Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Vers la béatification du père Auguste Arribat

A A la suite de l'audience accordée au Cardinal Angelo Amato, Préfet de la Congrégation pour les causes des saints, le Pape a ordonné la promulgation des décrets relatifs aux vertus héroïques du serviteur de Dieu Auguste Arribat, Père Joseph (1879 – 1963), prêtre salésien.

Ordonné prêtre le 20 décembre 1912 à Marseille, il est envoyé en 1915 au front comme infirmier. Son dévouement héroïque lui vaut la croix de guerre. Après un service auprès des apprentis à Nice durant 6 ans, il est nommé directeur à La Navarre en 1931 et chargé de la paroisse Saint-Isidore de Sauvebonne où il va rester trois ans. Les gens l'appellent "le saint de la vallée". A partir de 1934, il devient directeur à Morges (Suisse) puis à Millau (Aveyron).

Il est envoyé à Villemur-sur-Tarn (31) pour y créer l’École Saint-Pierre, un pensionnat salésien pour garçons. Cette école fut ouverte le 1er octobre 1942 et compta jusqu’à 150 élèves. Parmi ces élèves, il y avait six enfants juifs dont les parents avaient fui Paris, occupé par les Allemands. Les enfants juifs devaient ainsi se comporter comme les autres et même aller à la chapelle afin de ne pas éveiller de soupçon. D’autres familles juives furent hébergées dans une ferme isolée appartenant à l’école. Quand la Division Das Reich réquisitionna l’école en avril 1944, le père parlementa fermement avec les SS pour que l’école continue. Impressionnés par son sens du devoir, les Allemands lui affectèrent quelques dépendances qu’il aménagea tant bien que mal en salle de classe avec ses élèves.

En 1953, il revient définitivement à La Navarre, où il devait mourir le 19 mars 1963.

Partager cet article

2 commentaires

  1. sans sous-estimer la valeur des héroïsmes actuels,
    la profondeur, la bonté et la fidélité à l’Evangile de ces saints manquent à notre époque,
    ce sera bien quand on verra de nouveau ces visages, cette douceur et cet inébranlable attachement à la vérité

  2. Comme nous manquent ces figures d’éternité Greg

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services