Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Vincent Lambert : prochaine réunion le 16 novembre

La famille de Vincent Lambert, le tétraplégique en état de conscience minimale dont les parents s'étaient opposés en justice à son euthanasie par privation d'alimentation, s'est réunie vendredi au CHU de Reims. Eric Kariger qui dirige le service de médecine palliative refuse toujours de laisser partir Vincent Lambert vers un autre établissement plus accueillant.

Une prochaine réunion entre les médecins et ce conseil de famille est programmée le 16 novembre avant qu'une décision ne soit prise.

D'ici là, on espère que le PCD se désolidarisera des propos honteux tenus par le Dr Kariger. Ce dernier est en effet délégué département du PCD (51). Pour combien de temps encore ?

Pour mémoire, voici ce qu'a déclaré le docteur Eric Kariger dans l'émission de Marc-Olivier Fogiel, le 26 septembre 2013 sur RTL à 18h35 :

« On avait
bien conscience que cet arrêt de l’alimentation et cette réduction de
l’hydratation allaient mener Vincent vers sa fin de vie. Mais ce qui nous avait
animé dans cette réflexion collégiale conforme à la loi Léonetti, c’est qu’il a
été considéré qu’eu égard à tous les éléments
de l’histoire de Vincent
, du pronostic médical, de la souffrance familiale qu’il y avait autour, que cette
alimentation et cette hydratation était devenue déraisonnable car elle n’avait
comme seule finalité que de prolonger la
vie pour prolonger la vie
 ».

Il
avoue ainsi qu’il n’a pas pris sa décision en fonction de critères de la loi (arrêt
de traitement inutile, disproportionné ou qui maintient artificiellement en vie
pour un malade incurable ou en fin de vie) mais compte tenu de la souffrance
familiale
et donc de… la femme de Vincent !

« Bien sûr
ça passe par les mots parce que ces malades-là même s’ils sont très pauci,
pauci sensoriels, car il n’y a pas de retour objectivable de ce qu’ils
ressentent de ce qu’ils entendent, de ce qu’ils comprennent, ce qui donne sens
dans l’accompagnement de ces malades pour l’ensemble d’une équipe médicale et
soignante c’est que jusqu’à preuve du contraire, on considère qu’il entend, on
considère qu’il comprend, on considère qu’il peut intégrer tout ou partie de ce
qu’on lui délivre."

Il
lui a parlé :

« Désolé,
je ne peux pas tenir ma promesse de vous laisser partir. Je suis obligé de vous
rebrancher ».

« Décider en l’absence d’unanimité quand
on est patron, on est amené à le faire tous les jours.

Ce qui est
douloureux en tant qu’homme c’est plus
lorsqu’on est remis en cause, même si on sait bien que c’est la fonction, même
si je fais la part des choses avec l’expertise et l’expérience qui est la
mienne mais c’est de se faire accuser sur des valeurs qui sont justement
contraires à ça. On est à la pour assumer. Moi, ce que j’ai reproché entre
guillemets hein aux parents et consorts LAMBERT, c’est que, moi je leur avais
dit, je ne peux pas vous empêcher de
porter plainte mais laissez-nous travailler
et si vous estimez qu’on n’a
pas bien fait notre travail j’ai le devoir d’aller rendre des comptes
devant mes juges, devant mes pairs et voire devant mon Dieu puisque j’assume
parfaitement d’en avoir un euh sur mes valeurs personnelles, mais laissons-nous travailler dans cette
affaire-là et assumer nos responsabilités et on rendra des comptes le jour venu
,
– ce qui n’a pas été le cas- ce qui n’a pas été le cas, là effectivement ils
ont frappé, (…)

Il y a eu ce
référé mesure droit et liberté qui je n’en veux pas au juge qui entre deux
jours fériés et un week-end a pris des mesures provisoires qui a été lourde de
conséquences pour tout le monde ».

Et également ses déclarations fracassantes dans le Figaro ce 26 septembre 2013. L’aveu
qu’il est vivant et conscient :

«Il n'est pas en mort cérébrale, il est comme vous et moi en apparence, il s'endort et se réveille, sourit et
pleure parfois, cligne les yeux au son d'un bruit
, explique le Dr Éric
Kariger, chef du pôle gérontologie du CHU de Reims, médecin qui a engagé le
processus d'euthanasie. Il est capable
d'un certain nombre de réponses réflexes
mais n'a pas de capacité vraiment fiable à trouver un mode de
communication
.».

Génial,
il est comme nous mais il ne peut pas se défendre. Tuons-le ! Et
l’aveu ultime rapporté par le Figaro :

Pour
le Dr Kariger, c'est «le sens» qui fait la vie. « Il n'y a plus d'espérance qu'il recouvre une vie relationnelle normale. Si
les parents trouvent du sens à cette existence, qu'ils apportent les
preuves ! ».

