Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Viol et meurtre d’Agnès par un récidiviste : la justice sur le banc des accusés

AY a-t-il eu défaillance dans le suivi judiciaire du lycéen de 17 ans qui a avoué avoir tué et violé Agnès, 13 ans, une de ses camarades ? Le collège-lycée du Chambon-sur-Lignon a assuré par la voix de son trio de dirigeants n'avoir pas été informé du lourd passé de violeur présumé. Le ministre de la Justice a ordonné une enquête pour «savoir s'il y avait eu défaillance ou non». Une réunion interministérielle consacrée à cette affaire aura lieu lundi à 16H30 à Matignon autour de François Fillon. Claude Guéant, Luc Chatel et Michel Mercier sont conviés. Le garde des Sceaux a annoncé qu'il réunirait lundi les parquets généraux de Nîmes et Riom, ainsi que les services de la protection judiciaire de la jeunesse, pour déterminer les conditions du suivi de l'assassin présumé d'Agnès.

Mis en examen pour viol sur une mineure en août 2010 dans le Gard, le meurtrier-violeur avait effectué 4 mois de détention provisoire avant d'être placé sous contrôle judiciaire fin 2010. Jugé «réinsérable et ne présentant pas de dangerosité», il était soumis à une obligation de suivi psychiatrique et d'être scolarisé dans un internat, toutes conditions qu'il remplissait selon le parquet. Il était suivi par un psychiatre au Puy-en-Velay et par un psychologue dans son établissement.

Le monde judiciaire affirme que tout a été respecté. Pour le président du tribunal pour enfants de Bobigny, Jean-Pierre Rosenczveig,

«on a un juge qui, avec la caution du parquet, des psychiatres, des éducateurs, prend une décision, dans le cadre du contrôle judiciaire, qui est de bon sens, avec la décision de le faire partir de Nîmes –pour ne pas qu'il rencontre sa précédente victime– et l'obligation de l'internat». «Ce sont des personnes normalement compétentes qui ont fait leur travail et malheureusement les choses ont mal tourné».

Responsable mais pas coupable ? Irresponsable ? Affirmer que "les choses ont mal tourné", c'est se laver un peu rapidement les mains de la responsabilité qui pèse sur les personnes qui ont pris cette décision. La magistrature a aujourd'hui une marge de manoeuvre qu’elle n’a que jamais ou rarement eu dans l’histoire. Il est quand même étonnant que la justice laisse un individu ayant de tels penchants intégrer une école mixte, et sans informer la direction de l'établissement de la teneur de son casier.

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

37 commentaires

  1. Ce jeune homme était dans un internat MIXTE, qui paraît de plus relativement souple quant aux entrées et sorties de ses pensionnaires !!! Il est évident qu’on a donné à ce garçon les conditions idéales pour récidiver. Les juges et psy ont-ils donc si peu de bon sens dans notre pays ???

  2. Attention aus termes utrilisés, car il ne s’agit pas d’un récidiviste, dès lors qu’il n’a pas encore été condamné pour les premiers faits, et c’est d’ailleurs là que se situe une partie du problème.
    En France l’Instruction est régie par le secret (principe issu de l’inquisition), de sorte que combiné avec la présomption d’innocence (dont l’origine est aussi chrétienne), il n’est pas possible sans disposition le prévoyant d’avertir le chef d’établissement de la situation.
    D’oùéventuellement la question du secret partagé qui pourrait éviter utilemenent ce genre de drame, mais aussi de réduire les durées d’instrction (ce que propose MLP), car en matière criminelle un minimum de 1an1/2 deux ans s’écoulent parfois entre les faits et le procès.

  3. Cela rappelle trop, hélas, l’assassinat d’Anne Lorraine Schmitt ( http://www.padreblog.fr/blog/45-eglise/114-anne-lorraine-schmitt-ou-le-prix-de-la-purete ). D’autant que comme elle, Agnès Marin était aussi Guide d’Europe !

  4. “Il y a des démons qui ne peuvent être vaincus que par la prière et par le jeûne”Nous vivons une époque d’infestation diabolique qui seule peut permettre de comprendre les horreurs qui se multiplient.Mais on ne croit plus ni à Dieu, ni à diable….

