Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Vincent Lambert : la vidéo qui relance le “débat”

La récente vidéo qui montre que Vincent Lambert n'est ni en fin de vie, ni branché, ni en état "végétatif" fait réagir.

20 Minutes écrit :

"La vidéo ne dure que deux minutes et trente secondes mais semble déjà relancer l’affaire Vincent Lambert. Alors que la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a récemment validé l’arrêt des soins du jeune tétraplégique en état neurovégétatif depuis 2008, ces images présentent un jeune homme qui semble réagir aux échanges et ne « serait pas en fin de vie ».

La vidéo a été tournée, ce 5 juin, quelques heures après l’annonce de la CEDH. Un jeune homme qui se présente comme Emmanuel Guépin, membre du comité de soutien à Vincent Lambert (qui défend depuis le début la poursuite des soins), a donc eu accès la chambre du CHU de Reims et était, dit-il, accompagné du père de Vincent Lambert.

Ces images, troublantes, ont d’abord été diffusées sur des sites et blogs internet catholiques conservateurs (Riposte catholique, Famille Chrétienne) puis partagées sur YouTube. Vincent Lambert y apparaît les yeux mi-clos. Un plan serré montre son demi-frère David en train de lui parler, penché à quelques centimètres de son visage alors que le patient cligne des yeux et le suit du regard.

On y voit encore Vincent Lambert écouter un message vocal laissé par sa mère, Viviane. Puis on y entend Emmanuel Guépin commenter les « interactions » entre Vincent et son frère, présent dans la salle et souligner qu’il y a un « décalage » entre les décisions prises « dans les tribunaux par des gens qui ne connaissent pas l’état de Vincent ».

Le professeur Eric Kariger ose dénoncer une manipulation :

« Ça s’appelle de la manipulation. J’en ai les larmes aux yeux en vous parlant. (…) C’est irrespectueux pour le malade, pour son épouse et sa fille, qui ne peuvent pas faire le deuil, à travers cet acharnement qui vient de leur propre famille ».

Faire le deuil d'une personne qui vit !!!

« Ces malades sont effectivement perturbants pour les communs des mortels que nous sommes. On a le sentiment qu’ils réagissent à leur environnement, puisque toutes les informations sensorielles arrivent à leurs cerveaux. Si vous faites du bruit, ils peuvent réagir, ils vont avoir un regard qui semble être capté ».

Pour Bernard Devalois, chef de l'unité de soin palliatifs de Pontoise, cette vidéo est même "obscène" !

Ce soir, mercredi 10 juin, la majeure partie de l’émission de Bernard Antony sur Radio-Courtoisie (de 18h à 21h) sera consacrée au combat pour la vie de Vincent Lambert, en présence de Madame Viviane Lambert, la mère de Vincent, et de son avocat Jérôme Triomphe.

Partager cet article

40 commentaires

  1. En ce moment GROSSE DESINFORMATION sur le sujet sur Europe 1, avec entre autre le fameux Devalois.
    Il faudrait faire lire à ces gens ‘Une larme m’a sauvée’…

  2. On est en plein déni orwelien : “Cet homme est mort, vous pauvres ignorants, avez l’impression qu’il est vivant, mais nous, les experts, les juges et les zelites, on sait qu’il est quasi-mort”
    “La vie, c’est la mort !”

  3. voilà le professeur Eric Kariger et Bernard Devalois qui montre leurs vrais visages, l’handicapé n’a pas droit à la vie!
    ils le suppriment avant même la naissance; la femme n’est pas vraiment libre quand on lui offre la possibilité d’avortement, il fallait donc supprimer le délai de réflection!

  4. Le livre de Philippe Simonnot, paru chez Dualpha « Le Rose et le brun »

 arrive très opportunément !
    Notre début du XXIème siècle se retrouve avec de nombreux points communs avec les débuts de règne d’Hitler ! L’Allemagne avait épousé les caractéristiques des sociétés païennes en encourageant l’euthanasie, l’eugénisme mais aussi l’homosexualité. Berlin était devenu une ville décadente où Gide venait se payer des gitons.
    L’individu n’a donc à nouveau plus de valeur, contrairement à ce que prêchait le christianisme. Même le droit se plie à la règle, en permettant que certains soient obligés de se sacrifier (ici les enfants nés de GPA) pour le plaisir d’autres ! Une règle injuste mais celle du plus fort, celle des lois païennes !
    Comme quoi notre socialiste François Hollande a bien des égards, suit le national-socialisme d’Hitler !

