Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Italie

Vers une restriction du travail dominical en Italie

Vers une restriction du travail dominical en Italie

En Italie, le vice-Premier ministre Luigi Di Maio veut interdire la vente libre le dimanche et les jours fériés, alors que depuis 2012 le pays l’a grandement facilité :

Finalement entrée en vigueur en 2015, la réforme du code du travail avait été portée par celui qui était alors le président du Conseil italien, Matteo Renzi. Elle avait fait beaucoup de bruit dans le pays et provoqué de nombreux débats. Elle eut des conséquences importantes sur le repos dominical de beaucoup d’Italiens. En effet, selon l’Office statistique européen Eurostat, 3,5 millions de salariés transalpins travaillent le dimanche dans tous les secteurs. Les centres commerciaux sont désormais ouverts 7 jours sur 7. Les défenseurs de l’ouverture font observer que ce nombre est faible en comparaison des 47 % des travailleurs suédois et des 30 % en moyenne dans l’Union européenne, alors que « seulement » 24 % des salariés italiens sont concernés.

La France, quant à elle, autorise l’ouverture des magasins alimentaires jusqu’à 13h. Les magasins non-alimentaires ont eux la possibilité d’ouvrir avec l’accord préalable du maire de la commune et à condition d’accorder une rémunération double aux travailleurs.

Selon cath.ch, la nouvelle loi italienne doit être adoptée avant la fin de l’année 2018.  

En décembre 2017, lors de l’audience générale Place Saint-Pierre, le pape François avait rappelé que

« certaines sociétés sécularisées ont oublié le sens chrétien du dimanche illuminé par l’Eucharistie. Dans ce contexte, il est nécessaire de raviver cette connaissance pour retrouver le sens de la fête, de la joie, de la communauté paroissiale, de la solidarité, du repos qui restaure l’âme et le corps ».

« le travail le dimanche nous fait vivre en esclave ».

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

2 commentaires

  1. En septembre dernier, en visite à Florence, j’avais été choquée de constater que la supérette de ma rue était ouverte de 8 h à 21 h dimanche inclus.

  2. Je trouve que ce gouvernement italien est plein de bon sens. Au contraire du notre qui est complétement hors de sujet.

    HS : (impossible de mettre un accent circonflexe à notre)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!