Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

Une victoire pour la démocratie ?

Trouvé dans le manuel d’éducation civique Hachette pour des élèves de troisième, page 60, sous le thème de la "citoyenneté politique et sociale" : le thème de l’élection présidentielle de 2002 ouvre certains débats. Illustration : une manifestation contre la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour. Une des questions correspondantes du débat : «Qui est élu président de la République ?» Question suivante : «Pourquoi peut-on dire que c’est une victoire pour la démocratie ?»

Dans le manuel de 3e Demain, citoyens, édition 2003, page 63, une photo de banderole «démocratie en deuil» en avril 2002 est suivie d’un sous-chapitre : «5 mai 2002, la victoire de la démocratie». Il s’agit ici de la leçon à apprendre et non un débat organisé en classe. Le livre du professeur de chez Nathan écrit dans les commentaires destinés aux enseignants pour accompagner les illustrations proposées : «L’extrême droite, non démocratique, est présente au second tour

L’éducation civique en France : une victoire pour la démocratie ?

Michel Janva

Partager cet article

8 commentaires

  1. Qu’elle s’appelle Instruction Publique ou Education Nationale, l’école républicaine a toujours été depuis ses origines une machine à endoctriner la jeunesse, ce qui était sa raison d’être. Et les instituteurs (y compris les « hussards noirs » de la 3 ème république à ses débuts que certains à droite persistent à louanger) et professeurs, devenus entre temps « enseignants », ne furent et ne sont que des agents de l’idéologie jacobine, puis marxiste selon les schémas avalisés par l’église de la république, le G.°. O.°.
    Ce qui est terrible est que l’enseignement catholique qui resta catholique jusque dans les années 40-50, s’est aligné sur l’école républicaine au nom de la réussite scolaire, utilise les mêmes livres et diffuse la même idéologie : mais il est vrai que les enseignants « catholiques » reçoivent la même (dé)formation que ceux du public.
    La seule solution : le coupon scolaire, qui nous rendra notre liberté de parents et de catholiques.

  2. A quand le Petit Livre Rouge de Jacquot ?

  3. Le Pen pour une démocratie réelle vite !

  4. L’éducation civique est un vaste bourrage de crâne ripoublicain. Je le sais je l’enseigne tous les jours.
    Le Pen, vite !

  5. oui, une victoire pour pour la démocratie populaire
    ou liberalo-populaire
    ou Laïco-libéralo-populaire
    la République Une et Indivisible des grands ancètres, émasculée au Rasoir National et qui ne concède pas la liberté aux « ennemis de la liberté »

  6. France 2 a consacré son feuilleton du JT de 13 heures cette semaine à la ville d’Anzin (Nord) qui a voté massivement pour Le Pen aux dernières élections. Une semaine de formatage de la pensée sur le thème « pourquoi c’est pas beau de voter Le Pen », un reportage construit comme de la propagande où tout est savamment pensé, y compris la petite musique de fond « neuneufranchouillarde », le but étant de prouver que les électeurs en question sont un peu « limités ». Et pour finir aujourd’hui question a une habitante : « pourquoi vous vous ne votez pas Le Pen ? » réponse : « parce que depuis que je suis toute petite on me dit que ce n’est pas bien »

  7. Anne-Marie, très drôle !

  8. Depuis quand les enseignants voudraient donner des leçons de démocratie !!!!!!
    Ils faudraient qu’ils s’intruisent avant !!!

Publier une réponse