Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Villiers / Bompard : c’est la rupture

Jacques Bompard, maire d' Orange et tête de liste de la Ligue du Sud en PACA, vient d'annoncer sa décision de reprendre sa liberté et de quitter le MPF :

Bompard "J’ai rejoint le Mouvement Pour la France en 2006 car ce parti défendait la plupart des idées qui sont les miennes. La campagne des Présidentielles fut courageuse et si le score obtenu ne fut pas à la hauteur de nos espoirs, il avait le mérite d’avoir été obtenu sur des bases claires et saines.

Lorsque Philippe de Villiers est entré dans le comité de la majorité présidentielle, j’ai fait part de mes doutes. Cependant, j’ai noté que le M.P.F. entrait dans ce comité pour ancrer la majorité à droite.

On juge un arbre à ses fruits et force est de constater qu’il n’existe aucun ancrage à droite de cette majorité. Bien au contraire, sur de nombreux points essentiels, on peut constater un ancrage à gauche, parfois même très à gauche (…)

VilliersBompard Au regard de son évolution depuis 2007, il n’est pas exagéré de constater que le M.P.F. n’existe plus en tant que mouvement autonome, qu’il s’est dissous dans l’U.M.P.

Dans ces conditions, j’ai plaisir à constater que j’ai eu raison de reprendre ma liberté de réflexion et d’action en créant en toute indépendance, avec mes amis, la Ligue du Sud."

La décision de Jacques Bompard de quitter le MPF était prévisible suite à l'annonce faite par Philippe de Villiers de soutenir la liste UMP en PACA plutôt que celle du maire d'Orange.

Partager cet article

22 commentaires

  1. Pour les Orangeois, ça fait quand-même du bien de temps en temps, de gagner une élection. 61% au 1er tour pour la dernière municipale.

  2. Envoyé en première ligne pour semer la pagaille et le trouble chez les électeurs de la droite nationale, le soldat de Villiers revient soutenir ses amis qui ont pris du plomb dans l’aile. Et ce sans aucun égard pour ceux et celle qui pensaient avoir trouvé un homme plus attaché aux valeurs de la France,de notre culture qu’à ses ambitions personnelles.

  3. Que des milliers de gogos – simples électeurs- se laissent prendre au piège de Villiers “fausse extrrrême droite” ça se comprend, mais de la part d’un homme comme Bompard, si quelqu’un a une explication, je la veux bien! 4 ans d’hésitation ou d’imbécilité ?

  4. Bravo à Bompard pour cette rupture courageuse.
    Bompard aurait pû encore rester quelques mois au MPF pour entretenir la confusion et récupérer quelques électeurs bourgeois…il préfère aller de l’avant dans l’aventure Ligue du Sud/identitaire.
    Maintenant les choses sont claires : Bompard n’est pas le sous-marin de l’UMP décrit par certains.
    Sur les Alpes-Maritimes, la tête de liste Ligue du Sud est Benoit Loeuillet responsable Bloc Identitaire comme cela a été annoncé hier soir.
    Bompard et les Identitaires mettent en place une organisation nouvelle avec une stratégie originale et un discours neuf sur les Identités.
    Je leur souhaite bon courage.

  5. A cause des dérives du CNI et du gauchisme du gouvernement en place, il y avait pourtant un espace pour une vraie droite de gouvernement. Le MPF, affaibli, divisé et jamais vraiment structuré, ne fait pas le poids.
    Après 20 ans de villiérisme, cette fin est une grande désillusion.
    Le FN ne donne pas du tout confiance sur sa politique Provie.
    Reste le Pdf pour les régionales. C’est maigre.

