Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

Vanneste réinvesti – mais pas soumis

L’UMP a réinvesti le député Christian Vanneste dans sa circonscription du Nord pour les prochaines législatives, malgré la chasse aux sorcières dont il a été victime de la part du lobby gay. Plus précisément, l’UMP a attribué la circonscription au CNI, le parti auquel Vanneste s’était récemment rallié.

Vanneste rapporte sur son blog cette investiture, tout en proclamant son indépendance :

Vanneste_1 [S]i le programme de l’UMP paraît majoritairement bon, je ne peux accepter certaines dispositions prises […] à la demande d’un groupe de pression complètement illégitime dans l’action politique, présent au sein de l’UMP avec ce boulet qu’est Gay-Lib (sic !) [ce sic! est d’origine NDHV], et activiste à l’extérieur au travers du terrorisme intellectuel de certains mouvements comme Act-Up.

On ne peut que regretter qu’au sein d’un mouvement où se sont unis le gaullisme, la pensée libérale et l’esprit démocrate-chrétien, on tende parfois une oreille complaisante à des revendications communautaristes et intolérantes profondément contraires aux valeurs de la Famille et de la Nation.

Le 15 novembre, Christian Vanneste avait adressé un courrier à des collègues parlementaires signataires de l’Entente contre l’homoparentalité, les interpellant à propos du mépris dont ils faisaient l’objet de la part de la direction de l’UMP :

Qu’une association communautariste [GayLib NDHV] soit mieux représentée au sein de notre mouvement que des centaines de parlementaires démocratiquement élus est assez ahurissant et sans doute très éloigné de la volonté de l’immense majorité de nos militants et de nos sympathisants.

Henri Védas

Partager cet article

2 commentaires

  1. Vanneste est le seul homme de droite à l’UMP ,il n’a pas peur de dire la verité et ce que beaucoup de gens pensent , malgres les persecutions de la GAY-STAPO !!!

  2. Conclusion: l’UMP n’a pas réinvesti Christian VANNESTE…mais n’ose pas lui opposer un candidat; autrement dit, c’est encore pire qu’un désaveu: ce n’est même pas un manque de soutien, c’est avoir honte de ne pas l’investir…
    Quant au terme “GAY-STAPO” qui assimile homosexualité à des heures sombres de l’histoire, il va à l’encontre de la règlementation sur les propos à caractère homophobe…
    Maintenir des propos condamnés par la Justice est inadmissible de la part d’un élu (qui plus est membre de la Commission des lois..;)…
    Cela lui fera du bien de voir que les électeurs ne le rééliront pas…

Publier une réponse