’autre, totalement manipulés – ce qui permettait au gouvernement de l’ombre de créer, par exemple, des assassins programmés à tuer lorsqu’ils recevaient certains signes. Qui ne connait pas aujourd’hui grâce à internet ces histoires de jeunes femmes violées et agressées pendant des années avant d’être envoyées comme esclaves sexuelles auprès de hautes personnalités du gouvernement qu’il fallait corrompre. Ces pauvres femmes étaient tellement dissociées que c’est un miracle si certaines d’entre elles ont réussi à témoigner sur leurs expériences.
    Le but des élites mondiales ne serait-il pas de créer une population parfaitement docile ?
    http://mk-polis2.eklablog.com/violence-initiale-et-memoire-traumatique-p634913

  32. Signe incontestable de l’effondrement de la civilisation occidentale.
    Mais aux moments les plus sombres de l’histoire, il s’est toujours trouvé des gens courageux pour proclamer et défendre La Vérité… bravo Mme Bourges!!! et MERCI! Vous me donnez espoir…

  33. C’est Science Po … de chambre.

  34. @shark
    Tout décideur intelligent et soucieux de l’avenir de son entreprise ou toute municipalité (régions, etc…) soucieuse de trouver des cadres se doit d’éviter d’embaucher les yeux fermés des candidats provenant de sciences pipeaux Paris.

  35. @ Marchenoir
    “C’est pourquoi la promotion de la dissolution des moeurs n’a rien à voir avec le libéralisme ”
    Tout à fait d’accord avec vous, mais je vous fais remarquer que le fascisme n’est le mot qui convient pour qualifier ces tyrans, le mot juste est TROSKISME

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services