  6. Encore un… Quel gâchis, quelle tristesse !
    Un militant mpf

  7. C’est bien la preuve qu’il est très difficile de demeurer maire et conseiller général sans avoir le soutien ou la neutralité des grands partis UMP ou PS (ou un accord politique avec eux) : J. BOMPARD n’échappe pas à cet obstacle, que rencontre et qu’ont rencontré des maires FN ou des candidats ayant failli prendre leur ville, les Stirbois à DREUX, ou Marine Le Pen à Hénin-Beaumont.
    En maintenant sa liste de la Ligue du SUD, J. BOMPARD semble sceller un accord que Renaud MUSELIER avait déjà salué par l’expression maurrassienne de ”divine surprise”.
    [Au contraire, il semble s’insrire en rupture. Il aura sans doute un candidat UMP aux prochaines municipales face à lui…et sans doute d’une autre envergure que celui présenté par l’ULMP à Hénion Beaumont !
    D’autre part, si l’UMP qualifie la Ligue du Sud comme une divine surprise, je ne doute pas un instant que, sans pouvoir le dire, le PS considère la liste FN également comme une divine surprise…
    PC]

  8. M. Bompart est certainement un bon maire. Mais son sens politique ne dépasse pas sa commune. Les raisons de son alliance avec PDV faisaient fi de tout bon sens et il a mis quelque temps à s’en apercevoir.
    Cordonnier pas au-dessus de la chaussure ! Adage qui se vérifie en politique.
    Il fallait être aveugle ou ignorant pour faire confiance à PDV !

  9. Bravo à Jacques Bompard qui aura supporté longtemps un type insupportable !
    Il est libre. Vive la Ligue du Sud !

  10. Les idées de la droite patriotique ont comme cela bien plus de chances d’arriver au pouvoir ! Au train où vont les choses, il y aura bientôt un parti par électeur de la droite de conviction.
    L’Ump et le PS n’ont pas de souci à se faire

  11. Monsieur Bompard n’avait pas deviné avant de s’allier avec lui qui était vraiment Ph. de Villiers ?
    Curieux quand même…!!
    Un tel manque de flair est plutôt surprenant, ne pensez-vous pas ?

  12. “Au contraire, il semble s’insrire en rupture. Il aura sans doute un candidat UMP aux prochaines municipales face à lui…et sans doute d’une autre envergure que celui présenté par l’UMP à Hénion Beaumont !
    D’autre part, si l’UMP qualifie la Ligue du Sud comme une divine surprise, je ne doute pas un instant que, sans pouvoir le dire, le PS considère la liste FN également comme une divine surprise…” Excellente réponse de Philippe Carhon à PG. Exact, précis et parfaitement résumé.
    Sans vouloir me jeter des fleurs (mais on m’a critiquée pour avoir émis mon interprétation) j’avais prévu cette réaction de Jacques Bompard quand il a écrit à Philippe de Villiers à propos de la déclaration scandaleuse de Besson. Relisez mon commentaire du 08/01/10 http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2010/01/jacques-bompard-%C3%A9crit-%C3%A0-philippe-de-villiers.html
    Il s’agit d’un processus logique que les optus du clan lepéniste ne peuvent pas comprendre car ils partent du principe que Jacques Bompard est de mauvaise foi ou un traître, un vendu, un rallié (qui n’est pas avec eux serait anti-national… comme stratégie politique et envergure de la réflexion on fait mieux !).
    Bref, l’alliance de Bompard avec les identitaires (qui comme par hasard ont commencé à recevoir des appels du pieds de la part de Marine qui essaie de tout récupérer), soutenue conjointement par le PdF, le MNR, la NDP, prend tout son sens et donne ainsi des persepctives d’avenir intéressantes pour le mouvement national surtout quand on connaît la réussite “administrative” d’un Bompard aussi enraciné qu’efficace et la réussite politique et électorale des identitaires là où ils sont implantés (Nice par exemple).
    Tout cela va dans le bon sens, ça avance, ça avance…

  13. Bompard a eu en 2008 un candidat UMP contre lui à la municipale. Et il était MPF…
    L’UMP a toujours combattu Bompard et vice versa.

