Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Vincent Cassel : « il faut sans cesse faire attention à ce que l’on dit ». Surtout sur l’avortement

Vincent Cassel : « il faut sans cesse faire attention à ce que l’on dit ». Surtout sur l’avortement

Lundi 7 septembre, invité de l’émission « C à vous » en compagnie de l’humoriste Florence Foresti, Vincent Cassel a dénoncé la pensée unique, précisant qu’il fallait sans cesse « faire attention à ce que l’on dit ».

« Tout est sorti de son contexte, tout est réutilisé, mis en avant, buzzé. On est dans un drôle de monde ». « J’espère que ça va se calmer parce que là, ça va être difficile d’être drôle et intéressant. »

Il est revenu sur l’émission Quotidien (sans la citer), qui s’en est prise à une comédie qui parle de grossesse non désirée (évoquée ici).

« J’ai vu l’autre jour une émission où on a fait un procès d’intention quant au sujet du film : ‘Ça, dans la vie, on payerait tant, on ferait tant d’années de prison, etc.’ C’était sur le sujet du film. Où est-ce qu’on est là ? ». « Même la fiction est pénalisée. Ce sont des procès d’intention perpétuels, sur le sujet. Il faudrait que tout soit à niveau pour ne déranger personne. Mais ce n’est pas possible en fait. Dès qu’on commence à parler, et qu’on dit quelque chose, on dérange forcement quelqu’un… ». « Et puis ce tribunal populaire, cette lapidation… ».

Prudent, il s’est autocensuré en ne citant pas le sujet du délit (d’entrave) : l’avortement.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Bravo et merci à lui.
    Les cinglés en font trop et ça réveille les consciences.

  2. mais que dire des députés qui ont voté l’avortement à 9 mois (infanticide)

  3. Eh oui M. Cassel, bienvenue en dictature.

  4. Eh oui, Cassel se plaint de ne plus avoir de liberté d’expression.
    Mais qu’il regarde aussi sa propre responsabilité ! Peut-on faire confiance et “remercier” comme je viens de le voir dans un commentaire ci-dessus, ce grand copain de Kassovitz ??? qui ne se souvient de ce film sauvagement propagandiste qui le rendit célèbre, “la haine”, réalise par ce même copain Kassovitz ? Alors je trouve Cassel bien hypocrite de venir se plaindre maintenant, alors qu’il a été parmi les premiers à hurler avec les loups gauchistes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services