Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Valérie Pécresse veut interpréter la dignité de l’homme

La Croix a consacré un dossier aux recherches sur l’embryon. On y retrouve la position de l’UMP, via Valérie Pécresse, porte-parole :

Pcresse "le principe de dignité doit être soumis à interprétation, comme tous les principes, et être confronté aux réalités de la société dans laquelle on vit. Il doit se comprendre au regard d’autres impératifs, comme l’intérêt général".

Autrement dit : le relativisme est roi et la dignité de l’embryon passe après l’intérêt général, qui n’a donc rien à voir avec le bien commun. En revanche, Mgr d’Ornellas, évêque coadjuteur de Rennes, rappelle que l’Eglise approuve la recherche sur l’embryon à des fins thérapeutiques pour l’embryon lui-même et défend la dignité des plus petits, "si impuissants devant l’apparence toute-puissance de la science". Notre devoir d’homme est de respecter l’embryon "comme une personne dès le premier instant de son existence" (Donum Vitae) :

Dornellas2 "Tous ont été des embryons. Ils reconnaissent qu’il eut été criminel de faire des recherches sur eux en menaçant leur intégrité ou leur vie, et remercient ceux qui ont agi avec humanité à leur égard quand ils étaient ces plus fragiles. Que chacun se souvenant de ce qu’il a été, soit frère en humanité des plus fragiles, les embryons".

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

3 commentaires

  1. “Le principe de dignité doit être soumis à interprétation,comme tous les principes”, etc etc. Mais cette Valérie Pécore ne se rende-t-elle pas compte que le jour où la société décidera que son intérêt passe par l’élimination des blondes évaporées elle aussi passera à la trappe? Remarquez, cette interprétation des principes peut faire rêver…..

  2. V Pécresse a un discours qui fait totalement fi de la logique. “Interprétation” pourquoi donc un principe devrait être sujet à “interprétation” pour le vider de toute portée pratique ? Quant à l’intérêt général il n’est pas si général que ça puisqu’il ne comprend pas celui des embryons.
    Elle a l’air de dire, oui il y a des principes, mais dans le fond ça n’a aucun intérêt. Et puis l’intérêt général, notion magique, justifie tout et surtout n’importe quoi.
    Sans doute ne s’aperçoit-elle pas que cela peut justifier n’importe quoi à l’égard des siens ou d’elle-même… Et ce qu’elle doit aux gens “à principes”.
    Nous sommes devant le degré zéro de la pensée.
    Ce que dit V. Pécresse fait proprement horreur.

  3. Valérie Pécresse a des excuses elle a été a l’école “catholique” de Monsieur Bayrou.Je ne sais pas par contre si c’était en tant que maîtresse ou élève.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services