  14. Si Berlusconi est au pouvoir en Italie, c’est qu’il a rassemblé de la droite patriotique jusqu’au centre. Quand je vois les réactions de puristes ci-dessus, je me dis que la droite patriotique n’est pas prête d’influer sur la politique en France !
    Un certain nombre de cette droite ne souhaite surtout pas que des gens de leur courant de pensée puissent être élus à des postes nationaux. Les seuls députés de la droite patriotique en France sont MPF et CNI (Mr Bourdaleix ne faisant pas partie de ce courant), dont l’excellentissime “vendu” et “traître” Christian Vanneste.
    Autrement dit, que des “vendus”.
    Quand je vois le nombre de délires qui ont été écrits sur Jacques Bompard par des membres de la droite nationale, je me dis que le rationalisme n’est pas la chose la plus partagée dans ce courant, et que nous ne sommes pas rendus !
    Les partisans du tout ou rien depuis 20 ans ont surtout obtenu rien : il n’y a pas eu de miracle, pas plus qu’à Constantinople face aux Turcs malgré les icônes sur les remparts.
    Je ne vois pas comment nous allons nous en sortir, surtout pour ceux pour qui il est impensable d’une union des patriotes qui ne se fasse pas sous un Le Pen. Mais bon, espérons le meilleur.
    En attendant, tous mes souhaits de réussite à Jacques Bompard.
    Aujourd’hui, le maire de Rome s’appelle Gianni Alemanno. Il vient du MSI. Il a été élu parce qu’il fait partie de la formation de Berlusconi. Autrement dit, pour beaucoup ici, un vendu… J’espère qu’il deviendra un jour président du conseil

  15. Inconcevable que Bompard n’ait pas perçu avant ce qu’était le MPF. Il le savait très bien.
    La politique de la girouette ne le servira pas; il vient de perdre tout le soutien logistique le MPF pouvait lui apporter et, s’il son départ du MPF ne lui apporteraévidemment aucune voix, il est certain en revanche que cela va lui en faire beaucoup. Déjà qu’il culminait à 1-3% dans les meilleurs des sondages, j’imagine le résultat de son aventure.
    C’est un homme qui a toujours été concentré sur sa commune, il n’a pas l’envergure d’un responsable de région et ne fait naturellement pas le poids face à LE PEN.
    [Je ne pense pas que la position de Villiers ait été aussi simple. Il a sans doute eu la volonté de rassembler la droite nationale.
    Deux évènements l’en ont sans doute empêché :
    – le maintien de JMLP à la tête du FN
    – son affaire familiale qui est sortie à deux reprises à quelques mois des présidentielles en 2007 et des européennes en 2009.
    Il semblerait que la tendance droitère du MPF ait voulu prendre la main sur le MPF à l’été 2009 mais la décision personnelle de P2V de raccrocher l’UMP a fait le reste…
    Les choses ne sont pas toujours aussi simples que certains voudraient le croire…sans doute pour se rassurer.
    PC]