  5. Le tribunal de Bobigny, dont le président s’est répandu sur les ondes (RTL notamment) est bien connu pour son grand laxisme…

  6. si « tout a été respecté », c’est que c’est bon, n’est-ce pas ?
    En d’autres temps, on disait « c’était les ordres, herr general »… Mais curieusement, c’est passé de mode…
    Et je suis sûr que dans cette affaire, les « coupables » s’en sortiront comme d’habitude… La seule constance dans ce genre d’affaire est la victime : elle sera éternellement morte, elle, et sa famille à jamais marquée…
    Quand les Français ouvriront-ils les yeux ?

  7. Qui peut m’expliquer pourquoi on est encore à la traîne en France en matière de détection psychiatriques concernant la récidive des criminels sexuels ? Combien de tragédies faudra-t-il encore, combien d’émules de Dutroux ? La Belgique a tiré les leçons, d’autres pays aussi. Signez la pétition (déjà + de million de signatures) de l’institut pour la justice).

  8. Tout laisse à penser que l’assassin sera en mesure de recommencer avant dix ans !

  9. Sur ce genre de question, on attendrait de la part du Salon Beige un peu plus de hauteur de vue que certaines réflexions dignes du Café du Commerce.
    En particulier, vous devriez savoir qu’après avoir entendu l’avis des experts, le juge décidé en fonction de son intime conviction si vis à vis de la loi il y a nécessité de maintenir la détention provisoire. Car n’oubliez pas que cette procédure est censée être l’exception.
    Il y a donc deux problèmes : La loi est-elle suffisante actuellement ? Les juges sortant de l’ENM sont-ils capables d’avoir une intime conviction juste ? Et sinon pourquoi ?
    [Il faut arrêter avec “l’avis des experts” : quand on voit à partir de quoi cet avis a été formulé.
    http://www.metrofrance.com/info/meurtre-d-agnes-un-exemple-de-la-faillite-de-notre-systeme-d-evaluation-psychiatrique/pkkt!hmqNw7vmv2DllmIhSTXTyA/
    “Le plus souvent, il n’y a qu’un seul examen du coupable supposé qui dure en général de 45 minutes à une heure. […] L’expertise psychiatrique classique se contente d’une évaluation clinique: on voit la personne quelques dizaines de minutes, on parle avec elle et, à travers ses impressions, sa subjectivité, on rend des conclusions. Cela ne permet en rien d’évaluer correctement un agresseur sexuel. Seule une observation de plusieurs semaines, par une équipe pluridisciplinaire et dans un service spécialisé, permettrait de rassembler tous les éléments nécessaires à une évaluation sérieuse. […] Le psychiatre et le psychologue ne peuvent être efficaces que si, à la base, il y a eu une évaluation complète du profil psychiatrique de la personne. Mais le fait que ce jeune homme ait commis un premier viol très violent à 16 ans aurait dû attirer l’attention du système. On est manifestement passé à côté de lui, puisqu’il a été jugé non dangereux. On n’a pas su mettre en évidence une fantasmatique sexuelle déviante. Ce qui est un exemple de la faillite du système actuel d’évaluation psychiatrique dans un certain nombre de cas.”
    MJ]

  10. “Par action et par omission”
    L’incompétence est une faute à tous niveaux.
    Le refus de la primauté de la conscience personnelle par le système actuel (napoléonien ?) induit l’irresponsabilité à tous niveaux (y compris d’ailleurs dans l’Eglise). La “structure” compte plus que les hommes, on n’entend que trop ce refrain terrifiant de déshumanisation (voir les réactions radio et autres des acteurs, d’une dureté terrible : show must go on !).
    A moins de jouer les pourfendeurs de “systèmes” à la Plunkett, la formation, la responsabilisation des consciences est à la source de tout !

  11. Lien pour signer la pétition signalée par Rouiller : http://www.pacte2012.fr/pacte.php

  12. @ Cerf,
    Le justice est rendue au nom du peuple français, ce dernier, SEUL souverain n’a cure des arguties des uns et des autres et dispose du droit inalienable de se proteger contre tout ce qui le met en danger, d’où que celui-ci provienne.