  5. Comment la CEF à t-elle osé parler du cas Vincent.
    C’est dorénavant pour TOUT le monde.
    Hopital à domicile ?
    Tout le monde finit-il sa vie (et dans ces cas c’est bien une fin de vie)
    Parfaitement hydraté grâce à une perfusion????
    Ou considère t-on que la loi ne le permet plus????

  6. Nous sommes bien naïfs, nous, les profanes qui ne connaissons rien à la médecine, qui avons cru voir une interaction entre Vincent et son entourage. Non, rassurons-nous, ces messieurs du haut de leur science peuvent tout expliquer mais surtout, allons au-delà des apparences pour saisir des nuances que le petit peuple est prié de gober sans poser de question !
    Il y a même un médecin qui parle de “réponse végétative”.

  7. On se demande comment Kariger ose se dire chrétien… C’est ce genre de type qui peut faire basculer des chrétiens peu informés vers le soutien à l’euthanasie !

  8. Je voulais moi aussi signaler que sur Europe 1 vu par hasard se déchaîne ce Bernard Devalois, qui semble confondre soins palliatifs et achèvement des malades et, autour, une véritable intox pour présenter ceux qui veulent défendre leur parent ou ami pour des vilains et ceux qui veulent la mort de l’handicapé pour des gentils.

  9. Je suis écoeurée, ce midi dans le magazine de la santé sur la 5, ils ont fait venir un médecin pour parler du cas de Vincent Lambert et qui a affirmé que la vidéo est une manipulation. Ils ne reculent devant rien. Pour ce médecin, ce sont les parents qui ne respectent pas Vincent, en exhibant son corps !!! Sûrement que pour lui, laisser un homme mourir de faim et de soif c’est le respecter…

  10. 1) L’épouse de Vincent ne peut-elle pas obtenir d’un tribunal un divorce, si elle souhaite “refaire sa vie” (il me semble que le divorce peut être demandé par l’un des époux après 2 ans de rupture de la vie commune)?
    2) Qu’attend-on pour transférer Vincent dans un endroit plus sûr pour lui (autre service hospitalier susceptible de lui apporter les soins adéquats, voire lieu autre qu’un service hospitalier)
    3) Les hôpitaux catholiques vont probablement à brève échéance constituer une alternative utile aux établissements hospitaliers publics: il y a là un “créneau” comme pour les écoles hors contrat.

  11. Depuis quand il est interdit de filmer Vincent Lambert?
    C’est un citoyen comme vous et moi!!
    La vidéo est tout à fait visible par petits et grands.

  12. Je ne comprends pas pourquoi tout le monde fait la faute, euthanazie prend un z et non un s.

  13. La femme de Vincent signe – entre autres signataires – une tribune dans Libé pour qu’on le tue tout de suite….
    Au moins c’est clair.

  14. De même que les cristeros ont été trahis par le clergé du Mexique, les personnes handicapées en France sont en train d’être trahies par l’Eglise de France. Immense déception, encore une fois.
    Au fait, ce Mgr a-t-il encore la foi ? Manifestement, il n’a pas la même que Jean-Paul II.
    On peut prier pour eux…

  15. Au docteur Delavois : faire le deuil de quelqu’un qui n’est pas mort, c’est cela l’obscène. Comme la soeur de Vincent qui a dit qu’il était mort le jour de son accident.
    La vie n’a plus de sens pour certains et on a du souci à se faire…

  16. Il pleure de rage certainement car le monde voit maintenant ce dont est capable ce genre de (medecin?)

  17. “Obscènes” ces images de Vincent ? Quelle bande de Tartufe quand on voit tout ce qu’ils nous balancent…
    “Cachez ce vivant que je ne saurais voir” !

  18. Le professeur Eric Kariger ose dénoncer une manipulation :
    « Ça s’appelle de la manipulation. J’en ai les larmes aux yeux en vous parlant. (…) C’est irrespectueux pour le malade, pour son épouse et sa fille, qui ne peuvent pas faire le deuil, à travers cet acharnement qui vient de leur propre famille ».
    Mais qui dénonce quoi ?
    On ne peut faire le deuil qu’après un décès. Ils VEULENT sa mort, médecin compris. C’est écœurant …

  19. Devalois et Kariger sont des assassins en puissance au sens académique du terme.
    Ils dénient la réalité.
    Bouchers en blouse blanche.
    Si j’étais un patient, je leur dénierai le droit de me soigner.
    Ces deux médecins sont les sosies du célèbre et sinistre Dr Mengele.
    Nauséabonds.