  16. @ Philippe CARHON
    Fausse symétrie que de dire que le PS puisse considérer la liste FN en PACA comme une divine surprise, ainsi que l’a dit R. MUSELIER de la Ligue du Sud : car, nulle surprise ou nouveauté, il y a toujours eu une liste FN dans toutes les régions, et avec des élus dans la plupart d’entre elles, particulièrement avant le changement de la loi électorale. Et si le fait de présenter une liste FN en PACA favorise la gauche, à quoi sert-il alors de multiplier des partis politiques et des listes de ”droite nationale” par scissiparité, puisqu’un tel raisonnement suppose que seule l’UMP est un barrage contre la décadence de gauche ?
    Par contre en ne dépassant pas les 3 % (selon tous les sondages publiés sur la PACA) la Ligue du Sud n’aura aucun élu, mais fera perdre un ou deux ou 3 élus au FN (ce qui est le but, mais n’a rien de dramatique puisqu’il est crédité de 16 à 20 %) et favorisera bien l’UMP et le PS : car chaque % de voix gaspillée, c’est autant de sièges réattribués à l’UMPS du fait de la proportionnelle.
    Hénin Beaumont est un fief de gauche depuis toujours, et l’UMP y est électoralement et militantement effondrée depuis longtemps : dans ces conditions, l’UMP n’avait qu’un candidat falot à envoyer au casse pipe, tout comme le fait la gauche à Orange, ou l’UMP à Nantes, ou le MPF à la Roche sur Yon, ce qui est fréquent dans beaucoup d’endroits.
    Pour ce qui est des Identitaires du Bloc, dont la plate forme ne mentionne même pas la question de l’avortement, et effleure le sujet de la famille, il n’a pas appelé à participer à la Marche pour la Vie, comme l’UMP. Ce sont là d’étranges alliés pour le catholique J. BOMPARD : celui-ci avait excipé d’une confusion du FN sur ces sujets pour justifier son départ du FN, entre autres raisons. Or ses alliés du Bloc sont, comme la Nlle droite dont ses dirigeants sont issus, bien plus loin de défendre la Vie et la morale naturelle que le plus indifférents des cadres du FN sur ces sujets ne le sera jamais. Il suffit pour le comprendre de comparer leurs programmes respectifs.
    La place de J. BOMPARD était au FN : celui-ci n’a pas su le garder, tout comme d’autres cadres importants, c’est un fait regrettable. Mais ceux-ci ont souvent fait preuve d’une susceptibilité exacerbée qui faisait fi de l’essentiel, et depuis leur départ ils errent politiquement.
    L’incertitude électorale et le flottement politique dans lequel se trouve J. BOMPARD le démontre amplement : c’est un homme de grande valeur, et un excellent maire. Mais sa clairvoyance sur la politique au niveau régional et national n’est pas évidente : il ne suffit pas de quitter le FN pour le MPF puis les Identitaires pour devenir un leader ou incarner une ligne crédible.
    [Vous dîtes beaucoup de choses certainement très justes mais vous éludez volontairement la question de la gouvernance de FN qui est une des raisons principales de la multiplication des scissions et exclusions de ces dix dernières années.
    PC]

  17. Le fan-club frontiste (à moins qu’il s’agisse d’une secte?) veut toujours simplifier, en saupoudrant là où il le faudrait de petits mensonges…
    Le Bloc (en tant que structure) n’a pas appelé à participer à la Marche pour la Vie, c’est tout à fait exact. J’y ai néanmoins croisé l’ensemble des responsables des jeunes identitaires parisiens du Projet Apache (certains aidant dans l’encadrement je crois) et plusieurs responsables du Bloc IDF. Comme me l’a expliqué l’un d’eux, ils ont trouvé pour le moins suspect et déplacé cette floraison d’appels à venir à la Marche de la part de la moindre association “natio”. Surtout à l’approche d’échéances électorales… et n’ont donc pas voulu joindre leur voix à ce chorus. C’est une position qui se défend je trouve.
    Pour ce qui est d’insinuer que tous les Identitaires seraient de vilains paiens… Fabrice Robert – pdt du Bloc – est un ancien scout d’Europe, il s’est marié à l’église et a trois enfants; Philippe Vardon s’est marié à l’église et est un ancien chef scout d’Europe lui aussi. Je ne doute pas qu’il y ait des adorateurs du Soleil Invaincu chez les Identitaires, mais il me semble que la proportion est tout à fait équilibrée. Et ceci étant, ils n’ont jamais prétendu être une organisation confessionnelle que je sache.
    Enfin, leurs collaborations régulières avec l’excellente association Europae Gentes de Frédéric Pichon est aussi une preuve de leur volonté de défendre nos racines… chrétiennes!

