Une union civile avaliserait ce que nous combattons

A Nouvelles de France, Christine Boutin dénonce l'alliance civile, présentée par certains comme l'alternative au projet de loi Taubira :

"Parce qu’une part non négligeable de Français
serait favorable au « mariage » homosexuel, certains élus ou activistes
défendant le mariage croient bon de soutenir l’union civile, ou
alliance civile. Ce projet est un piège et un mensonge. Je m’explique :
une union civile avaliserait ce que nous combattons, à savoir la
reconnaissance par la société d’une union entre deux personnes de même
sexe
. De plus, elle validerait le principe que sous-tend le projet Taubira,
c’est-à-dire qu’il faut répondre à toutes les revendications de toutes
les minorités et encadrer toutes les situations
. On imagine sans peine
les dérives à venir… Une alliance civile serait considérée par les
associations LGBT, comme par la Cour européenne des droits de l’homme,
comme discriminatoire. Comment ne pas la comprendre comme un pas
supplémentaire vers et en attendant le « mariage » ?
Enfin, une union
civile traduirait dans le droit davantage encore la théorie du genre,
cette théorie qui nie la différence sexuelle, et ne permettrait pas
d’éviter la procréation médicalement assistée et la gestation pour
autrui. C’est pour un enjeu de civilisation que nous combattons, c’est
pour s’opposer à la destructions des fondements de notre société. Prôner
l’union civile, c’est renoncer, c’est se positionner sur le terrain de
l’adversaire
. Nous ne devons pas être complices mais réclamer le retrait
du texte. […]

Qu’espérez-vous pour la Méga Manif pour Tous du 24 mars ?

Un seul slogan : retrait ou référendum. Nous devons être très clairs
et très nombreux. Il faut arrêter avec les slogans gentillets, nous
devons les remplacer par des slogans d’exigence !
[…] J’appelle de mes vœux un Printemps français : nous devons occuper une
place de Paris, en permanence, c’est-à-dire y installer des tentes pour
y vivre, se relayer, jusqu’à ce que le Gouvernement retire son projet
de loi. […]"

23 réflexions au sujet de « Une union civile avaliserait ce que nous combattons »

  1. Atchoum

    Madame Boutin est amusante ou plutôt déconcertante: parce qu’à la dernière présidentielle elle soutenait et appelait à voter Nicolas Sarkozy qui, lui, était favorable à une union civile pour les gays.

  2. C.B.

    non au slogan “retrait ou referendum”
    oui au slogan “retrait et démission”.
    Madame Taubira a l’âge de la retraite, qu’elle la prenne rapidement (pendant qu’elle pourra en jouir un peu) et qu’elle aille cultiver son jardin ou soigner sa mangrove.

  3. eljojo

    Il est évident qu’une alliance civile ne serait pas objectivement bonne, ceci étant il faut également constater que ce serait un moindre mal qu’un mariage homosexuel, en particulier dans ce qui concerne la filiation.
    Après, il faut mener le combat en tenant compte des moyens que l’on a. Et en l’occurrence ceux qui sont contre l’union civile sont grosso modo les catholiques pratiquants qui sont d’un poids politique négligeable actuellement car de toute façon non violents et déjà dans l’opposition.
    De plus un référendum ne serait pas nécessairement bon, car cela consacrerait le relativisme social en cela que le mariage ne devrait même pas être modifiable par la loi, qu’elle soit parlementaire ou référendaire. Sans compter que si une telle loi passait, elle serait encore plus difficile à abroger.

