Vacances scolaires : déjà le rétropédalage

Le ministre de l'Éducation nationale disait hier qu'il voulait réduire les vacances scolaires d'été à
six semaines et les diviser en deux zones. Suite à la colère des
syndicats, qui n'ont pas été consultés (ni les familles, premières responsable de l'éducation de leurs enfants), Matignon a ensuite précisé que
ce projet n'est pas à l'ordre du jour
.

Le cabinet du Premier ministre a

"confirmé, comme l'a indiqué Vincent Peillon, que cette piste
n'était pas à l'ordre du jour actuellement et qu'elle sera peut-être
évoquée après 2015
".

14 réflexions au sujet de « Vacances scolaires : déjà le rétropédalage »

  1. Barbara

    Il n’avait même pas réfléchi aux problèmes des familles à cheval sur deux zones, du contact à conserver avec l’autre parent en cas de séparation, de l’organisation du bac, des jeunes étudiants qui doivent travailler pour financer une partie de leurs études… Je n’ai sûrement pas fait le tour de la problématique.

  2. HA

    Au lieu de déstabiliser sans cesse la Société par des réformes loin d’être urgentes,
    ils feraient mieux de s’occuper par exemple de la sécurité dans les écoles et sur les Campus.
    On apprenait la semaine dernière qu’à Lyon, toutes les étudiantes ont reçu un mail officiel les invitant à ne pas circuler seules de nuit pour cause de Serial Violeur.
    Ce matin, on entendait à la radio que les étudiants s’armaient : les armuriers étaient dévalisés en bombes lacrymogènes et matraques télescopiques.
    Le Serial Violeur est toujours en liberté.
    Bref , tout va bien au Frankistan !

  3. Claribelle

    En plus prévoir 2 zones pour l’été quand il y en a 3 pour les vacances d’hiver et de printemps, ça pose problème pour l’alternance des 7 semaines de cours et 2 semaines de vacances qu’il veut absolument appliquer (et qui ne l’est pas actuellement puisque les périodes travaillées oscillent entre 5 et 9 semaines). Cette alternance sera d’ailleurs inapplicable sauf à zoner aussi les vacances de Toussaint (pas trop grave) mais surtout les vacances de Noël ce qui se révèlera inacceptable par tous (Noël ou jour de l’An qui risquent de sortir de la période de vacances – impossibilité des réunions familiales interzones- entreprises souvent fermées la semaine entre les deux fêtes etc.).

  4. Jean Theis

    Réduire les vacances d’été n’est pas une mauvaise idée.
    Je ne vois pas pourquoi avec 6 semaines on ne pourrait pas voir les grands-parents et on serait obligés d’aller en colonie de vacances pour être endoctrinés.
    Ces questions sont-elles posées par l’industrie du tourisme ? Par les familles décomposées ?

  5. Elie

    La proposition a été comme d’habitude bâclée, certes. Aucune étude d’impacts n’a été réalisée non plus, que l’on sache.
    Cependant il y a beaucoup trop de vacances scolaires en France ! Déjà nous sommes les seuls à en avoir à la Toussaints (ailleurs c’est juste le 1er nov) et en été c’est rarement du 1er juil au 1er sept, la rallonge toujours au détriment des élèves relâchés à la mi-juin pour certaines classes et reprenant vers le 5-6 sept; + 15 js à Noël, 15 js à Pâques, beaucoup trop !!! Aucun autre pays n’en a autant.
    Puis, assez choquant d’entendre nos politiciens même de droite (pex BLM ce matin à la radio) protester contre l’écourtement de la durée d’enseignement pour….organiser leurs vacances ! Dans ce pays tout tournerait-il vraiment autour des vacances ? M.Taylor de Goodyear aurait-il raison ?

  6. Thibault

    Ce soir, je voudrais me lacher sur le thème de la lutte des classes : ça tombe bien quand il s’agit de l’éducation nationale !
    Quel bonheur quand un ministre socialiste prône une augmentation du temps de travail : je ne sais si nous passons de 35 à 40 heures ! Peu importe : cela est tellement contre l’air du temps !
    S’il faut payer plus, alors, il s’agit de travailler plus pour gager plus : quelle bonne idée !!!
    Mais s’il faut payer plus, mes amis contribuables, il va falloir résorber encore plus le déficit !!!
    Nous sommmes dans une vraie spirale vertueuse !!!
    Ils sont trops forts, ces socialistes !!!
    Aux armes citoyens !!!
    Formez vos bataillons !!!!
    Et marchons tous les 24 mars sur les Champs !!!

Laisser un commentaire