  18. @Philippe CARHON
    Sur ce point, je vous donne raison. Mais entrer dans le détail des soubresauts du passé ne peut que contribuer à augmenter et gonfler les rumeurs et le buzz. Ceux qui sont partis avaient souvent autant de raisons de partir qu’ils n’en n’avaient également de rester : on peut toujours faire un choix entre sa liberté ou ressentiment devant une injustice subie ou un manque de reconnaissance, et une part de renonciation en vue du bien commun. La preuve en est qu’ils se sont TOUS perdus en route. On peut également faire en sorte de retenir à tout prix les partants : le regretté J. TAURAN, membre du Bureau Politique, m’avait confié un jour sa gêne de voir que quand un cadre important claque la porte tout ceux qui restent se réjouissent de le voir partir, et qu’ensuite ils en font autant là où ils partent……
    Cependant, il est exact que la gestion du ”capital humain et politique” que constituent les cadres et responsables militants et bénévoles n’a jamais fait l’objet de régles précises au FN, si ce n’est des décisions prises à chaud du fait de querelles locales ou régionales entre personnes, d’où des mécontentements fréquents dans les fédérations à une époque. Ce que Bruno MEGRET exploita à fond pour attirer les déçus révoltés vers le MNR : et il fit de même, car le moule n’était pas cassé…..
    C’est un problème de fond : le texte du Père BONNET sur la subsidiarité que vous publiez ce samedi est éclairant et fixe les principes selon lesquels une organisation peut créer un minimum de liens communautaires et harmonieux entre ses membres, pour sa plus grande efficacité, ou se perdre en querelles et perte de substance.
    Cela prouve que ce qui existe maintenant dans certaines entreprises, des formes de codes de gouvernance interne à chaque niveau de responsabilité, est indispensable en plus du simple jeu institutionnel et juridiques des statuts, et du règlement interne ordinaire.
    Une des règles de base à observer serait de considérer que chaque militant, cadre et élu est un bien précieux et que chacun doit être traité avec dignité : mais beaucoup de ceux, parmi les plus illustres, qui sont partis en claquant la porte au nom du préjudice subi avaient eux mêmes commis bien des injustices et installé autant de passe-droits, faute de règles de gouvernance qu’ils n’avaient pas eux mêmes établies.
    Leur départ a affaibli le FN, mais n’a rien résolu. Et c’est bien là tout le problème. Pour eux également, maintenant qu’ils sont dans la nature, car malgré les apparences qu’ils se donnent, ils ne font pas mieux.
    C’est là où les catholiques auraient sans doute qq chose à apporter : mais peu militent en politique, c’est trop ”sale”, trop prenant sur les W-E, et cela nuit à la carrière professionnelle, et à l’image sociale.

  19. Bompard n’a pas quitté le FN, il a été exclu du Bureau politique tout comme Bernard Antony. Cela fait partie d’une volonté de dérive idéologique et d’une stratégie de la purge, suicidaire pour un mouvement qui se voudrait politique, logique dans la mentalité de clan et de secte qui caractérise hélas le FN depuis la fin des années 90.
    Les élus régionaux de Basse-Normandie en témoignent (lire la video à droite sur le lien) : http://normandie.france3.fr/info/basse-normandie/elections-regionales-2010/Fernand-Le-Rachinel-candidat-du-Parti-de-la-France-60599330.html

  20. @ Pedro Ernesto Che Domingo
    Bravo pour ceux qui étaient là et qui ont participé à l’organisation. Mais ils n’y étaient pas officiellement, simplement à titre personnel. On ne peut à la fois reprocher au FN de n’en faire pas assez sur l’avortement, et le plus souvent au travers de mensonges par omission répétés en buzz et en boucle, tout en louant, en montrant en exemple et en s’alliant avec une organisation ”Identitaire” qui n’a pas de position sur l’avortement. Question de simple logique basique.
    Fillon et Sarkozy se sont également mariés à l’Eglise au moins une fois…….Je ne juge pas des personnes de M.M. Vardon et Robert, anciens militants FN, et qui ne passaient pas pour spécialement cathos, mais plutôt Sol Invictus, mais à la limite, je m’en moque : je regarde les engagements publics et écrits du BLOC.
    Il suffit de regarder la composition de l’équipe nationale des Identitaires pour y retrouver des cadres du GRECE neo païen anti catholique.
    Les Identitaires me font penser aux Solidaristes, Troisième Voie et autres groupuscules des années 70-80 : ils se voulaient modernes, révolutionnaires, fanzine, rock, et autres colifichets de la ”modernité”, opposés à la ringardise du FN et à l’option démocratique du PFN, mais aussi sans option morale, se désintéressaient totalement du combat contre l’avortement, dont l’une des conséquences est l’immigration de peuplement ; mais ils tenaient des propos ethnistes et racialistes, surtout en privé : beaucoup d’entre eux ont rejoint depuis l’UMP et ont opté pour le conformisme social. L’extrémisme de la posture conduit souvent aux compromis, puisque la posture de l’amoralité révolutionnaire excuse tout : les identitaires s’allient au MPF BOMPARD, puis font des offres de service au FN, après avoir été très utiles à l’UMP sur Nice. On connait la chanson. Ce sont les trotskistes de la droite : ils finiront bobos, puisque le but n’est pas de lutter contre la modernité de la culture de la mort sans racines chrétiennes, mais de faire éclater les nations au profit d’une Europe des ethnies renouant avec leur passé pré chrétien. Cela va jusqu’à préconiser d’abandonner les Dom Tom, ethniquement impurs, et donc d’abandonner notre espace maritime -le deuxième du monde- à l’influence américaine ou russe, eux qui se veulent identitaire européens…..
    En ce sens, ils sont idéologiquement les idiots utiles du fédéralisme européen et mondialiste, dont ils jouent le rôle de cheval de Troie au sein de la droite nationale.
    Ils sont à la droite française ce que la démocratie chrétienne est au catholicisme : une dérive qui sous couvert d’un retour aux sources (le vieux truc de toutes les déconstructions : en 1793 on interdisait l’habit ecclésiastique, mais on coiffait le bonnet de mascarade, dit ”phrygien”), est en fait profondément subversive.