  4. felix

    Ne tapez pas sur le peu de politiques qui ont encore quelque raison, comme Mme Boutin par exemple ! On n’est pas obligé d’être d’accord sur tout, comme des perroquets se faisant écho les uns aux autres. Sur ce dossier elle est nette, même très nette; Pourquoi ajouter de la méchanceté inutile et s’aliéner les gens ?
    Par contre il en faut, de la “méchanceté” ou fermeté UTILE. D’où d’accord pour le “retrait et démission” !
    Aussi, ATTENTION : que Dieu vous entende sur la “méga”manif le 24, car moi, j’ai plutôt peur qu’on ne sera pas assez ! Les gens ordinaires ne sont pas au courant, les media n’en parlent pas. Il faut trouver un moyen pour faire passer le message aux mécontents d’Hollande, car beacoup râlent, mais ne sont pas informés de la manif (constaté dans le milieu professionnel et sport loisir où quand même un échantillon de personnes assez grand)
    Si les gens de chez Frigide lisent ce blog, il faut qu’ils ratissent plus large, pas seulement dans les milieux catho et blogs identitaires. Tractage metro, encart presse gratuite, forums généralistes etc s’imposent. Idem pour les mosquées et synagogues où tout le monde est contre cette mesure, mais les fidèles considérant que ce sont “les affaires des Français” (pour eux homme et femme est une évidence, de quoi on parle?), ne se mobilisent pas.
    Quelqu’un pourrait-il faire un résumé ici des préparatifs, des mesures transport, précisions cortège(s) etc svp ?

  5. jejomau

    De toute façon ce gouvernement ne comprend que le rapport de force. Il faut y aller franco et leur rentrer dans le lard en refusant toute discussion , tout compromis, toute poignée de mains, tout sourire, etc…
    DEMISSION !!!!!!!!!!!!!!!

  6. c

    “Idem pour les mosquées”. C’est beau de croire en ce type d'”union sacré”.
    La majorité ne se déplacera pas car elle est à côté mais pas avec. Qu’importent les lois des roumis mécréants. Et en plus si cela peut faire avancer la reconnaissance de la charia et de la polygamie…

  7. Thibault

    Face à la dictature socialiste (j’ai enlevé le “nationale”), il faut être binaire : abrogation (suppression) de la loi !!!
    Après on verra !!!
    Si, dans une négociation, on affiche 120 pour obtenir 100, c’est gagné !!!
    Ainsi, concernant 120, c’est NON !!! Après, on verra !

  8. floria

    Christine Boutin a encore faux (je ne connais pas la personne, mais comme politicienne, elle n’est pas nette). Pour le 24, un seul slogan : retrait immédiat et sans aucune concession, point barre.
    avec éventuellement en subsidiaire : Hollande-Taubira démission
    Par contre, le référendum = piège à c…..à ne surtout pas revendiquer.

  9. siloe08

    @Thibault. Et bien pas moi NON au funeste projet de nos nationaux-socialiste, un point C’EST TOUT !!!
    flamby le bref ayant pour grande habitude de …… reculer, cela ne va lui poser de difficultés. De toute façon il a déjà perdu.

  10. Vovo

    D’accord avec Tonio… RETRAIT ET DEMISSION !
    D’accord aussi pour la manif du 24 : j’ai peur que nous ne soyons pas la moitié de celle du 13 janvier…
    Beaucoup sont démobilisés et disent “à quoi bon ? de toute façon, ça passera”… pourtant, ceux là étaient à fond pour la manif du 13… DESOLANT !
    Serrons les rangs, ne nous critiquons pas trop, on a trop besoin de toutes les forces !

  11. werther

    je trouve que la question de Felix est très intéressante . On en est où dans les préparatifs de la manif . moi, j’y vais le 24 . je ne voudrais pas me retrouver tout seul ??? Franchement j’aurais l’air de quoi ??
    les média vont se réveiller je pense 10 jours avant la manif prévue . d’ailleurs quid du CESE / Moi je voudrais bien que son patron réagisse publiquement . Comment se fait il que l’on assiste sur le sujet à un silence radio total,
    C’est la franc maçonnerie qui le guide ?

  12. Alain

    oubliez le référendum ce n’est pas l’essentiel de son message. Mme Boutin a un courage admirable, on peut la remercier d’etre la. S’il est vrai que son retrait du 1er tour de 2012 a été difficile a accepter, son parti offre dans la plupart des elections une possibilite de vote aux catholiques qui ne veulent pas l’amalgame avec l’extreme droite. Et c’est louable, et c’est juste, car “in medio veritas”. Assez des divisions et des vieilles rancoeurs entre électeurs catholiques ! Unissons-nous. Je ne vois pas d’autre parti qui soit aussi clair sur les points non-négociables !!!
    Allons un petit effort, l’heure est grave.

