Vincent Peillon est-il le ministre de l’Education nationale ou le ministre de la rééducation d’Etat ?

Communiqué du sénateur de Vendée Bruno Retailleau :

R"En demandant aux recteurs de contrôler le débat sur le mariage pour tous dans les établissements privés, Vincent Peillon vient de placer l’enseignement catholique sous liberté surveillée.
C’est une double faute. Une faute à l’égard des professeurs, auxquels il dénie le droit de penser par eux-mêmes. Et une faute à l’égard des familles, auxquelles il refuse le droit d’une école conforme à leurs convictions
. Il jette ainsi la suspicion sur des centaines de milliers de Français, accusés de déviances homophobes sous prétexte qu’ils ne partagent pas sa conception de la famille.
Vincent Peillon dévoile ainsi la véritable nature de la morale laïque qu’il veut imposer dans les écoles : une pensée officielle, relayée par les ministres eux-mêmes puisque la porte-parole du gouvernement fait régulièrement la promotion du mariage pour tous dans les classes d’enfants.
Vincent Peillon est-il le ministre de l’Education nationale ou le ministre de la rééducation d’Etat ?
Quoi qu’il en soit, Vincent Peillon vient de réussir un exploit. Il parvient en effet à coaliser les défenseurs de la liberté de l’enseignement et les Français attachés au mariage entre un homme et une femme. Vincent Peillon additionne 1984 et 2013, et le résultat apparaitra lors de la grande manifestation du 13 janvier prochain."

15 réflexions au sujet de « Vincent Peillon est-il le ministre de l’Education nationale ou le ministre de la rééducation d’Etat ? »

  1. Exupéry

    Enfin, la politique Franc-maçonne, apparaît au grand jour, dans ses motivations métaphysiques (et “antiphysiques” au sens large de “contraires à la morale naturelle”) et de plus en plus de témoins valables osent le dire.
    Espérons que ceux qui ne veulent pas voir (à commencer par les chrétiens qui se croient “progressistes”) finiront par ouvrir les yeux.

  2. Benoît

    C’est la révolution culturelle selon Mao !
    Ces gens là sont à combattre sans merci. Ils sont nuisibles pour l’humanité. Les alliés de hollande (les communistes) c’est 100 millions de morts !
    Mais les propos du dictateur hollande et de ses collabos finiront peut-être par produire un effet auquel ils n’ont pas pensé : nous inciter à quitter le système d’école sous contrat pour passer à de véritables écoles libres et donc hors contrat d’association avec un état totalitaire.

  3. chouan 12

    Il y a longtemps que j’ai honte de mon pays, et si je n’étais pas si”vieux”, je ferais comme Depardieu, j’irai où l’air est respirable car avec des nazillons comme ce peillon, dans moins d’un an , on va se retrouver tous au goulag.

  4. FR

    Au moins, cela a la vertu d’être clair : on sait à quoi s’attendre avec la morale laïque de Mr Peillon ! Une seule solution pour les familles : résister ! L’enseignement catholique hors contrat, l’instruction en famille pour ceux qui le peuvent et un enseignement maison pour remettre les pendules à l’heure pour les autres ! Une seule chose est rassurante : les professeurs qui s’asservissent au diktat de l’éducation nationale n’intéressent plus aucun élève ; seuls ceux qui s’acharnent encore à transmettre la culture sont écoutés et respectés.

  5. Clovis

    Dans le sens des commentaires de Benoît et de FR:
    A-t-on réfléchi à la possibilité pour l’enseignement libre de se libérer définitivement de la tutelle étatico-francmaçonne? L’Etat avait bien supprimé les congrégations enseignantes en 1904-1905, ce qui les avait contraintes à s’expatrier, à une époque où Depardieu était loin d’être né! Cette expatriation dans les pays limitrophes de la France avait été très bénéfique à l’enseignement catholique français et aux élèves qui en ont bénéficié. Cet énorme effort financier avait été consenti par les parents catholiques.
    Est-il vraiment impossible aujourd’hui aux catholiques français de faire volontairement un effort semblable pour se libérer des sujétions pour ne pas dire de l’asservissement associé aux subventions reçues de l’Etat, comme leurs prédécesseurs l’ont fait jadis sous la contrainte?
    Il s’agirait aujourd’hui de reconquérir sur place (sans expatriation) l’indépendance et la liberté d’enseignement, en s’exposant au besoin à la suppression des subventions.

  6. rowen

    Le travail te sape finit par payer!La force de la F.M. est la même que celle de satan: faire croire à son inexistence. Qui pourrait citer le, ou les noms de ministres de l’éduc-nat non franc-mac, que ce soit de droite ou de gauche depuis l’instauration, par la terreur, de la république?
    C’est une nécessité toujours observée.

  7. Armelle SIMON

    Outre la banalisation de l’homosexualité et la mise sous tutelle du débat sur la question du mariage pour tous, M.Peillon encourage nos enfants à se documenter sur des sites ayant un contenu pornographique tels que mentionnés aux termes de son courrier adressé aux recteurs d’académie.
    Ce gouvernement n’en finit pas d’être tyrannique !

Laisser un commentaire