Il
avait déjà avoué la chose lors de l’audience de référé : c’est sa
qualité de vie qui est en cause ! Allons-y
alors gaiement et tuons tous les myopathes et les tétraplégiques !

Partager cet article

23 commentaires

  1. On doit écrire massivement au PCD pour leur demander des comptes :
    http://lepcd.fr/contact/

  2. Qu’attend Boutin pour virer ce Dr Kariger du PCD ? Elle me déçoit !
    Et le serment d’Hippocrate dans tout cela ??

  3. On attend la réponse de Boutin à ce scandale !

  4. Dixit Kariger “J’assure d’en avoir un euh sur mes valeurs personnelles”. Que veut-il dire ?
    Puisqu’on chamboule tout sur le mariage, une femme devrait avoir le droit de divorcer d’une personne handicapée. Ainsi Mme Lambert pourrait se remarier et vivre heureuse sans s’occuper de son ex-mari.
    Si le nouveau mari consent à prendre ce risque (il n’y a aucune raison qu’il ait à son tour un accident !), tout le monde serait content.
    Vive l’amour et le bonheur !

  5. le discours tenu est incohérent:c’est très inquiétant ! Ils prennent quoi comme remède (ou soutien psychologique) les médecins?

  6. “Je ne peux pas vous empêcher de porter plainte mais laissez-nous” le tuer…
    Je ne comprends pas ce qui empêche de sortir Vincent Lambert des mains de ce “médecin”. Ne suffit-il pas de lui signer une décharge pour lui arracher sa proie ?

  7. HALTE AU CRIME !
    L’idéojuge-procureur autoproclamé DRKARIGER et bourreau d’occasion, délégué départemental du P.C.D. (Parti Chrétien ? Démocrate) ou bien (Pôle Crémation Déchets) a prononcé son Verdict unilatéral de mise à mort, écartant le vote majoritaire d’acquittement du jury, à l’encontre du pré-condamné, délinquant de survie, Vincent Lambert. (Mais que fait donc la « Chr. Boutin », elle si prolixe depuis quelques temps sur tous les sujets ?).
    Cette décision, appuyée par l’épouse du supplicié (épouse dont on partage la douleur et la peine et dont on comprend le poids moral et psychologique qui pèse sur son mental en raison d’une situation « en apparence » bloquée ou « suggérée » d’irréversible) ne nous permet pas de la juger car si elle doit vivre à côté d’un mari végétativement vivant, elle devra en assumer la charge à vie, lui interdisant la possibilité de se remarier.
    Mais l’idéojuge-procureur autoproclamé DRKARIGER, ( chrétien ?), se prend pour « Dieu Le Père », Maître de Vie ou de Mort et, pour Vincent, plutôt la mort.
    Alors braves gens, si vous deviez être coupables d’un problème grave de vie, sachez dès maintenant prendre vos précautions. Dictez à l’avance vos intentions en choisissant de confier votre destinée aux bons soins du juge DRKARIGER qui décidera en premier et dernier ressort de la meilleure thérapie sentencieuse adaptée à votre cas.
    Voilà, vous pouvez dormir tranquilles !
    Cette boutade un peu provocatrice, ci-dessus, ne cherche pas à blesser quiconque mais « à responsabiliser les consciences ».
    Au Dr Kariger nous lui apprendrons que la Vie ne lui appartient pas. Par la Grâce de Dieu il a reçu le Don de soigner et de guérir, pas de décider la mort. La Vie est une propriété « déléguée » à chacun individuellement qui a mission de l’entretenir et de l’épanouir et non de l’interrompre.
    Ne travestissez pas votre « Serment d’Hippocrate » afin qu’il ne soit pas jugé « hypocrite ».
    Toute atteinte à la Vie est criminelle car la Vie, quelques en soient ses travers, ses douleurs, ses souffrances, est un Don de Dieu (un chrétien doit comprendre ça !). Elle ne nous appartient pas directement, nous n’en sommes que les gérants.
    Or, Vincent Lambert est en vie, une vie que sa famille, au sens le plus intime et le plus large, peut confier à la Miséricorde Divine par l’intermédiaire de la Vierge de Lourdes ou de Sainte Rita (patronne des causes désespérées), Sainte Rita qui, malgré notre modeste prière, a obtenu du Bon Dieu la guérison de notre fille alors que les médecins et Professeurs du CHU nous avertissaient qu’ils avaient épuisés toutes les solutions et thérapies pour la sauver et qu’elle leur échappait. Ce n’était plus qu’une question d’heure. ( Nous pourrons, si l’épouse ou les parents de Vincent le désirent, leur exposer notre témoignage plus complet ,via Le Salon Beige).
    A Madame Vincent Lambert nous lui disons : reprenez confiance. Opposez-vous à « l’assassinat » de votre époux. Mettez tout de votre côté et confiez humblement votre supplique à la Vierge de Lourdes ou à Sainte Rita et Dieu, Seul Juge, décidera de le guérir ou de le reprendre auprès de lui.
    Mais sachez que si vous maintenez votre décision de faire cesser la vie de votre mari, l’état de libération que vous croirez ressentir dans un premier temps se transformera par la suite en un poids de culpabilité qu’il vous sera difficile de gérer durant toute votre vie. Il vous faut très profondément réfléchir à ce point là car si vous connaissez votre souffrance actuelle vous ne pouvez imaginer celle qui suivra.
    En attendant, nous prions pour Vincent, pour vous, ses parents, sa famille et nous nous associons à vous au travers des événements douloureux que vous traversez.