  13. A quand le retour immédiat de la Peine de Mort ??? ??? ???

  14. çà ne m’étonne qu’à moitié que cet événement se soit produit au collége cévenol, complétement isolé sur le plateau de haute loire; j’en suis moi même un ancien éléve (1ére et terminale) et j’y avais énormément souffert d’y être pensionnaire, éloigné de mes proches. Du coup je m’étais isolé dans un cocon, j’étais devenu presque asocial. Pour une personnalité pathologique comme celle du jeune assassin, cette épreuve de l’éloignement/isolement l’a sans doute déstabilisée et l’a amenée à passer à l’acte. Je pense qu’il y aurait eu moins de chances qu’il se laisse aller à ses pires pulsions s’il était resté avec sa famille.

  15. @ FA
    Sauf que cette peie n’a jamais été appliquée à des mineurs

  16. Il me semble qu’il y a une double question à se poser: celle qui concerne le fonctionnement de la justice, face à ce drame; mais aussi celle qui concerne le fonctionnement d’un internat qui laisse des jeunes filles de 13 ans, collégiennes, sortir sans surveillance le mercredi après midi??

  17. 4 mois de détention provisoire, contrôle judiciaire et l’obligation de l’internat MIXTE pour viol très violent sur une mineure : Responsable mais pas coupable, faillite du système actuel d’évaluation psychiatrique et de la magistrature

  18. Au-delà du biologique, psychologique et sociologique chaque être garde la capacité d’exercer sa responsabilité comme le dit Victor Frankl, fondateur de la logothérapie.
    “l’homme n’est ni un jouet de ses pulsions ni un être complètement déterminé par son contexte social. En tant qu’être humain l’homme peut choisir librement sa perspective, sa position et son attitude face aux conditions intérieures et extérieures de son existence.”
    http://www.logotherapie.fr/index.php?id=3
    Par ailleurs, étant moi-même professeur et voyant les dégâts d’une certaine culture jeune, il faudrait savoir quelle nourriture prodiguait ce jeune homme à son imagination par ses lectures, internet et le reste…

  19. Personnellement , venant de “Stan”, j’avais trés mal vécu la mixité de cet établissement dit “libéral” dont les valeurs étaient un peu aux antipodes du Collège Stanislas (dont j’ai des souvenirs beaucoup plus heureux, mais je n’étais que demi-pensionnaire) disons en bref que les rapports entre filles et garçons y étaient bizarres, empreints d’un certains malaise…alors y lâcher un psychopathe violent , c’était une recette de désastre!

  20. mes filles en internat catholique ne sortaient qu’accompagnées le mercredi après-midi.
    Au fur et à mesure qu’elles changeaient de classe, elles avaient droit à 1 h, le mercredi, puis plus grandes à 2 h.
    Mais elles ont 35 et 38 ans, le laxisme a fait son chemin et le diable aussi : il n’y avait ni portable, ni internet.

  21. Le viol est le seul crime où le coupable porte son arme sur lui, meme pendant le procès….!

  22. Intéressant débat. Mais, il serait peut être opportun de rappeler, avant de tomber dans les propos simplistes de certains que :
    – la détention provisoire est strictement encadrée par la loi et notamment dans ses délais. La détention provisoire applicable aux mineurs est encore plus stricte (6 mois pour un mineure entre 13 et 16 ans, un an pour les plus de 16 ans). L’aspect durée mis à part, le maintien en détention est contraint par des critères de fond très exigeants fixés par le législateur. En bref et avec toute la volonté du monde, il n’est pas possible pour un juge de garder longtemps une personne à sa disposition. Vous pouvez trouver ça laxiste mais pour le contester adressez vous plutôt à votre député, ou mieux, à la commission européenne en la personne du commissaire chargé des affaires de justice. Certains lobbys y arrivent très bien (mais malheureusement souvent dans l’autre sens…)
    – Il y a en France bien trop peu de véritables foyers fermés pour mineurs délinquants. C’est aussi un point sur lequel il faudrait réfléchir avant de s’abandonner aux émotions.
    La justice n’est pas uniquement affaire de “bon gros sens populaire”. C’est du moins ce que prône avec délicatesse la DSE lorsqu’elle se penche sur l’épineuse question du sens de la peine.