  20. “Le Conseil a été saisi et regarde ce sujet délicat avec la plus grande attention et dans des délais rapides”, a indiqué le CSA, sans préciser par qui il avait été saisi et pour quel motif.”
    http://www.francetvinfo.fr/societe/euthanasie/vincent-lambert/le-csa-a-ete-saisi-apres-la-diffusion-d-une-video-de-vincent-lambert_945117.html

  21. Pétition Versailles contre Kapoor : près de 10 000 signataires en 2 jours.
    Pétition de soutien à Vincent Lambert : 37 000 en plusieurs semaines.
    CHERCHEZ L’ERREUR !!!

  22. Le Docteur Kariger est un fou furieux !
    Ou plutôt un franc-maçon déçu de n’avoir pu jusqu’à présent accomplir parfaitement la mission reçue de ses maitres : exécuter une pauvre victime sans défense pour faire évoluer la loi. Pauvre homme qui se prend pour le maitre de la vie et devra répondre de ses actes.

  23. Désolé mais de ce que je vois, Vincent est bien vivant !
    Et rien ne me fera croire le contraire, pas même vos explications les + scientifiques.

  24. @Schtroumpf grognon :
    Pardonnez-moi mais, ne perdez pas votre temps pour des gens qui n’en valent pas la peine.
    Priez plutôt pour Vincent et tous ses semblables.
    Car :
    “Ne montre pas le Ciel à qui ne peut ou ne veut le voir”.

  25. J’ai du mal à comprendre comment une epouse a des droits sur la vie de son epoux alors que le lien du sang n’appartient qu’à la mère.

  26. J’ai honte pour mes confrères.
    Hélas, certains diplômés de médecine sont capables des pires horreurs. Ces sous-hommes qui se prennent pour des surhommes, ces élus, ces élites “éclairées” par la science, ces frères de la Lumière, se donnent le droit de mort sur les non-élus, ces sous-hommes qui vivent à genou, refusant leur lumière glauque.
    Leur délire de toute puissance les égare en dehors de toute réalité et leur fait prendre pour vrai leur productions mentales comme objectives.
    Malades et bien portants, gardez je vous prie, confiance, il existe encore de vrais médecins respectant leurs patients et suivant scrupuleusement le serment d’Hippocrate. Cherchez les.

  27. « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme »
    Si nous ne pouvons rien pour l’âme de ces égarés prométhéens, sauvons la nôtre en refusant toute complicité, fut-ce par notre silence.

  28. @ Aschreï | 10 juin 2015 15:26:01
    “Cachez ce vivant que je ne saurais voir” !
    Il me montre ce que je pourrais devenir et me fait peur.
    @ ohlala | 10 juin 2015 12:34:04
    Non les handicapés n’ont pas droit à la vie. Vae victis !
    @ Myriam | 10 juin 2015 12:55:41
    « Hopital à domicile ? » Oui, fuyez l’hôpital publique (sauf si vous êtes suicidaire).
    Si vous êtes jeune, ils vous tueront pour prendre vos organes, prélevés « à cœur battant ».
    @ kermorver | 10 juin 2015 16:14:43
    Oui, parmi les personnes se disant « éclairées » il existe de nombreux sosies du Dr.(!) Mengele
    @ jpr | 10 juin 2015 16:51:30
    Un F :. déçu, je n’en sais rien. Mais il est clair que pour accéder aux hauts grades il faut s’être montré digne en se libérant de l’esclavage des lois naturelles.

  29. Très précise émission ce soir sur RADIO COURTOISIE 95.6 avec la mère de Vincent Lambert à réécouter demain matin à partir de 7h30 et en “replay” gratuitement sur le site de RC pendant une semaine.

  30. A noter la DEPLORABLE approche du merdais FT1 !!! Ce soir, du parti pris pour la grande tuerie ……. honteux !!!

  31. NOUS devons écrire au locataire (précaire) de l’Hotel de Madame de Pompadour, en demandant LA GRÂCE ” PRESIDENTIELLE ” pour Monsieur Vincent LAMBERT !!!!

  32. Moi aussi si je m’apprêtais à participer ou à soutenir le meurtre avec préméditation de Vincent Lambert je serais furieux qu’on aille montrer à tout le monde qu’il n’est pas si mal en point que j’aurais voulu le faire croire.
    Il n’y a rien de plus exaspérant que de se voir réveiller sa conscience quand on s’est échiné à l’anesthésier depuis des années !
    TOUS les démons haïssent la lumière !!!

