Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Violences en France : une autre analyse

Violences en France : une autre analyse

Lu sur le blog de la CFTC Métallurgie des Yvelines :

Le débat médiatique de ces derniers jours porte sur la violence des Gilets jaunes, des policiers, des ultras, des casseurs-profiteurs…..Les foulards rouges de ce dimanche après midi n’étant d’ailleurs pas en reste. Et on entend beaucoup de réflexions de type “cour de récré” : c’est lui qui a commencé, c’est une réponse au camp d’en face, etc….et les media ne comprennent pas pourquoi les gilets jaunes sont si remontés contre les journalistes.

Il me semble juste de regarder ce qui s’est passé dimanche dernier : entre 10000 et 50000 personnes à Paris pour la marche pour la Vie, événement annuel et international. Quelques toutes petites brèves à la radio, rapidement étouffées. Mais passage en boucle d’informations sur des rassemblements beaucoup moins massifs. N’est-ce pas une violence faite aux non-violents?

Remontons le temps : les absurdes chiffres officiels des grandes manifestations de 2014 à 2016 (LMPT) ne sont-ils pas des violences? Les 700 000 signatures de la pétition, ignorées : violence également. Reprenons l’actualité plus syndicale : lois Rebsamen 1, Rebasamen2, El Khomri, Ordonnances Macron : ce tsunami en vagues successives et submergentes n’est-il pas violent? L’instabilité juridique du droit du travail n’est-elle pas une violence et un anéantissement des corps intermédiaires par épuisement délibéré, par la recherche de la lassitude et d’une sorte de burn-out collectif?

L’instauration de délais préfixes, le formatage des procédures de plan social, au niveau national, n’est il pas un arbitraire violent? La suppression du temps – le propre de l’homme qui réfléchit – n’est-elle pas une violence faite à la Raison Humaine, à la sagesse, à la dignité des personnes elles-mêmes ?

Qui sème le vent récolte la tempête.

Les gilets jaunes ne sont qu’un symptôme. On ne traite pas un symptôme, on guérit une maladie. Elle s’appelle : Pouvoir des forts. Finance. Manque de sens de la vie, manque de respect de la vie. Laïcisme. Matérialisme. Confiscation de l’avenir. Abus de droit.

Un pays qui renonce à protéger les plus faibles au nom du confort, du droit et du marché, qui trie et jette, est un pays qui désespère ses habitants.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

8 commentaires

  1. Voilà vraiment le coeur du problème. C’est exprimé clairement et tout le monde peut comprendre.

  2. Une autre violence la gauche recupere le mouvement des GJ en force n’hesitez pas à envahir les plateformes regionales pour proposer/voter https://plateforme-gilets-jaunes.fr/ ainsi que le site national “le vrai debat” à partir du 30 janvier https://le-vrai-debat.fr/pages/processus

  3. Les médias comprennent très bien pourquoi les gilets jaunes, et le peuple en général, sont aussi remontés contre eux mais ils feignent de ne pas comprendre… Ou plus simplement ne comprennent pas ce qui a changé pour qu’ils ne puissent plus mentir, désinformer, se moquer, manipuler comme ils le faisaient avant en toute impunité.
    Ils continuent donc tranquillement tout en revendiquant leur impunité et en cherchant des boucs émissaires parmi ceux qui seraient responsables d’avoir réveillé la population.

    Je rappelle à tous, que pour tout article, tout débat, toute émission il faut 2 à 3 fois plus de travail de préparation pour manipuler que pour rendre compte objectivement des faits. Rien n’est dû au hasard et rien n’est laissé au hasard.
    Les médias savent parfaitement ce qu’ils font et acceptent le surcroit de travail pour le faire.

  4. Une fois de plus Merci à CFTC Métallurgie des Yvelines

  5. Parfaitement d’accord ! Je crois que le mouvement est à la croisée des chemins… Ces derniers temps cependant, les choses ont commencé à changer dans le bon sens, notamment à Paris ou Toulouse où certains militants d’extrême gauche ont été expulsés.
    La gauche et les syndicats sont à la manoeuvre pour noyauter les assemblées générales ; techniques archi-classiques et très bien décrites en leur temps par Augustin Cochin et Adrien Loubier. Aussi, après avoir investi au maximum les plate-formes sur internet, le mieux est de rentrer en masse dans ces assemblées pour y pratiquer un conte-noyautage.
    Cette nouvelle manipulation de la gauche est une imposture encore plus grande que par le passé ; les gilets jaunes sont réactionnaires dans l’âme, bien qu’ils soient, pour la majorité d’entre eux, encore prisonniers du politiquement correct. Il ne s’agit pas d’utiliser les armes de nos adversaires mais d’aider la parole à se libérer afin que ce mouvement “instinctivement” contre-révolutionnaire prenne tout son sens et que les syndicats et la gauche comprennent qu’ils n’ont rien à y faire.

  6. Belle observation de la situation au delà de tous les baratins superficiels et manipulations lamentables ; Mgr Centènes, évêque de Vannes, confirme cette analyse en évoquant une crise de civilisation avec perte de confiance, individualisme, déficit anthropologique, …

  7. de plus en plus de gens ne sont plus dupes

  8. en tout cas on voit sur les images télé que les crs ont reçu l’ordre de taper sur les têtes et qu’ils ne s’en privent pas!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services