Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Vers le flicage des parents dissidents ?

Vers le flicage des parents dissidents ?

Le ministère de l’Education nationale a publié plusieurs fiches de recommandations à l’intention des enseignants, parmi lesquelles il leur est notamment demandé de détecter les élèves tenant des propos critiques à l’égard de l’Etat et même d’inciter ces derniers à dénoncer les « dérives » de leurs parents.

La fiche Eduscol intitulée « Ecouter la parole des élèves en retour de confinement » évoque le cas d’enfants qui pourraient « tenir des propos manifestement inacceptables ». A partir de quand un propos devient-il inacceptable ?…

Dans Présent, Franck Deletraz évoque les élèves qui auraient l’outrecuidance d’évoquer :

le scandale des masques, celui des banlieues non confinées, ou plus globalement de ne pas s’esbaudir devant la gestion catastrophique de l’épidémie de Covid par le gouvernement.

Face à pareil cas,

« la référence à l’autorité de l’Etat pour permettre la protection de chaque citoyen doit alors être évoquée, sans entrer en discussion polémique. Les parents seront alertés et reçus par l’enseignant, le cas échéant accompagné d’un collègue, et la situation rapportée aux autorités de l’école ».

Que sera l’étape suivante ? Le camp de rééducation ?

Une autre fiche, intitulée « Réouverture Covid-19 et risques de dérives sectaires », invite les enseignants à piéger les enfants « par des questions adaptées ».

« l’enfant étant dépendant de son environnement, une attention doit donc être portée aux élèves dont les responsables légaux, adeptes de certaines idéologies ou croyances, sont réticents ou opposés aux recommandations faites en matière de santé publique : contournement du confinement pour des rassemblements, refus de traitements, d’examens médicaux ou de tests sanguins, etc. […] Afin d’objectiver une situation, d’autant plus lorsqu’elle touche aux convictions ou aux pratiques religieuses, il est important de rassembler des éléments factuels sur la base de questions adaptées et de se référer à un faisceau d’indices. »

Peut-on dénoncer les responsables légaux, adeptes d’idéologies comme le communisme, ou de croyances comme la démocratie ? La fiche dénonce les « manipulateurs de peur ». Jérôme Salomon ? Emmanuel Macron ?

Partager cet article

18 commentaires

  1. Zut… Je vais finir en taule pour avoir expliqué à mes enfants l’incompétence crasse de ce gouvernement en terme de gestion de crise, et même pourquoi cette crise a été montée de toute pièce, car il n’y avait pas matière à provoquer une crise économique et à interdire les eucharisties comme sous la Terreur ! Derrière toute action d’envergure, il y a une cause cachée, politique….

  2. On a galvaudé l’expression “régime totalitaire”.
    Malheureusement, nous y sommes parvenus et personne ne semble le réaliser.

    • C’est bien cela ! Mais les français, abrutis par deux siècles de Révolution et des décennies de matraquage médiatique, sont-ils encore capables d’ouvrir les yeux ?

  3. Parmi les autres marques de dérive sectaire, les gourous de l’Education totalitaire indiquent aussi le fait de penser qu’une maladie puisse être un châtiment divin !
    Car les gourous de l’Education totalitaire, tout en se proclamant “neutres”, s’attribuent le droit de faire eux-mêmes le tri entre les “bonnes” et les “mauvaises” croyances.
    Sur quel critère ?
    Ils ne le précisent jamais.
    En tout cas, c’est toujours la même escroquerie : d’un côté, on prétend être “neutre”, et, de l’autre, on impose l’idéologie du pouvoir…
    L’éducation nationale est la pire des sectes imaginables.
    S’il y avait un minimum de bon sens et de courage dans notre pays, toutes les nuits, tous les établissements de cette entreprise totalitaire seraient recouverts de graffitis et d’inscriptions proclamant “Ici, dérive sectaire ! Ici, mensonge ! Ici, manipulation !”
    Quand on pense que les rédacteurs de ces ignobles appels à la délation sont des fonctionnaires grassement payés avec NOS impôts, on est parfois tenté de se laisser submerger par la haine.
    Heureusement que la foi chrétienne est là pour nous rappeler qu’il faut aimer nos ennemis et faire du bien même à ceux qui nous persécutent !
    Sans cela la Macronie nous transformerait tous en terroristes, tellement ce régime est infect.