  13. Lucie

    A ceux qui sont démobilisés: rappelez-vous qu’en 1984 la loi avait déjà été votée. Alors par tous les moyens, incitez tout votre entourage à se bouger. Il est certain que nous ne pouvons pas compter sur les medias, soudoyés par le gouvernement PS. Mais cela ne doit en rien nous décourager. Fonçons! L’heure est grave! Ce n’est pas le moment des pronostics mais celui d’agir et de parler du 24 tout autour de soi à chaque rencontre.

  14. Lucie

    A werther: vous ne serez pas seul, je serai là, avec plusieurs personnes qui n’étaient pas là le 13 mais que je suis sur le point de réussir à mobiliser. Objectif: venir chacun avec au moins une personne de plus que le 13 janvier! Je ne peux pas vous dire combien nous serons le 24 mais nous devons tout mettre en oeuvre pour être au moins 1,5 million. A ceux qui sont découragés, rappelez-leur qu’ils font le jeu du gouvernement qui mise sur l’essoufflement du mouvement. Nous devons donc être plus nombreux le 24 mars que le 13 janvier.
    A toutes vos rencontres, chaque jour, chaque minute, parlez toujours et encore de la manif!

  15. Lucie

    Reçu par email, à diffuser à tous vos contacts pour la mobilisation du 24:
    – Déni de démocratie: 1000000 de personnes dans la rue, 700 000
    pétitions, soumission aux groupuscules terroristes homos, absence de
    débat à l’assemblée, refus de référendum pour une réforme qui bouleverse les bases de la société civile, agressions anti-catho ignorées, refus de liberté de conscience aux députés, aux maires, sondage IFOP qui montre que seuls 39 % des personnes interrogées sont pour la loi)
    – Évolution vers un régime totalitaire par hold up sur les consciences
    des enfants (déclarations de Taubira, ligne “Azur,tombons la culotte”
    (sic) mise en place de l’éducation perverso sexuelle de Peillon,
    agressions vers les opposants qualifiés de réactionnaires, homophobes
    etc)
    Le 24 mars n’est pas une option, c’est une question de survie; il n’y a pas d’excuse pour nous à ne pas en être, ni que c’est loin, ni que le collectif qui anime n’est pas parfait, ni que
    c’est cher, ni ni…
    Motivons nous d’abord et motivons tout notre entourage; si c’est
    vraiment trop cher pour nos enfants, pour nos amis subventionnons,
    sollicitons nos amis de région parisienne pour l’hébergement: il n’y
    aura pas de billet à 5EUR AR de la SNCF! à nous d’aider
    Pour ceux de la région parisienne qui le peuvent, s’inscrire sur le
    site de la manif pour tous pour envoyer de l’argent et/ou donner du
    temps !
    Seule la rue peut maintenant faire reculer un pouvoir sectaire et se
    menées révolutionnaires;
    Pour ceux, celles qui souhaitent être éclairé(e)s sur l’enchainement
    inéluctable de mariage/adoption puis PMA puis GPA puis destruction
    complète des régles de filiation allez entendre les interventions
    remarquables des juristes et psychiatres devant le Sénat à l’adresse
    http://www.jedenoncehollande.fr/auditions_senat_mariagegay.htm
    La seule intervention remarquable de la juriste vous expliquera – en 20
    minutes – ce qui est en jeu ,les contradictions les conditions
    dramatiques de désordre juridique qui résulteront de cette loi et dont
    souffriront les enfants à venir: mariage pour tous = enfants sans père
    et mère ou avec multiplicité de parents…

  16. Sylvie

    Moi, je sent qu’on va être très, très, très, très nombreux. Pourquoi ? Il y a plus de rames de TGV qu’au 13 janvier dernier… Entre 9 et 12, et les cars qui partiront de toutes les provinces, c’est plus du double ou le triple… Plus le covoiturage, les gens qui se déplacent par le métro ou les trains de banlieues de la région parisienne, cela va en faire du monde. Nous allons gagner ! On ne pensait pas qu’en 1984, on aboutirait au retrait de la loi Savary sur la nationalisation des écoles libres et les manifestations des parents d’élèves ont forcé Mitterrand à faire machine arrière. Ce que l’on fait avec le problème du mariage pour tous peut aboutir à sa suppression. Quitte à déclencher des manifestations monstres dans les rues de Paris et pourquoi pas mobiliser beaucoup plus tard, si la loi était promulguée 10 à 12 millions de personnes contre Hollande et Taubira.

