Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Vaucluse : Jacques Bompard fait l’unité autour de sa candidature

Minute se penche sur la 4e circonscription du Vaucluse :

B"La conseillère régionale Bénédicte Martin, investie par l’UMP, […] est contestée, à tel point que Paul Durieu, successeur de Mariani à l’Assemblée nationale lorsque celui-ci est devenu ministre, se présente en dissident de l’UMP. Et pendant que l’UMP se déchire tant et si bien qu’on se demande si l’un des deux candidats franchira la barre des 12,5 % des inscrits, Jacques Bompard, lui, engrange les soutiens. Le plus important est celui de Louis Driey, son adversaire des cantonales de 2008, qui est cette fois son suppléant ! Le maire UMP de Piolenc, cinquième plus importante commune de cette circonscription dont les deux villes principales sont Orange et Bollène, est un ancien fervent soutien de Mariani et un ancien ennemi acharné de Bompard. Mais la politique suivie pendant cinq ans par Nicolas Sarkozy a beaucoup joué dans son évolution. […] Et Driey assure que, au deuxième tour, «d’autres maires vont nous rejoindre». […]

Parmi les autres appuis dont bénéficie Jacques Bompard, il faut citer le responsable départemental du Nouveau Centre, Christophe Lombard, conseiller municipal à Cavaillon ; Jean-Marie Busquet, responsable local du Parti radical ; Roland Roticci, qui était candidat face à lui pour le Modem aux législatives de 2007 ; le Rassemblement pour la France (qui a désormais Christian Vanneste pour président national) ; et… Patrick Bassot.

[…] Patrick Bassot est l’unique conseiller général FN de France. Dans la troisième circonscription du Vaucluse (qui comprend Carpentras) où Marion Le Pen se présente aux législatives, il soutient bien sûr la candidate frontiste. Mais dans la quatrième, il soutient Bompard. […] « Moi je regarde le travail qui a été fait et Jacques Bompard est un homme qui a fait un travail tout à fait extraordinaire dans sa commune, nous explique Patrick Bassot. On ne peut que lui rendre hommage pour cela et j’aimerais que les élus FN fassent le même travail que lui. […] Si mon parti veut gagner, il faut qu’il rassemble, pas qu’il divise. Ça serait intelligent que… » Patrick Bassot ne termine pas sa phrase. Que le FN retire sa candidate, venue d’Avignon, face à Bompard ? […] Dans la troisième circonscription, un accord a été trouvé : Hervé de Lépineau, vice-président de la Ligue du Sud de Bompard, a retiré sa candidature au profit de Marion Le Pen. Dans la quatrième, la logique voudrait qu’il y ait réciprocité. Marion Le Pen y est favorable. Dans les premiers jours de mai, la jeune femme a rencontré Jacques Bompard. […] Jean-Marie Le Pen, lui, ne veut pas entendre parler d’un accord. […]

Partager cet article

8 commentaires

  1. Merci Messieurs les candidats et candidats à la candidature -les dames sont généralement pragmatiques et ont moins d’effort à faire en ce sens-: vos exemples de bon sens (qui fait passer l’intérêt personnel après l’intérêt commun) en vue d’accords locaux, en enclenchant une dynamique nouvelle, sont un message d’espoir.
    N’est-ce pas un poète et homme politique né à Martigues qui a dit “Tout désespoir en politique est une sottise absolue.”
    (http://www.citation-du-jour.fr/citation-charles-maurras/tout-desespoir-politique-sottise-absolue-14825.html)

  2. Bravo a Bompard et honte a Jean-Marie Le pen !

  3. C’est là où l’on voit que le “Rassemblement” Bleu Marine n’est qu’un slogan électoraliste qui n’a aucune réalité concrète sur le terrain. Pour le clan qui “ne veut pas entendre parler d’un accord”, le mot “rassemblement” veut dire “laissez-nous la place”. Rien de nouveau sous le soleil de Marineland.
    En revanche, on saluera le courage politique de Patrick Bassot (FN) qui a perdu l’investiture de son parti alors qu’il est le seul conseiller général mariniste de France. En soutenant sans hésitation Jacques Bompard, il met en pratique l’union patriotique avec sincérité. Bompard est le seul candidat légitime dans sa circonscription. Son action à tête de la ville d’Orange est un exemple à suivre. J’espère que Jacques Bompard deviendra député : il saura défendre les valeurs à l’Assemblée.

  4. Des centristes qui soutiennent un candidat très à droite, des élus de terrain prouvent que c’est très possible au-delà des divergences. Il n’y a que les Bayrou et autres Copé qui feignent de ne pas le réaliser.

  5. Que JMLP fasse taire sa détestation et suive la voie préconisée par sa fille dans l’intérêt supérieur de la France. Est-ce trop demander?

  6. L’union des droites avec Bompard:Une réalité!
    Un succès à venir

  7. Bompard a l Assemblee, ce n est pas seulement tres souhaitable, cest aussi aujourd hui possible!

  8. Bravo à Jacques BOMPART, au BP du PDF, j’ai été l’un de ceux qui ont accepté de soutenir sa candidature d’union de la droite nationale.
    Quant au FN mariniste, je confirme qu’il ne pense qu’à exclure et parachuter les petits “copains”, au lieu d’assurer l’implantation locale, au lieu de favoriser l’utilisation intelligente de ces locaux.
    Dans le NORD HAINAUT, 8 candidats, 7 parachutés et un inconnu.
    A quand l’intelligence ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services