Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pro-vie

Une association pro-vie offense un avorteur

Lu sur le blog d’Yves Daoudal :

"Se fondant sur une récente décision de la Cour constitutionnelle fédérale allemande, un tribunal de Nuremberg a donné raison à un médecin avorteur qui avait porté plainte pour «offense» contre une association pro-vie. L’affaire durait depuis 1997, quand l’association avait manifesté devant une clinique où opérait ce médecin, en distribuant des tracts qui le citaient nommément comme «spécialiste du meurtre des enfants non nés», pratiquant des «infanticides dans le ventre de la mère». Le tract était titré : «Hier l’Holocauste, aujourd’hui le Bébécauste».

Débouté en première instance, le médecin s’était retourné vers la Cour constitutionnelle. Laquelle a décidé que le terme «infanticide», et la comparaison entre «l’acte médical» de l’avortement et les crimes nazis, sont «offensants». Il est donc interdit d’écrire de tels propos, si blessants pour le si sensible médecin qui fait profession de tuer les enfants dans le sein de leurs mères."

MJ

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

6 commentaires

  1. Ce qui me paraît évident, c’est que le jour où les associations pro-vie arreteront de parler de la Shoah mais aussi de la peine de mort, de l’eugénisme anti-français, de l’influence de la franc-maçonnerie, des infirmières “tueuses en série” etc… cela ne pourra que faire avancer la cause.
    Je suis moi-même anti-avortement et lors de discussions avec des amis ou sur des forums internet, j’essaye de renvoyer mes interlocuteurs vers des sites web pouvant répondre à des questions auxquelles je ne pourrais répondre.Ce n’est pas évident!
    Les catholiques pratiquants étant généralement peu nombreux à soutenir le “droit” à l’IVG, j’exclus les sites à connotation religieuse car un agnostique est rarement convaincu par une citation de Jean-Paul II.Si l’on exclut ensuite ceux qui parlent de la peine de mort,ceux qui comparent le nombre de morts causés par l’avortement à celui de l’holocauste et ceux qui commencent par condamner la contraception, il n’en reste plus beaucoup.
    Je trouve formidable l’énergie déployée par tant de gens au service de la Vie, mais il m’arrive parfois de douter de son efficacité…

  2. Qui sommes nous pour juger ainsi un autre homme ? Condamner fermement l’acte, oui, mais juger l’autre ? Il ne me semble pas que ce soit agir en chretien que de juger son prochain alors que l’on ferait mieux de regarder la poutre dans notre oeil…(je me refere bien sur à l’expression “spécialiste du meurtre des enfants non nés”)

  3. A Anthelme et Adrien .
    Pensez-vous également Que Sa Sainteté Jean-Paul II se soit trompé lorsqu’il a indiqué très clairement dans son livre ultime, “Mémoire et Identité” que les dérives ( actuelles ) de la démocratie pouvait conduire aux mêmes désastres pour l’humanité que les deux totalitarisme du siècle précédent, à savoir le nazisme et le communisme ?
    Il y a des vérités objectives que la Vérité appelle parfois à son secours.
    Je ne connaissais pas cette expression de “spécialiste du meurtre des enfants non-nés”.Mais je suppose que ce n’est pas un simple employé au gaz qui touche les émoluments assurément rondelets de ce genre de funeste spécialité dont chaque geste fatidique se conclut invariablement par un meurtre, que vous le vouliez ou non.
    Ce n’est pas pour autant qu’il s’agisse de juger.Constater et déplorer n’est pas juger.On pourrait d’ailleurs dire que masquer ou adoucir la réalité dans ce domaine reviendrait également à absoudre les coupables, au nom de quel droit a-naturel?
    Il est bien évident que du point de vue de la foi il convient de compatir ,probablement même davantage pour les coupables que pour les innocentes victimes.
    Désormais vous m’avez convaincu de prier aussi pour vous et tous les tièdes en ce domaine afin qu’ils n’aient plus peur de dire le Vérité.

  4. Juger n’est pas à employer à toutes les sauces. Ici on est dans le cas d’une proclamation de la vérité, pas d’un jugement ou d’une condamnation.
    Si ce “médecin” réagit mal, ça ne signifie nullement qu’il y ait en face un manque de charité, Jésus lui-même a été rejeté.
    Cette expression de “spécialiste” est somme toute en deça de ce qui pourrait être dit : meurtrier, assassin…, mots qui ne sont pas l’apanpge exclusif d’Hitler.

  5. A Sancenay, et aux auteurs du salon beige.
    Manifestement, il y a la une erreur qu’il me parait important de rectifier.
    Je souris doucement en entendant que je fais partie de “tous les tièdes en ce domaine” comme vous dites. Cela demontre bien l’esprit de la note du blog d’Yves Daoudal.
    J’ai toujours considéré l’avortement comme la mort d’un être humain. Je cotoie chaque jour des personnes qui ne le croient pas, qui pensent qu’il s’agit la d’une liberté.
    Je peux vous dire que pas une seule fois dans ma vie je n’ai convaincu une de ces personnes du contraire en lui disant directement que l’avortement est un crime. En effet on admet pas comme cela que l’on a soutenu moralement la mort de millions d’êtres humains. Pas en étant attaqué, dénoncé, confronté à une personne “dure” qui parait vous juger.
    Alors il était tout à fait logique que ce médecin se soit senti “offensé” (s’il ne pense pas que l’avortement soit un crime) et que la Cour lui ait donné raison.
    Vous vous seriez senti comment si, sans être pratiquant et croyant (ou peut etre un peu), mais persuadé en tout cas de ne pas rechercher le mal chaque jour, des inconnus distribuaient devant votre porte des tracts vous accusant nommément d’être un assassin???
    […] Oui à la protection de la vie ! Mille fois oui ! Mais cessons de porter ce regard accusateur sur tous ceux qui n’ont pas la chance de croire et de savoir que l’avortement est un crime.

  6. A Adrien,
    nous ne doutons pas de votre bonne foi, mais vous confondez charité et sentimentalité, vérité et dureté.
    Lisez par exemple les livres du professeur Lejeune et vous comprendrez que la charité et la miséricorde peuvent se marier parfaitement avec la vérité sur les thèmes les plus graves.
    Si on ne peut pas dire à un praticien de l’avortement que son geste est un crime , je ne vois pas comment il peut le comprendre, puisque comme vous le dites il ne le conçoit pas.La Grâce divine elle-même si elle chosissait de ne pas passer par un intermédiaire humain en s’adressant directement à lui au fond de son coeur ne lui révèlerait rien d’autre et conclurais : “tu ne tueras point.”
    Mais je conviens avec vous qu’il y a parfois des défenseurs de la vie qui manquent de miséricorde .Et bien donnons-leur le bon exemple en toute charité, sans préjudicede la vérité, d’accord ? en union de prière de toute façon.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services