  23. Encore une fois les juges ont fait n’importe quoi, la récidive ça suffit, quand on voit les derniers évènements des gens qui ont été arrêtés des dizaines de fois donc qui ont récidivés chaque fois, il y a bien des gens de mauvaise foi ou des incompétents dans ce monde judiciaire et tant que comme les politiques, ils ne risqueront rien, rien ne changera, il est grand temps que pour eux comme pour les politiques, faute soit synonyme de prison, et alors seulement ils commenceront à réfléchir à 2 fois avant de relâcher un voyou ou un assassin. Mais comme ni les politiques, ni les juges ne changeront, les violeurs récidivistes ont de beaux jours devant eux!

  24. Tout ceci est affreux, abominable. Nous voyons là une des conséquences du gouvernement des juges. Il est grand temps d’élire les magistrats au suffrage universel !

  25. Il est évident que ce jeune criminel est lui aussi une victime des erreurs de notre société : quand on est est déviant à ce point si jeune, il est évident qu’on doit être encadré, pris en charge et suivi.
    L’avoir démasqué pour un premier viol, sans n’avoir rien fait d’autre que de le ”délocaliser” de la ville où ce fait avait été commis, pour le lâcher dans un internat mixte sans suivi, est d’une absurdité évidente : soit sa famille devait être elle même aidée, soit si c’était son milieu familial qui était totalement déficient, ce qui est vraisemblable, il fallait l’en isoler mais sans le laisser livré à lui-même.
    Ientifier dès le début du primaire les profils asociaux pourrait être utile si des moyens conséquents en personnels sont mis en oeuvre : ce garçon devait avoir un comportement violent et typique d’une évolution néfaste depuis très longtemps. Et tout ceux qui l’ont eu en charge n’ont rien fait ou rien pu faire……….
    Résultat : on l’ai laissé devenir deux fois violeur et de plus assassin.
    L’Education Nationale et la magistrature qui culpabilisent les Français en permanence en se faisant le clergé de la liberté, des droits de l’Homme, de la démocratie et de la morale devraient se remettre qq peu en cause : cette affaire témoigne de leur faillite totale.

  26. L’industrie de la pornographie, notre société complètement lubrique devraient être aussi sur le banc des accusés!

  27. Merci Jean Chavagneux pour ce commentaire éclairé.

  28. Que dire devant cette horreur…
    Il y a une chose qui sème la confusion : l’erreur de vocabulaire du directeur de l’école a laissé croire que le jeune violeur était déjà condamné pour le premier viol commis en août 2010. Mais ce n’est pas le cas, le procès n’a pas encore eu lieu, et c’est là qu’il y a eu la terrible faille.
    S’il avait été déjà sous le coup de la condamnation encore à venir pour le premier viol, il n’aurait pas été placé dans un tel établissement. Comme les délais sont trop longs et que les conditions de détention provisoire des mineurs sont très encadrées comme le rappelle un précédent commentaire, il s’est retrouvé dehors bien que sous contrôle.
    Il y a encore la folle erreur d’aiguillage de l’avoir placé dans un pensionnat mixte classique.
    Pour mémoire je crois que c’est l’un des quelques établissements sous contrat d’obédience protestante.

  29. Nous avons proclamé « jouissons sans entraves ! » et les délinquants sexuels sont si nombreux et de plus en plus jeune que nos prisons débordent et que la justice s’étouffe…
    On peut parler d’embaucher des pompiers : Mais si on s’attaquait à l’arrivée d’essence, la pornocratie, cet iceberg dont DSK n’est qu’un fruit emblématique mais qui pourrit la civilisation asservit les hommes et avilit les femmes remplissant les poches des proxenètes numériques et autres souteneurs éditoriaux ? Allons ! Debout les sex-addicts ! Brisez vos chaines !

  30. chercher les responsables ne sert pas à grand chose car ce sont des mesures de bon sens qu’il faudrait prendre face au viol
    – limiter la mixité, le problème du viol ou d’agression dans les internats est sous estimée
    – l’image de la femme est de plus en plus dévaluée, voir les pubs des grandes marques Dior, Chanel, Saint Laurent et la mode. Sans parler de la pornographie!
    -Un déséquilibré n’a pas de “garde fou”, à aucun moment il ne peut se dire stop. Dans ce cas encore il sera déclaré malade! Quoi de plus facile, plutôt que de le responsabilisé ainsi que les éducateurs, les magistrat, les psychiatres ect
    – met on en garde les jeunes filles, un de mes fils déconseille à ses sœurs de sortir seule
    Mais au fond notre société nie la nature humaine, le risque existe toujours et il faut l’éviter, comment un psychiatre peut-il déclarer qu’il n’y a pas de risque de récidive?