  17. Gabrielle

    Bonjour à tous,
    Pour un début de réponse à la question de Felix, nous avons tracté hier et, si mes informations sont exactes, nous étions les premiers. Officiellement, je crois que les tractages débutent aujourd’hui.
    N’hésitez pas à vous porter volontaires pour les préparatifs et notamment pour le tractage !! Pour ceux qui peuvent, tous les jours et tous les WE !
    Et pas seulement à Paris, et pas seulement dans les centre-ville : il faut tout faire pour tenter de mobiliser les banlieues et les quartiers populaires. L’accueil y est excellent, y compris à la sortie des mosquées, mais il faut que nous soyons bien plus nombreux à être sur le terrain. La mobilisation ne sera peut-être pas à la hauteur de cet accueil, mais nous ne pouvons pas ne pas essayer !! Et de toute façon, si nous voulons être plus nombreux que le 13 janvier, nous n’avons pas le choix : il va vraiment falloir nous retrousser les manches et aller chercher les gens, leur donner l’information et passer du temps avec eux pour les convaincre d’agir et que cela en vaut la peine.
    Pour beaucoup de raisons évoquées sur ce blog, il n’est pas facile de mobiliser les musulmans. Mais je pense que c’est malgré tout moins difficile que de mobiliser un non musulman favorable à la loi ou totalement indifférent. Il ne faut pas hésiter (si on sent que cela peut porter) à leur reprocher vivement leur inertie et à leur rappeler qu’ils ont une responsabilité à assumer en tant que citoyens français ou personnes bénéficiant de l’accueil de la France. En tout cas, cet argument a bien porté auprès de l’un de mes collègues qui a prévu d’aller en parler à son imam.
    Et puis bien sûr, il n’y a pas que les musulmans, mais aussi les personnes originaires des DOM-TOM ou d’Afrique ou d’Asie qui sont généralement très choquées par ce projet de loi mais peu informées de notre mobilisation.
    Dans les quartiers populaires, les gens sont nombreux à nous dire à quel point ils regrettent d’avoir voté Hollande qui ne règle pas les problèmes qui leur tiennent à coeur (le chômage et l’emploi) mais s’occupe de satisfaire les revendications d’une petite minorité de personnes. Appuyons-nous sur leur colère et pressons-les de venir l’exprimer le 24 mars aux Champs-Elysées !
    Bon WE à tous et longue vie au Salon Beige !

  18. Sylvie

    J’ai convaincu par mes arguments ce matin, mon banquier à venir participer à la manif du 24 mars prochain. Justement, il m’a appelé à propos d’un découvert que je vais renflouer mercredi matin. Ce découvert, n’est que de 15 € et comme je touche l’AAH (740 €), je vais mettre sur ce compte courant 280 € L’AAH arrive sur mon livret d’épargne.
    Lorsque j’ai évoqué la loi Taubira sur le mariage pour tous avec l’enlèvement des enfants à leurs parents légitimes, là, il m’a dit qu’il n’accepterait jamais qu’on lui retire ses gosses pour les donner à des homosexuels. Ce serait le début de la confrontation voire de la guerre civile et cela il n’en veut pas.
    Comme beaucoup de citoyens normaux, cette personne viendra à la manif du 24 mars avec sa famille. Il était pour la loi au début mais vu mes bons arguments, il a changé son fusil d’épaule.
    Si chacun d’entre nous parvient à convaincre son milieu (entourage familial, travail, voisins, amis, relations) à rejoindre la manif des Champs-Elysées, le pari des 2 millions de personnes sera largement franchi.
    J’attends les tracts de la manifpourtous afin de commencer demain ma balade dans mon quartier et convaincre les gens à venir massivement à Paris… J’en connais qu’ils veulent y aller… Nous ne serons pas seuls !

  19. Nemo31

    Bien sur qu’on y sera le 24 Mars. De plus, l’idée de rester et de camper en masse sur les pelouses parisiennes dans le prolongement de la manif avec ou sans grève de la faim me séduit beaucoup. La Manif pour Tous devrait déjà y penser pour accentuer la pression et convaincre les bobos déconnectés parisiens que la patience de la France profonde a dépassé ses limites.

Laisser un commentaire