  21. @ Solange
    Ca fait quand même beaucoup de rupture, ne trouvez-vous pa?

  22. @ Pedro Ernesto Domingo,
    vous dîtes : “Le Bloc (en tant que structure) n’a pas appelé à participer à la Marche pour la Vie, c’est tout à fait exact. J’y ai néanmoins croisé l’ensemble des responsables des jeunes identitaires parisiens du Projet Apache (certains aidant dans l’encadrement je crois) et plusieurs responsables du Bloc IDF”.
    Je fais exactement le même constat que vous. On peut regretter que le Bloc n’ait pas officiellement appelé à participer à la marche pour la vie. Néanmoins, il y étaient présents. Il est amusant de constater que ceux qui leur cherchent des poux sont ceux qui soutiennent ouvertement des personnages qui, non seulement n’ont pas non plus appelé à soutenir cette marche, mais qui en plus n’y ont absolument pas participer ! Faîtes ce que je dis mais surtout ne faîtes pas ce que je fais.
    En réalité, ces attaques récurrentes dont sont victimes les identitaires résultent d’une peur objective liée à la désagrégation progressive du parti auquels appartiennent les donneurs de leçons. Après des années d’hémoragie de cadres et de militants, le FN ne dispose plus de personnes de terrain. Les identitaires, anciennement du FN, du MNR, ou autres et indépendants occupent désormais le terrain laissé en jachère par le clan familial qui préfère les plateaux de télévision (avec plus au moins de succès). On sent très bien cette crispation du FN sur le sujet entre agressivité (JMLP) et tentative de séduction (MLP). C’est normal, ils perdent du terrain, ils perdent des voix. La ligue du Sud est particulièrement dans la ligne de mire : ils suffit de voir que JMLP ne concentre ses attaques que sur cette liste. Voir le débat houleux et les propos mesquins et fielleux de JMLP contre Vardon (bien meilleur sur les dossiers qu’apparemment le châtelain de Saint-Cloud ne maîtrise pas) :
    http://www.nissarebela.com/index.php?s=vardon+le+pen+int%C3%A9gralit%C3%A9+du+d%C3%A9bat
    Encore une fois, cette décision de Bompard, que j’avais prévue il y a peu de temps, est une excellente nouvelle : cela remet en cause la donne pour l’avenir. Plus on va avancer dans le temps, et plus ce genre d’intiative comme la Ligue du Sud va se développer. L’après Front National lepéniste se met petit à petit en place, n’en déplaise aux sarko-marinolâtres, idiots utiles du système en place.
    PS : plusieurs cadres du FN de la fédération départementale du Var ont rejoint la Ligue du SUD.
    http://www.liguedusud.com/plusieurs-cadres-du-fn-varois-rejoignent-la-ligue/

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]