  31. Ils ont inscrit :
    “décédée” quel honte et quels falcificateurs de la langue française et de l’histoire .
    Ils auraient dû écrirent si ils étaient honnête .
    violée et assassinée .
    Comme nous voyons sur d’autre plaques :
    fusillés par … … …
    fusillés puis … … …
    http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/Le-meurtre-d-Agnes-Marin-endeuille-le-college-lycee-Cevenol-de-Chambon-sur-Lignon-_EP_-2011-11-20-738137#

  32. Dans cette déplorable affaire, tout le monde a fait son travail, forces de l’ordre, juges,avocats, psy et assassin. Hormis quelques broutilles par ci par là, le droit a été totalement respecté, l’honneur de la justice est donc sauve, Me Devers vient de l’affirmer sur son site… A l’image d’un de ses confrères ayant le même soucis de maintenir la balance en équilibre,Me Eolas, on ne peut que constater la redoutable vigilance d’iceux à manier consciencieusement le bras armé de la dite justice et, par voix directe de conséquence, à s’occuper dignement de l’avenir de ces pauvres jeunes hommes qui, dans un moment d’égarement, ont commis l’indicible, etc…
    Pour l’assassinée, il n’y a plus rien à faire, rien ne la fera revenir. Exit Agnès, circulez, y a rien à voir.
    J’ai toujours pensé que la morale était la source première du droit, mis en forme selon des principes séculaires, mêmes modelés au cours des années, par des hommes en charge de cette morale. A voir, lire et entendre les uns et les autres, je me dis qu’il en est de cette morale au prétoire comme du Christ dans les églises, l’une et l’autre ont fuit les lieux à tire d’ailes.

  33. et non seulement une école mixte mais un internat mixte? Angélisme? cf Pascal…

  34. Ils ont inscrit :
    “décédée” quelle honte et quels falcificateurs de la langue française et de l’histoire .
    Ils auraient dû écrire si ils étaient honnêtes .
    violée et assassinée .
    Comme nous voyons sur d’autres plaques :
    fusillés par … … …
    fusillés puis … … …
    http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/Le-meurtre-d-Agnes-Marin-endeuille-le-college-lycee-Cevenol-de-Chambon-sur-Lignon-_EP_-2011-11-20-738137#

  35. Du côté de la famille de la première victime du lycéen, dans le Gard, en août 2010, le discours enfonce le clou.
    «Ma cousine a vécu le même drame qu’Agnès. Il avait préparé la même chose. Elle a été violée avec des objets, attachée, bâillonnée. Et elle aurait été tuée si sa mère ne l’avait pas appelée au téléphone», a expliqué Alain Diaz cousin de la jeune victime qualifiant «d’indécente» la décision du juge d’instruction d’avoir remis en liberté le suspect.
    Trouvé sur :
    http://www.ladepeche.fr/article/2011/11/22/1221574-agnes-ne-devait-pas-mourir.html

  36. Trouvé sur le site des Guides et Scouts d’Europe :
    http://www.scouts-europe.org/breves-et-actus-nationales/intention-pour-agnes-marin.htm#utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=intention-pour-agnes-marin
    Et je rajoute :
    Mon Dieu combien de petites Guides d’Europe et autres Filles de France ( dont font partie toutes les victimes qui sont hors milieu “Catho B.C.B.G” ) laisserez-vous massacrer :
    – Anne-Marie assassinée en Alsace en juin 2004 dont plus personne ne parle !!! !!! !!!
    – Anne-Lorraine SCHMITT assassinée le 25 novembre 2007 dont ils parlent un peu plus !!! !!! !!!
    – Agnès MARIN
    http://www.fraternite.net/forum/lire,Requiem-Agnes-Marin,6885,5
    ??? ??? ???
    Mon Dieu faites rétablir la Peine de Mort en France pour au moins ce genre d’assassin .
    Les encore “vivants” vous en supplient !!! !!! !!!

  37. Deux ados libres de “sortir” sans surveillance… C’est typique du protestantisme libéral.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services