Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Vers la création d’un bloc néoconservateur ?

Dominique Jamet écrit sur Atlantico :

"Honorablement battu lors de l’élection présidentielle de 1965, François Mitterrand en tira la conclusion que s’il voulait conquérir l’État sous les couleurs de la gauche, il lui était mathématiquement impossible d’y arriver sans l’appoint d’un Parti communiste qui recueillait alors autour de 20% des suffrages. Il lui fallut des années pour faire accepter par le tout nouveau PS et par l’électorat de gauche les données de cette addition élémentaire, et c’est sur la base d’un programme commun et d’un accord de gouvernement avec le parti de Georges Marchais, alors le plus sclérosé et le plus dogmatique des partis communistes européens qu’il triompha en 1981. La suite est connue.

U C’est en reprenant contre un Front national que Marine Le Pen entend dédiaboliser et à l’usage d’une UMP aussi tétanisée que l’oiseau par le serpent, les arguments mêmes qui permirent à la droite de gouverner la France pendant trente ans, que les partis de gauche entendent chasser puis exclure durablement celle-là du pouvoir. Or, les choses apparaissent assez simples, et l’addition est vite faite au lendemain des cantonales. Arithmétiquement parlant, la droite ne peut plus remporter, présidentielle et législatives sans l’appui et l’appoint du FN. Moralement parlant, il lui est difficile, voire impossible de s’allier avec un mouvement politique qu’elle a excommunié il y a un quart de siècle et, en tout cas, ce n’est pas en l’espace de treize mois que Nicolas Sarkozy ou tout autre peut faire accepter un tel virage."

On retrouve l'idée de ce bloc dans un article du Monde rédigé par Terra Nova, un think thank du PS :

"La dernière étape est déjà écrite : la constitution d'un bloc néoconservateur, entre une UMP droitisée et un FN dédiabolisé. Cette jonction n'est pas pour tout de suite, encore qu'on en voit de nombreux signes annonciateurs, dont le rejet du front républicain au profit du "ni-ni". Mais le "big bang" politique est lancé."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

10 commentaires

  1. Il y a peut-être une autre option qui apparaîtra de plus en plus évidente au fil des jours, compte tenu des impossibilités actuelles relevés par Atlantico et que POLEMIA a parfaitement discernées, dans un article que vous déjà cité :
    C’est le changement de paradigme indispensable pour trancher le noeud gordien de toutes les contradictions de ce qui est peut-être le véritable mal français, apocalypse et légitimité obligent ? …
    POLEMIA : noeud gordien et changement de paradigme
    http://cril17.info/

  2. Cela ne pourra pas être pire, et de plus, cela laissera peut-être de l’air pour qu’un nouveau parti explicitement catholique, antilibéral et nationaliste fasse une percée sur la scène électorale.

  3. http://neoconservatisme.over-blog.com/ext/http://ffgop.canalblog.com/
    le changement de paradigme évoqué par raphael charles me paraît irréalisable, tant les vraies décisions sont prises par la commission européenne, nos élus et leurs féaux n’apparaissant que comme des prébendiers sans pouvoir réel.

  4. Si les néo conservateurs désignent des conservateurs intelligents, c’est une bonne nouvelle car c’est la seule voie d’un progrès humain enraciné pour lequel l’universel n’exclue pas, mais au contraire assume, le particulier

  5. Le problème est qu’à droite, on ne voit pas un leader qui ait l’intelligence politique de François Mitterrand et qui serait capable d’être à l’origine d’un programme commun avec le FN. On a plutôt à faire avec des chiens de Pavlov qui répètent les mêmes clichés sans réfléchir depuis 30 ans. Ceci dit le FN est sur une trajectoire ascendante alors que le PC était sur une trajectoire descendante.

  6. Le Peuple Français a pour l’instant le statut d’une personne majeure sous tutelle. Ce qui a changé, c’est qu’il est de plus en plus conscient de cette “infirmité”.
    Que l’on donne enfin au Peuple le plein exercice de la capacité juridique en lui permettant d’intervenir directement dans les affaires de la Cité.
    La question est : Comment le Peuple va-t-il pouvoir accéder à la Démocratie Directe ? Par l’octroi ou la conquête ?

  7. Pourquoi néo-conservateur ?
    “Néo”, c’est juste une insulte de plus : il n’y a pas de libéraux, il n’y a que des “néo-libéraux”. Ca veut dire : libéral = pabien.
    Un “néo-conservateur”, c’est un conservateur crès crès méchant.
    En réalité, néo-conservateur désigne un mouvement d’idées tout à fait spécifique, représenté par une dizaine d’intellectuels aux Etats-Unis. On voit mal ce que l’UMP et le FN ont à voir avec ça.
    Mais je suppose que “droite”, “conservatisme” ou “droite conservatrice”, ce serait trop simple, trop français.
    Amusante, cette expression, d’ailleurs, droite conservatrice. Cela montre bien que la droite normale, en France, la droite standard, la droite par défaut est de gauche…

  8. C’est bien cela Robert Marchenoir, la “droite” “normale” en France, c’est à dire la “droite gaulliste” depuis 1945 est “de gauche” et , en tous cas, pas de droite .
    Et si on ne voit pas ,actuellement, de “leader” à droite c’est que la vie politique a été mise sous éteignoir en France par des écoles tel Sciences Po et l’ENA .
    D’autre part la culture et la société ont été prises en main, via les médias et l’enseignement,par la gauche depuis des décennies….
    Les futurs leaders viendront , et c’est tant mieux, de la société civile comme aux USA où la vie politique est beaucoup plus dynamique
    avec des représentants au Congrès, des Sénateurs et Gouverneurs qui sont renouvelés souvent et ne sont pas des professionnels formatés

  9. Ok, voilà une possibilité plutôt heureuse et de bonne augure mais durera t elle sans structures, journaux, cercles de réflexions, médias et (j’en passe)…..une “doxa”.
    Une “doctrine” politico – médiatique mélangeant des buts et des moyens possibles et efficaces.
    Pour mémoire, on a pu entendre sur RC une journaliste de Présent dire que “la victoire, on ne peut l’espérer dans ce monde” et un noble plumitif intelectuel de notre justement pole conservateur médiatique, direr que “quand on a pas fait hypokaghne, on ne peut pas comprendre la crise des Balkans”.
    La “Droite”‘ qui a les fondametaux, a t elle la psycho ? J’ai accumulé de la doc pour rédiger un article là dessus (ça me titille depuis longtemps) mais la bête perspective de son impossible publication me retient…

  10. Atlantico ne me semble pas un média qui épouse les idées des catholiques… ni le néoconservatisme d’ailleurs!
    Je suis donc fortement surpris par les réponses positives de nos amis qui cherchent un autre qualificatif à… “catholique”, tout simplement.
    J’ai proposé le nom de “NEO” pour la création d’un mouvement représentatif.
    Il ne s’agit en rien d’une telle relation.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services