UOIF : surtout pas d'amalgame

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

U"Youssef al-Qaradaoui et Mahmoud al-Masri ont « renoncé à venir » au rassemblement de l’UOIF : Nicolas Sarkozy avait dit à l’émir du Qatar que ces prédicateurs n’étaient pas bienvenus chez nous. En outre, nous dit un communiqué conjoint des ministères de l'Intérieur et des Affaires étrangères, « à la demande du président de la République, Nicolas Sarkozy, le gouvernement a décidé d'interdire l'entrée sur le territoire français de quatre personnalités étrangères invitées au congrès de l'Union des Organisations Islamiques de France » : Akrima Sabri, Ayed Bin Abdallah Al Qarni, Safwat Al Hijazi, Abdallah Basfar.

Bref, ce sont six orateurs du rassemblement de l’UOIF qui sont interdits de séjour, parce que « les positions et les propos tenus par ces personnes qui appellent à la haine et à la violence portent gravement atteinte aux principes de la République et, dans le contexte actuel, représentent un fort risque de troubles à l'ordre public ».

Autrement dit, les orateurs étrangers de l’UOIF portent atteinte aux principes de la République, mais l’UOIF est une organisation reconnue par la République parce qu’elle en respecte les principes. Ça va durer longtemps, ces palinodies ?"

4 réflexions au sujet de « UOIF : surtout pas d'amalgame »

  1. Exupéry

    Intéressant le logo de l’UOIF…il n’évoque pas seulement un croissant, mais aussi une portion de globe (terrestre)! Ceci pour bien marquer que les organisations islamiques “de France” (pourquoi pas “françaises”?!) font d’abord partie de l'”oumma”, la communauté (mondiale) des musulmans.
    L’islam est un mondialisme. Que ceux qui prétendent que le choc des civilisations n’aura pas lieu (je le souhaite vivement) se demandent s’il y a place pour deux mondialismes.

  2. SD-vintage

    Youssef al-Qaradaoui était prédicateur sur Al Jazeera, la chaîne de télévision internationale diffusée en France de l’émir du Qatar, le grand ami de Nicolas Sarkozy qui l’a aidé à faire sa guerre en Libye, et qui finance aujourd’hui l’insurrection syrienne avec l’appui de la France. L’émir du Qatar, qui est l’objet de l’admiration du personnel politique musulman français, va bientôt injecter 50 millions d’euros dans les banlieues françaises avec le soutien du même Nicolas Sarkozy, sans oublier le Figaro.
    C’est du grand foutage de gueule

Laisser un commentaire