Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

« Union patriotique » : quelques noms

Dimanche 11 mars à Lyon, aura lieu le meeting de "l’Union patriotique" rassemblée au tour de Jean-Marie Le Pen. Seront présents à la tribune, Bernard Antony (Président de Chrétienté Solidarité), Bruno Mégret (Président du MNR), Christian Perez (Président du Parti Populiste), Claude Reichman (Président du Mouvement pour la liberté de la protection sociale), Alain Soral (Ecrivain et Sociologue) et Pierre Vial (Président de Terre et Peuple). A propos d’Alain Soral, dont on connaît le marxisme affiché, il devait débattre face à Olivier Besancenot dans l’émission Ripostes dimanche. Le candidat de la LCR a refusé le débat et Serge Moati a du désinviter l’écrivain.

Michel Janva

Erratum : le directeur de cabinet de Jean-Marie Le Pen nous fait savoir que :

"nous n’avons pas du tout la liste définitive des personnalités qui participeront au meeting de Lyon (en attente de réponse pour la plupart d’entre eux). Par ailleurs, Bernard Antony n’a jamais été envisagé que comme une personnalité éventuelle. Il ne participera pas au meeting."

Partager cet article

7 commentaires

  1. Quoi qu’on en pense, Soral reste un intellectuel, il l’aurait bouffé le facteur !!!!
    Dommage que Besancenot se débine !

  2. Rigolo cet assemblage: Bernard Anthony, Pierre Vial et Alain Soral. Peut-être cela explique-t-il certains écrits de JM Le Pen qui proclame grandes figures de la France, pelle-mèle: Jeanne d’Arc et les soldats de l’an II, je ne me souviens pas si Napoléon fait parti du lot.
    Il reste que pour sauver votre pays il faut certainement unir toutes les bonnes volontés… cependant sur une base saine et chrétienne. Si Pierre Vial l’accepte, pourquoi pas?

  3. Dommage … il fautarriver en masse
    sur le site du facteur , et lui
    demander de réaliser ce face-à-face ,
    au risque de la perdre …

  4. il n’est jamais trop tard , envoyez un message à Besancenot .

  5. Bravo à tous ceux qui soutiennent l’Union Patriotique.
    Même si les avis de ces personnes peuvent diverger sur certains points : notamment entre Pierre Vial et Bernard Antony au sujet de la civilisation Chrétienne ou bien entre Claude Reichman et Alain Soral sur le plan économique et social, ces gens ont un point commun de taille : ils ont la patrie au coeur.
    Ces gens ont pour objectif de promouvoir des idées de bon sens et s’opposer au mouvement ambiant (socialisme [promouvant imposition à outrance, gaspillage et assistanat] & libéralisme [provoquant baisses de salaires et de protections sociales].
    Seul le cadre de la nation dans une coopération des pays Européens permet d’assurer une protection sociale élémentaire dûe à nos compatriotes et un accroissement de la production de richesses accompagnée d’une liberté entrepreneuriale.
    C’est ça la nation. Donc, rien à voir avec Hitler ou je ne sais quel autre dictateur !

  6. L’erratum prouve au moins au Salon Beige qu’il est regardé et lu…

  7. C’est beau l’union patriotique, mais trop de contradictions internes ne risquent-elles pas de donner un message contradictoire ou confus sur certains sujets ? Et donc d’empêcher le FN de définir une stratégie et un projet clair ?
    Parce que de Marx(Soral) à Hegel et Sombart(Vial et Perez) jusqu’à Antony (Maurras et catholiques sociaux) et Reichman (Tocqueville, Bastiat, et Friedman)les points de convergence sont ténus.
    C’est tout le génie politique de JM LP de tous les réunir autour de l’idée nationale barrésienne, (et aussi autour de lui). Mais il faudra bien un jour que le FN se prononce sur une vision économique, sociale et culturelle issue de la tradition française de préférence, certes, mais en rompant totalement avec les idéologies du matérialisme étatique et du socialisme jacobin issues des Lumières, et particulièrement de leurs formes philosophiques allemandes. L’idée de patrie (voire de nation) a une forte composante d’exigences morales collectives, c’est le pourquoi vivre ensemble, mais cela ne suffit pas à définir une vision sociétale, celle du comment vivre ensemble.
    Il est toujours douloureux de sortir de l’ambiguïté, mais y demeurer crée une paralysie permanente : car concilier les inconciliables suppose des équilibrages internes constants qui empêche toute dynamique réelle.
    Le système verrouille le FN et étouffe la voix de JMLP. Mais le FN s’est verrouillé lui-même dans des contradictions qui le rendent encore insuffisament crédible sur certains sujets, comme la culture, le social et l’économie : parce qu’entre le jacobinisme,Marx, Hegel (l’étatisme et le socialisme ) d’un côté et Bastiat, Maurras et Barres (les libertés françaises et girondines) de l’autre, il faut choisir. Et pour choisir il faut renoncer.
    Personnellement je préfère les libertés. Mais le FN laisse croire souvent qu’il les ignore. Et c’est pour cela qu’il apparait encore trop souvent comme le parti de l’ordre et de la conservation des avantages étatiques acquis, et non comme celui de la libération de l’énergie nationale.

Publier une réponse