Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

Violence entre migrants clandestins

Une personne a été tuée et 6 autres grièvement blessées dans des violences entre migrants dans la nuit de jeudi à vendredi à Calais, dans le nord de la France, un point de passage de clandestins vers la Grande-Bretagne. Ces heurts, qui «pourraient être liés» à des conflits entre «passeurs», lesquels réclament jusqu’à 2000€, ont éclaté peu après 04h00 dans une zone où se trouvent des parkings de poids lourds, souvent utilisés pour franchir la Manche clandestinement.

Michel Janva

Partager cet article

7 commentaires

  1. Heureusement qu’il y a la presse CANADIENNE pour nous informer de ce qui se passe dans notre propre pays…
    S’il fallait compter sur nos médias bobos-gauchos aux ordres pour relater ce genre d’émeutes, on pourrait attendre longtemps.

  2. C’était dans le fil info sur le Figaro. Ensuite, qu’ils se massacrent comme bon leur semble, tant qu’ils ne me dérangent pas, ils sont majeurs et responsables.

  3. @ simon
    J’espère que vous ne vous dites pas chrétien, nous parlons d’hommes, de gens fait de peau et de chair comme vous et moi, êtes vous aller voir ces scènes d’une triste réalité, moi oui, les avez-vous vu marchant sur le côté de la route, pour essayer de prendre un camion en vue de l’eldorado, que nous ne souhaitions pas leur présence certes, mais on ne peut rester de marbre face à la violence, les jeunes cons des cités sont pour la plupart majeurs et responsables (juridiquement)…aviez vous accepté à l’époque les émeutes des cités…non mais du moment qu’ils ne viennent pas brûler votre poubelle et qu’ils restent loin de chez vous…pas de problème !
    Je prie que vous rejoignez le chemin de la tolérance et du respect de l’être humain…Plus qu’à blamer, vous êtes à plaindre…

  4. Exact, je retire mes propos et je vous prie de m’excuser.

  5. charité oui, mais arrêtez de nous bassiner avec la tolérance, celà n’a rien de chrétien, voire même est anti-chrétien : le Christ ne nous demande pas de tolérer mon prochain, mais de l’aimer.

  6. Merci JB et Simon pour votre dialogue cela fait chaud au coeur on ne peut se réjouir d’une situation où la violence s’installe, comme ce fut le cas avec ces affrontements entre migrants. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faille pas réfléchir à une politique rigoureuse dans ce domaine

  7. Y a pas de mal !
    Tant que ce ne sont que des mots (retirés de surcroît !)…le dialogue est avant tout constructif !

Publier une réponse