Bannière Salon Beige

Partager cet article

Démographie

Vers une baisse de la population mondiale ?

Vers une baisse de la population mondiale ?

Voilà un article à contre-courant de “l’explosion démographique” :

[…] Certains démographes prévoient même une diminution de la population mondiale. Une décroissance démographique. Une étude de l’Université de Washington, publiée par le Lancet l’été dernier et mentionnée par le magazine Science et Vie, prévoit un pic à 9,7 milliards en 2064, puis une décroissance jusqu’à 8,8 milliards en 2100“La poursuite de la croissance démographique mondiale au cours du siècle n’est plus la trajectoire la plus probable pour la population mondiale”, déclarait le Dr Christopher Murray, qui a dirigé la recherche. Selon cette étude, vingt-trois pays perdraient plus de la moitié de leur population, dont le Japon, la Thaïlande, l’Espagne, l’Italie, le Portugal et la Corée du Sud. Tandis que dans trente-quatre autres pays, dont la Chine, le nombre d’habitants diminuerait de 25 à 50%.

Pourquoi une telle baisse ? A cause de la diminution du taux de fécondité. Pour les chercheurs de Washington, d’ici à 2100, presque tous les pays (183 sur 195) auront un taux de fécondité (nombre moyen d’enfants par femme) inférieur au seuil de remplacement des générations (2,1 naissances par femme). Il est vrai que les taux de fécondité ont déjà commencé à baisser partout dans le monde, depuis 1950, et l’Europe, notamment, est déjà passée en dessous du seuil de remplacement. C’est aussi le cas du Brésil ou de la Chine (1,7). L’Inde, elle, est à 2,2. “La seule zone où les taux de fécondité se maintiennent, c’est la zone intertropicale entre le Sahel et le Zambèze (fleuve au sud de la Zambie), précise Hervé Le Bras, chercheur émérite à l’Institut national d’études démographiques (INED) et historien français. Le Niger par exemple est à 7 enfants par femme. Mais ce n’est pas une zone énorme.”

[…] D’autres chercheurs sont pourtant certains que la population finira inexorablement par baisser. Hervé Le Bras est de ceux-là. Mais, au lieu de se baser sur des hypothèses de fécondité, de mortalité, ou de migration plus ou moins valables, il recourt à une autre méthode :

“On a l’habitude de montrer un graphique de la population avec les années en abscisses et le nombre d’habitants en ordonnées. Avec un tel graphique, on ne peut qu’avoir l’impression que la population va continuer à augmenter. Moi, je propose plutôt de regarder le taux de croissance de la population mondiale !”

Il était de 2,1 pour cent dans les années 1970. Aujourd’hui, il est d’un pour cent, soit deux fois moindre.Si on poursuit cette courbe, elle atteint zéro pour cent entre 2065 et 2070. La population commencerait alors à décroître” , conclut le démographe français.

Certains pays, dont la Belgique, gardent une population croissante grâce à l’immigration internationale. Mais dans d’autres pays, la décroissance est déjà bien réelle (et met du coup tous les démographes d’accord). C’est le cas du Japon, de la Bulgarie ou de la Roumanie, par exemple. […]

Partager cet article

4 commentaires

  1. les soi-disant vaccins aidant la population va décroître rapidement

  2. Margaret Sanger, dans les années 30, et Bill Gates, de nos jours, préconisent une réduction de 75% de la population mondiale (et y mettent les moyens : planning familial pour la première et “vaccination” universelle, génétiquement modifiante, pour le second).
    Ces prévisions manquent singulièrement de rapidité et d’efficacité…

  3. Noter que la courbe pour la France augmente très rapidement et fortement (alors qu’elle était en pleine dégringolade) à partir des années 92-93-94…c’est-à-dire au moment où les naissances d’immigrés ont commencé à dépasser les naissances blanches. S’il était permis de séparer sur le graphique les Blancs des Africains (Noirs ou Arabes), on verrait la dégringolade continuer à vitesse Grand V chez les autochtones. Les femmes travaillent et n’ont plus le temps d’avoir des enfants. Ajoutez-y la propagande « no kids », celle des LGBT ou des transgenres, et maintenant la peur de la soi-disant pandémie, et on descend très probablement en-dessous de 1 comme les Italiens ou les Allemands. Le vaccin va désormais régler la question en tuant 70% des gens comme rêvé par Bill Gates ou Rockefeller.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services