  33. @Gabi
    Oui !
    Et avez vous remarqué comme Manuel Valls présente d’étonnantes similitudes avec Adolf Hitler ?

  34. A Annette
    Mon Larousse écrit euthanasie (et non avec un z).
    Quant aux médecins en question j’espère ne jamais les croiser ni pour moi ni pour les miens.

  35. La video ne permet pas d’exclure la compréhension et la réactivité de Vincent Lambert, elle ne permet pas non plus de l’affirmer catégoriquement. Il faut être vraiment en présence du patient pour avoir une chance de pouvoir être plus catégorique. Le vidéo ne permet en tout cas pas d’affirmer l’absence de réaction ou de perception. Mais elle permet en tout cas d’affirmer que Vincent Lambert est bien vivant et pas du tout en fin de vie, il ne va certainement pas mourir « naturellement », « spontanément » à brève échéance. Et il ne montre non plus sur cette courte séquence aucun signe de souffrance ; s’il lui arrive de montrer des signes d’inconfort, voire (peut-être parfois?) de souffrance, ses souffrances ne sont pas insupportables.
    C’est donc bien un combat pour le droit de faire mourir, avec l’accord, sans l’accord, ou contre l’accord de l’intéressé.

  36. Médecin, neurologue, travaillant dans un service de revalidation neurologique, je n’ai jamais vu jusqu’à présent un « invalide » demander la mort quel que soit son handicap. Ce n’est certainement pas l’attitude la plus fréquente des blessés graves de la vie.
    Mais il est arrivé plus d’une fois, que la famille, les propres enfants, fatigués et lassés lorsque l’évolution s’arrête, expriment clairement le souhait que « cela se termine ». Et j’ai dû plus d’une fois, outre le soutien au handicapé apparemment « stationnaire », soutenir le moral des proches. Soutenir aussi le moral de l’équipe soignante, infirmières, kinés, logopèdes, ergothérapeutes.
    Pour moi, un minimum de soins et de stimulation est toujours dû, quel que soit l’état d’évolution de la personne. Et si pour des raisons d’organisation ou de charge de travail, ou de longueur de séjour limitée administrativement, la personne doit sortir, il est toujours possible, en se fatiguant de trouver un hébergement adapté.
    Oui, je veux redire que pour moi, « soigner n’est pas tuer » et que « tuer n’est pas soigner », jamais.

  37. “Par ailleurs, la décision d’interruption des soins prise par le docteur Kariger est une décision créatrice de droits envers Vincent : le droit qu’il a exprimé de ne pas subir d’acharnement thérapeutique.”
    http://www.liberation.fr/societe/2015/06/10/vincent-lambert-a-trop-attendu_1326718
    Tuer quelqu’un (qui, de plus, ne l’a pas demandé), c’est lui offrir un droit selon cette tribune !!! Ils osent écrire ça sans la moindre honte sachant que les sophismes convainquent un lectorat de plus en plus décérébré par la chute du niveau scolaire, la télé abrutissante et l’absence de vrai repère moral puisque le relativisme règne. C’est bien ça, le droit et la vie sont relatifs, tuer quelqu’un, ce n’est plus supprimer son droit de vivre, c’est lui ouvrir un droit. Bien, mais si c’est un droit qu’on lui offre, ce n’est donc pas une obligation ; dès lors, il n’est pas tenu de le saisir…
    On préfère parler de droit que de mort : imaginez “une décision créatrice de mort envers Vincent”… ça passerait évidemment moins. Alors on tord le vocabulaire juridique pour servir de cache-sexe à un abstention meurtrière. On sait désormais que lorsque l’on est invalide, entre les mains de l’État, il a le droit de ne pas alimenter, et si l’on est crève, il faut encore lui montrer de la reconnaissance pour ce droit de mourir d’inanition dont il fait si gracieusement cadeau.

  38. kariger et devalois, ces médecins sont effectivement perturbants pour les communs des mortels que nous sommes. On a le sentiment qu’ils ont un coeur et un cerveau, puisque toutes les informations sensorielles arrivent à leurs cerveaux et qu’ils on un pouls. Si un patient respire, fait du bruit, dirige son regard, ces médecins peuvent réagir, ils vont reconnaître qu’ils ont capté quelque chose.

  39. @em, je le sais très bien que euthanasie s’écrit avec un “s”, mais je persiste à croire que le “z” lui conviendrait mieux. ;

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services