Vincent Peillon a besoin de vacances, l'Education nationale aussi

Communiqué du PCD :

"Vincent Peillon, Ministre de l’Education Nationale, a encore fait polémique en affirmant qu’un projet de loi sur le raccourcissement des vacances d’été pourrait voir le jour. Une décision qui fait grincer des dents le corps professoral, déjà remonté par la réforme sur les rythmes scolaires.

Christine Boutin, Présidente du Parti Chrétien-Démocrate, réagit.
« Encore une fois, le Gouvernement socialiste démontre son incapacité à se concerter avant de prendre une décision. Chaque fois qu’un ministre passe dans les médias, ça ne rate pas : chacun y va de son petit commentaire, alors même que ce qui est en cours, le projet de la semaine de 4,5 jours, n’est pas achevé et débattu violemment.
Monsieur le Ministre, des réformes structurelles ne sont-elles pas à envisager avant une réforme des rythmes scolaires ?
15% des élèves qui rentrent en sixième ne savent ni lire ni écrire, rappelle Christine Boutin. C’est là un problème plus préoccupant que de savoir combien de temps dureront les vacances. Se recentrer sur les matières « classiques » telles que le français, les mathématiques, l’histoire et les langues avant de proposer nombre de matières complémentaires au détriment de ces premières semble plus important.
L’intention de M. Peillon de rallonger les rythmes scolaires n’est-elle pas sous-tendue par sa volonté d’ « arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel » ? Plus de temps à l’école, moins à la maison, et les enfants pourront encore être plus dociles et « éduqués ». Quitte à mettre de côté la mission éducative des corps enseignants au profit de l’idéologie », constate Christine Boutin.
Un peu de cohérence et de professionnalisme ne ferait pas de mal à l’équipe de François Hollande. Mais il semble bien que les déclarations à l’emporte.jpgèce et l’amateurisme des uns et des autres, à commencer par le premier d’entre eux, Jean-Marc Ayrault, soient le lot quotidien de ce gouvernement."

4 réflexions au sujet de « Vincent Peillon a besoin de vacances, l'Education nationale aussi »

  1. chouan 12

    Mme BOutin n’a pas compris qu’il est plus facile de gouverner des analphabètes que des gens ayant reçu une certaine éducation, or les sossos n’ont qu’une idée en tête garder le pouvoir et ils n’en ont cure de savoir que 15% des enfants passant en 6° ne savent pas lire. Le nivellement par le bas c’est le top pour les marxistes, il n’y a qu’à voir les ravages de la méthode globale. Quant à Mr Peillon, c’est un idéologue, l’avenir des enfants n’est pas son souci, ce qui l’intéresse c’est le bourrage de crâne de la¨card qui l’intéresse et sa nouvelle religion le laïcalisme à forte dose et mort à l’église catholique

  2. hugpourchouan

    L’Education Nationale s’écroulera d’elle-même, il suffit d’attendre.
    Elle mourra victime de ses incohérences. Pour s’en convaincre, il suffit d’écouter les victimes de l’E.N. dont le manque d’esprit critique est confondant et de méditer les commentaires de ses thuriféraires, dont l’aveuglement et le sectarisme sont très éclairants.
    Une belle raison d’espérer.
    Madame Boutin est sympathique mais elle est bien candide. En cela je rejoins Chouan.

Laisser un commentaire