  4. J ai lu avec attention la note de recommendations liée dans l article et n y ai pas trouvé la mention citée ? Peut-être déjà corrigé par l ednat? Ou alors est ce une autre note ?

  5. Bonjour, j’ai voulu visualiser le texte dont vous parlez : “Ecouter la parole des élèves en retour de confinement ” et je l’ai parcouru intégralement : https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Reprise_deconfinement_Mai2020/69/3/Fiche-Ecouter-favoriser-parole-des-eleves_1280693.pdf intitulé : iEcouter la parole des élèves en retour de confinement COVID 19, est-ce bien le document dont vous parlez ? En tous cas, je n’y ai pas trouvé trace des propos que vous mentionnez, pourriez-vous, svp, éclairer ma lanterne ?
    Merci

  6. On comprend mieux pourquoi la belloubette a libéré de la place dans les prisons…pour nous y mettre et nous faire goûter aux geoles républicaines. Bon, je n ai plus d enfants à charge mais ils trouveront bien d autres raisons pour m y coller, ces scélérats ; peut être de lire mes critiques à leur égard.
    Pas grave, comme royaliste, cela fera bien sur mon CV . Et j assume . J imagine que les muzzs , au violon, auront la fonction de kapo , sur place ou de dénonciateurs.
    Apres tout , le gouverne ment s’ assoit sur toutes les lois , constitutionnelles ou non et fixe ses propres règles sans que le Parlement ( AN + Sénat) n ait son mot à dire . Mais c est normal , il n y a que des fm ou presque donc ils suivent sans dire mot , en faisant , comme en loge, la ronde , la main sous le menton , comme de ” gentils” robots , lobotomisés , sinon expulsions et pour le commun des mortels , ce sera verbalisations puis, si ça ne suffit pas, judiciarisation et si trop de monde, au “violon” avec comme à Lyon , des tueries à plus en finir. Voilà le vrai visage de la rep.
    L Histoire se répète parfois ou bégaye . L humanisme et le sentimentalisme des lumiéres cachaient bien son jeu, en dévoilant ce que voulait un certain koonts , la république mondiale où quelques riches tiennent la dragée haute au commun des mortels, esclaves de leur systéme. Les tribulations ont commencé . On s y attendait un peu depuis l Apocalypse de St Jean , qui en avait donné les grandes lignes. Acceptons avec le sourire de la foi car certainement, nous l avons mérité.

  7. A Lyon, durant la Terreur…

  8. Apparemment c’est une fake new … le texte publié sur le site de l’EN et envoyé aux enseignants n’est pas celui dont il est question dans l’article

    • Non, pas une Fake News, mais, entre temps il y a eu du rififi et des modifications rapides….

      • De toute façon cela ne m’étonnerait pas, ce genre de note est à l’image de ce pouvoir pourri jusqu’à l’os qui ne sait plus comment se tirer du guêpier dans lequel il a été particulièrement à la hauteur de son inaptitude.

    • Big Brother veille et fait disparaitre tous les indices laissant apparaître la mise en place de la dictature des bien-pensants. Larvatus prodeo, disait déjà le rosicrucien Descartes.

  9. Aurions-nous atteint les beaux temps de l’Union Soviétique ou de la Chine, où les enfants dénonçaient leurs parents qui étaient aussitôt envoyés au goulag ou dans les camps de rééducation ?

  10. C’est la méthode de tous les régimes socialistes, c.a.d. nazis (socialistes nationaux en allemand) ou communistes (URSS, Chine, Vietnam, Cuba et tant d’autres). Votez Macron, vous en aurez pour votre “argent” ! Ou plutôt il aura le vôtre… CQFD

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services