Viktor Orban se défend au Parlement européen face à des réactions excessives

Le Premier ministre hongrois est venu expliquer au Parlement européen à Strasbourg sa nouvelle constitution. Il  s'est engagé à modifier les législations qui lui valent ces procédures d'infraction, assurant que "les problèmes pourraient facilement et rapidement être résolus". Viktor Orban assure qu'il était nécessaire de renouveler la constitution communiste dont s'était doté son pays en 1949

Comme d'habitude, Daniel Cohn-Bendit a versé dans l'outrance en comparant Victor Orban à Hugo Chavez et Fidel Castro, et en demandant pourquoi "des Juifs en Hongrie ont peur aujourd'hui"… La gauche appelle à une enquête du Parlement en Hongrie. Viktor Orban a dénoncé un complot de la "gauche internationale", mais il a pu compter sur le soutien de son camp politique. Le chef du groupe du Parti Populaire européen (PPE), dont fait partie le Fidesz de Viktor Orban, Joseph Daul, qui s'est dit "sûr" que M. Orban "nous prouvera que lui aussi souscrit à ces principes et à ces valeurs" de l'UE. Un déclenchement de la procédure de sanctions pour violation des valeurs européennes requiert le soutien des 26 autres dirigeants européens. Lesquels sont majoritairement membres comme Viktor Orban du même PPE… Le Premier ministre polonais Donald Tusk s'est dit prêt à soutenir Budapest face à des réactions politiques "exagérées"

8 réflexions au sujet de « Viktor Orban se défend au Parlement européen face à des réactions excessives »

  1. bébert

    ce Victor Orban est vraiment terrible
    Il ose écrire que la Hongrie existe depuis 1000 ans
    alors que nous, pauvres français, n’existont que depuis 1789
    J’espère que Cohn-Bendit (ou Strauss-Khan, qui a aussi de la disponibilité) seront rapidement mis à la tête de ce pays afin d’empêcher que la racaille et le désordre ne s’y répendent
    Père Ubu (revenant de Pologne)

  2. LB

    “la procédure de sanctions pour violation des valeurs européennes” Mais quelles sont ces “valeurs” ? La Commission démocratique pourrait-elle nous les préciser ? Ne serait-ce point un totalitarisme technocratique synarchique ?

  3. philippe

    Selon ses dires, Cohn Bendit a manifesté en 56 pour la Hongrie,sans doute était-il précoce, il est vrai qu’aucune forme de précocité, même forcée, le scandalise. Il eut mieux valu cependant qu’il manifestât en 68 en faveur de la tchechoslovaquie, plutôt que créer le chambard ici, cela nous aurait épargné son influence funeste.

Laisser un commentaire