Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

Une période de transition vers l’interdiction de l’instruction en famille

Une période de transition vers l’interdiction de l’instruction en famille

Face à la fronde contre l’interdiction de l’instruction à la maison, le gouvernement a déposé jeudi matin un amendement proposant une période de transition jusqu’en 2024. Le dispositif a été adopté en fin de soirée par 118 voix contre 4.

Les débats d’hier, que vous pouvez retrouver ici, ont été animés.

Pour les familles qui pratiquent déjà l’instruction à domicile (IEF), il n’y aura pas de demande d’autorisation avant trois ans, sous réserve de contrôle.

Seuls les nouveaux entrants des nouvelles demandes d’IEF seraient concernés par la réforme, applicable à la rentrée 2022. En cas de refus, les députés prévoient la création d’une “cellule rectorale” qui pourra être saisie pour un recours. Elle sera chargée d’harmoniser les réponses aux demandes d’autorisations.

Les autorisations seront accordées pour un an et devront donc être renouvelées chaque année.

Charles de Courson a rappelé que l’instruction en famille avait été supprimée par le régime nazi en Allemagne en 1938.

Le président du groupe communiste André Chassaigne a soutenu les amendements réclamant la suppression de l’article, estimant que l’encadrement de l’instruction à domicile était une « erreur ».

Le sujet a été abordé en même temps sur France, lors du débat entre Marine Le Pen et Gérald Darmanin. La présidente du RN a dénoncé cette mesure liberticide :

Partager cet article

5 commentaires

  1. Quel usine à gaz !!

    Ils sont fatigants.

  2. Quand j’étais à Sciences-Po, Charles de Courson était un jeune député centriste, spécialiste des questions budgétaires. Aujourd’hui, c’est un des seuls députés à connaître à fond les finances publiques (la plupart n’y comprenant rien du tout, ce qui arrange beaucoup l’administration). Depuis l’entrée de la France en macronie, il a pris des positions courageuses, toujours exprimées poliment, sur les questions touchant aux libertés, notamment la loi Avia (il faut visionner ses interventions) et aujourd’hui, la liberté scolaire. Je trouve qu’il a fait une carrière politique exemplaire ; il aurait amplement mérité d’être ministre. Mais il est humble, au sens fort (c’est-à-dire de la vertu chrétienne) et intègre… Ca n’aide pas.

  3. Je ne peux qu’applaudir M de Courson qui pointe le fait que cette proposition de loi est d’origine nazie.

    Le socialisme mène toujours à la même chose et on peut voir ce gouvernement de fascistes d&river lentement mais surement, chaque jour davantage, vers un nazisme pur et dur, dont il épouse les thèses.

    Cette loi ne résoudra rien vis à vis de l’islam pour la bonne raison que l’intention de cette loi n’est pas du tout s’attaquer à l’islam.
    Le Ministre lui même reconnaissait en novembre comme le souligne de Courson que les cas de radicalisation dans l’instruction à domicile sont exceptionnels… Il n’y a donc AUCUN DOUTE que ce n’est pas l’islam qui est visé….

    D’autre part le gouvernement ne voterait pas une loi liberticide et anticonstitutionnelle, en passant par dessus tout le monde y compris le Sénat voir même son propre camp s’il n’y avait un impératif absolu… Qui n’est pas je le répète la lutte contre l’islam…
    Ce gouvernement illégitime de traîtres, menant une politique contraire à la nation tout en n’assurant aucune des missions pour lesquelles il est mandaté et rémunéré, suit un calendrier occulte !

  4. Toujours la méthode du voleur chinois : le grignotage cm par cm, le propriétaire ne s’aperçoit finalement pas que son bien à été subtilisé par le voleur.

  5. La méthode du saucissonnage, on vous enlève des libertés fondamentales mais petit à petit.

Publier une réponse