Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Valls en appelle à la justice pour avoir été interpellé de façon humoristique

M. Jacques Bompard attire l'attention de Mme le garde des sceaux, ministre de la Justice, sur une plainte déposée par Premier ministre à l'encontre du mouvement lyonnais "Les enfants des Terreaux".

"Il semblerait que le ministre n'accepte pas qu'une association fasse de l'humour à ses dépens. Dans cette affaire, il est en effet reproché aux enfants des Terreaux d'avoir détourné la marque d'eau gazeuse Vals suite à la répression policière lors de la grande manifestation contre le projet de loi contre le mariage des homosexuels le 24 mars 2013. L'illustration en question dénonçait l'usage très excessif du gaz lacrymogène contre des manifestants pacifiques et non armés. Ce détournement visuel d'une étiquette de la marque, avec des jeux de mots amusants tels que "Valls, gaz policier", ne méritait sûrement pas que l'on fasse de cette plaisanterie l'affaire d'État qu'elle semble être devenue aujourd'hui. La plainte du Premier ministre a entraîné l'ouverture d'une enquête mobilisant la Brigade Départementale de Protection de la Famille (BNPF).

Alors que les forces de l'ordre sont débordées et que l'insécurité continue de progresser, une telle utilisation de la BNPF apparaît inopportune. Déjà plusieurs personnes ont été interrogées dans le cadre de cette affaire dont la gravité échappe à tout entendement. En outre, le rapport entre le travail de la BNPF et ce genre de faits est difficile à établir. En tout cas, cela montre, une fois de plus, le décalage qui existe entre une classe politique, volontiers qualifiée d'arrogante et sûre d'elle-même, et la majorité de la population qui se sent abandonnée par celle-ci.

Il faut également rappeler qu'il existe en France à l'égard des hommes politiques une tradition d'impertinence, tradition que l'ancien ministre de l'Intérieur ne semble guère apprécier. Son traitement de l'"affaire Dieudonné" il y a quelques mois est de ce point de vue symptomatique. Qu'en France, pays où la population s'est toujours caractérisée par sa liberté de ton pour moquer et dénoncer les travers des dirigeants (et ce, aussi bien sous le régime républicain que sous le régime monarchique), un ministre en appelle à la justice pour avoir été interpellé de façon humoristique sur sa gestion très critiquable de la manifestation du 24 mars 2013 dénote son mépris pour la liberté d'expression.

C'est pourquoi, scandalisé par l'instrumentalisation politique des forces de l'ordre et par la complaisance de la Justice dans cette affaire, M. Jacques Bompard demande à Mme le garde des sceaux, ministre de la Justice, d'agir, en collaboration avec son collègue en charge du portefeuille de l'Intérieur, afin que la Justice et la police soient utilisées au service de l'intérêt général de la société et cessent d'être employées à des fins personnelles."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

10 commentaires

  1. Avec Valls : interdit de rire !
    on voit bien qu’il n’est pas français …

  2. Je pense que cette affaire va faire “pschitt”!
    Nos bons socialos réinventant le crise de lèse majesté… on n’aurait jamais osé y penser. La place des terreaux, à Lyon, c’est là qu’était installée la guillotine pendant la révolution. Faut-il y voir un symbole ?

  3. Avec un EGO aussi surdimensionné il est facile d’oublier que la fonction est d’être au SERVICE de la France et des français.
    Utiliser les Corps d’Etat pour le service de sa petite personne est parfaitement scandaleux !
    Est-ce si grave d’avoir de l’Humour ?
    Et nous les français ne devrions nous pas porter plainte pour :
    – voir dilapider nos richesses,
    – assister à la déstructuration de nos familles,
    – s’attaquer à la pudeur et la candeur de l’âme de nos enfants, etc….
    Pour toutes ces raisons, diffusons le livre d’Emmanuel Ratier !

  4. “ministre de la Justice, d’agir, en collaboration avec son collègue en charge du portefeuille de l’Intérieur”
    Ce qui serait bien aussi, c’est que Bompard nous évite les “en charge de” quand il faut dire “chargé de” ou “responsable de”. Il est incroyable quand même d’entendre cela de la bouche d’un défenseur de la France et donc de sa langue…

  5. N’oublions pas que Valls est le petit-fils d’un banquier franquiste.

  6. “Je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer.”
    (Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, le barbier de Séville)
    “sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur”
    (Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, le mariage de Figaro)
    “il n’y a que les petits hommes qui redoutent les petits écrits”
    (ibid.)

  7. Je ne vois vraiment pas dans cette illustration ou est l’impertinence.
    Il s’agit de FAITS, simplement présentés de manière amusante sous la forme d’une publicité.

  8. manu dictateur surtout… fini la liberté d’expression… attention manu gaz mais faut pas le dire…
    Manu démission ??? On a le droit de le dire ?

  9. Manuel Valls a de qui tenir… Son père était partisan du général Franco et lui, il est en train de faire glisser notre pays vers une dictature impitoyable qui malheureusement opprimera (à l’instar du Mexique des années après la Révolution de 1910, vers 1926-1929)le peuple français. Valls est extrêmement dangereux car il fera ce que ses coreligionnaires Robespierre n’ont pu finir : le génocide du peuple de France.

  10. Ça va être intéressant à suivre, sachant que le petit Bedos a été relaxé pour avoir traité Marine Le Pen de “salope fascisante”. Mais dans son cas, c’était de l’humour a dit la procureure.
    Donc les enfants des Terreaux ne devraient pas avoir trop de soucis à se faire.
    Quoi que…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services