  8. “Prolonger la vie pour prolonger la vie”. Tout est dit en quelques mots : si on écoute le sinistre “Dr” (?) Kariger, pourquoi, par exemple, continuer à alimenter les centenaires ?
    Certains ne quittent plus leur lit; j’en vois tous les jours, en allant visiter une personne de ma famille en maison de retraite médicalisée. Leur famille les nourrit au contraire avec des petits pots pour bébés !

  9. Pleurons sur ce qui se met en place pou TOUS
    Les hôpitaux de la mort…..
    Vincent est prisonnier de ce fou!!!!
    Et le Droit messieurs les juristes dans la république bananière
    Aurait disparu?????
    Est-ce encore un hôpital ou un modèle concentration/camp????
    On s’énerve à donner des leçons de morale aux autres….
    Alors que nous sommes devenus des esclaves!!!!!

  10. Moi j’ai écrit hier au PCD, “m’étonnant” que le “chrétien” Kariger fasse partie de leur mouvement.
    Je ne leur ai pas dit, j’ai oublié, mais c’est une belle publicité en ces temps proches des élections.

  11. Quand je vous disais que ce médecin s’intéressait plus à la femme de son patient qu’à son patient, bien “patient!!!”
    Cherchez la femme quand l’homme déraille…

  12. Il serait souhaitable que le Conseil de l’Ordre des Médecins soit saisi et informé au plus tôt afin d’éviter une mise à mort programmée ! En attendant, il ne reste plus qu’à prier pour que l’irréparable ne soit pas commis !

  13. Que fait christine Boutin??

  14. Allez sur le site du P.C.D. http://lepcd.fr/contact/ pour manifester votre indignation.

  15. Ce médecin lui aussi souffre manifestement d’une situation qui le dépasse et qui, avec le temps, lui est devenue insupportable. Tant dans l’intérêt du patient que dans le sien, il serait bon de confier le soin de Vincent Lambert à une autre équipe.

  16. “conforme à la loi Léonetti” : c’est exact ?

  17. Vincent Lambert n’est pas en fin de vie, il est handicapé. La loi Léonetti invoquée ne peut donc en aucun cas s’appliquer. Le docteur Kariger se rend coupable de séquestration de patient et annonce publiquement l’assassinat qu’il compte commettre.Que font le conseil de l’ordre des médecins, la direction de l’hopital, la justice? Dr Kariger = clone de Hitler? Lui aussi tuait les handicapés.

  18. La façon la plus sûre de sauver ce pauvre M.Lambert serait de le transporter dans un endroit plus accueillant que ce CHU de Reims, et surtout sans demander l’avis de ce confrère du Docteur Mengele.
    Pauvres Rémois, qui sont dans les mains de gens pareils, avec l’appui du ces pouvoirs dits “publics”, comme on dit : une “fille publique”.
    La moralité c’est qu’actuellement, le service de soins palliatifs du CHU de Reims – comme sans doute bien d’autres endroits, hélas – est à fuir à tout prix.

  19. Ce Kariger viole délibérément son serment d’Hippocrate.
    Il est de la race des Mengele et consorts !

  20. Si V.Lambert est un handicapé, il n’a rien à faire dans un CHU
    Qu’il rejoigne son domicile et que toute sa famille, je dis bien “toute sa famille” se relaie pour s’en occuper afin de ne pas abandonner son épouse.

  21. “Eric Kariger qui dirige le service de médecine palliative refuse toujours de laisser partir Vincent Lambert vers un autre établissement plus accueillant. ”
    Je ne comprends pas ce refus!
    De quel droit ?

  22. Ce docteur est un pauvre fou !
    Une question cependant : comment est-il possible qu’il puisse s’opposer au transfert de Vincent vers un autre établissement où celui-ci pourra être soigné par de vrais médecins qui le respecteront en tant que personne humaine ?

  23. Bravo! Vincent est sauvé.
    Parce je suis certaine que beaucoup ont prie , au fond de leur cœur pour que ne soit pas cette “abomination” .
    Puisions nous être aussi ADMIRABLES que ses parents , leur ténacité , leur courage .
    Merci à tous ceux qui se sont battus!
    Restons vigilants …

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]