Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Une paroisse en France pour l’Opus Dei

Un prêtre de l’Opus Dei a été nommé le mois dernier par l’archevêque de Toulouse Mgr Le Gall, curé d’une paroisse toulousaine ce qui constitue une première en France.

Le Figaro apporte les précisions suivantes:

"Le 19 octobre prochain, l’abbé Franck Touzet, 66 ans, membre de l’Opus Dei depuis 1962, aumônier d’une résidence d’étudiants à Grenoble, sera installé dans ses fonctions de curé de Notre-Dame de la Dalbade, au centre de Toulouse, par Mgr Le Gall. «Ce prêtre va appliquer l’orientation du diocèse et non pas celle de l’Opus Dei», a indiqué le directeur de la communication du diocèse après la réaction du député maire socialiste de Toulouse, Pierre Cohen, qui se serait déclaré «indigné» par cette nomination."

De quand date la séparation de l’Eglise et de l’Etat? Il serait bon que les conséquences ne soient pas à sens unique.

Gageons que cette situation nouvelle qui consiste à confier une paroisse à un prêtre non diocésain fera des émules en France. Le Saint Père lui-même a montré l’exemple en offrant une paroisse romaine à la Fraternité Saint Pierre au mois  de mai dernier.

François Caussart

Partager cet article

15 commentaires

  1. Mais en quoi le maire est-il concerné ? Et ce sont ces gens-là qui donnent des leçons de tolérance !!
    Il me semble que la laïcité ce n’est pas seulement le refus que le pouvoir spirituel engage le temporel, mais que, également, le temporel respecte l’auto-compréhension des religions du moment qu’elles ne troublent pas l’ordre public. Charbonnier est maître chez soi !! A moins que la laïcité à la française se révèle encore plus sous son vrai visage et ne le contraigne à dîner à même le sol.

  2. Si nous devions, en tant que chrétien, être “indigné” à chaque nomination politique ou temporelle !!!!ce serait plusieurs fois par semaine !!!!!
    Encore une fois : ” de quoi je me mêle !” ?

  3. Excellente nouvelle. Espérons que cela fera des émules en France. Les Toulousains auront ainsi la chance d’avoir des messes correctement célébrées et des prêtres dont la formation doctrinale est sans faille.

  4. Ce qui propose problème avec le maire Mr Cohen, ce n’est pas la nomination d’un prêtre de l’Opus Dei, mais tout simplement l’existence de l’église catholique en France.
    Je suis sûr que ce même Mr Cohen fait tout pour ne pas être informé de l’obédience (sans mauvais jeu de mot) des imams en charge des différentes mosquées de sa ville. Je suis sûr que si c’était le cas, il pousserait des cris d’orfraies bien plus aigus. Mais il est plus facile de traîner éternellement les catholiques dans la boue : ceux-là tendent la joue gauche au lieu de lancer des fatwas contre ceux qui se montrent un peu trop curieux…

  5. Merci monseigneur pour permettre a chacun de pouvoir choisir la forme de spiritualité qui lui correspond car comme dans une famille ,l’église est composée de plusieurs enfants tous differents et chacun doit pouvoir trouver sa place.
    Encore Merci

  6. Cette nomination est à la fois réjouissante en elle-même, parce que l’Opus Dei est une oeuvre réellement romaine.
    Mais cela peut être également considéré comme une forme de provocation de Mgr LE GALL vis à vis de Benoït XVI sur le sujet du Motu Proprio, comme une manière de lui signifier que le statut de paroisse personnelle prévu par l’Indult peut s’appliquer à beaucoup de mouvements ou d’Eglise, sauf ceux attachés à la liturgie de 1962 : il y a environ un an, Mgr LE GALL, en charge de la Commission de la liturgie au sein de l’épiscopat français, a critiqué la recommandation romaine de la genuflexion, jugée par lui comme n’appartenant pas aux usages français, et a rejeté plus généralement le principe d’une remise en cause de ces ”usages”, l’usage ne s’appliquant à ses yeux qu’aux récentes novations, et non à celles devenues Tradition.
    Dans ce contexte, cette nomination peut donc se concevoir comme une impertinence calculée : je reçois la “tradition” lorsqu’elle n’est pas liturgiquement antérieure à 1969. Toujours ce gallicanisme épiscopal, qui finira par créer entre certains évêques français et Benoit XVI plus de distance qu’il n’y en a avec les évêques ordonnés ”sauvagement” par Mgr Lefebvre.

  7. Le maire de Toulouse n’a dût entendre parler que de l’Opus Dei à travers le da vinci code j’imagine et comme dit LBDD c’est surement l’Eglise Catholique qui le gêne

  8. Cette nomination est une grande joie, car l’Opus Dei est une oeuvre résolument moderne, qui rassemble des laics et des prêtres, pour une annonce de l’Evangile, dans le cadre professionnel, plus particulièrement. Rien à voir avec des illuminés : ils sont dans l’Incarnation du Christ.
    Cette oeuvre a suscité la rage du démon et a été diffamée et insultée de la façon la plus abjecte qui soit.
    Ceux qui travaillent avec des responsables et des collègues, membres de l’Opus Dei, connaissent un peu le Paradis sur terre. Leur foi est brûlante d’amour, mais ils sont efficaces,(de l’efficacité de Jésus-Christ Lui-même ) compétents,dévoués, fermes, maîtres d’eux-mêmes, aplliquant admirablement l’autorité dans l’amour. Ils ont à coeur d’étendre leurs connaissances professionnelles, où qu’ils soient.
    Ils sont en communion avec le Pape Benoit XVI, et puisent à la source de la Tradition catholique.
    Ces remarques sont stériles et une fois de plus, nuisent à l’annonce de la Parole de Dieu.
    Quant à l’indignation du maire, elle n’a aucun sens : il ne connait l’Opus Dei qu’à travers les horreurs qu’on lui a servies depuis des décennies.

  9. @ Annie MILLELI
    L’Opus DEI manifeste une défiance renouvelée et constante vis à vis des communautés, des religieux, des prêtres, des familles et des personnes attachées à la liturgie de 1962, dite de St Pie V. Ceci explique aussi la décision de Mgr LE GALL…….

  10. “Ce prêtre va appliquer l’orientation du diocèse et non pas celle de l’Opus Dei” : que ne voila-t-il pas une curieuse ecclésiologie sur les lèvres d’un représentant de l’Eveché … bonne nouvelle vraiment ? ou plutot demi-faux semblant episcopal à un mois de la venue du pape ?

  11. Cela coute combien un Directeur de la communication d’un diocèse?
    On en voit partout désormais des Dircom dans les diocèse. Mais ce n’est pas pour autant qu’on entend plus souvent les évêques français (la plupart, pas tous) s’exprimer sur les sujets importants.
    N’y a-t-il pas d’argent à dépenser plus utilement?
    Avons-nous besoin, nous membres des Eglises diocésaines, de payer le salaire d’un Dircom à des évêques français qui ne s’expriment pas ou que très peu sur la défense de la vie notamment?
    L’évêque a-t-il besoin de quelqu’un pour l’aider à communiquer?
    Notre Seigneur Jésus-Christ avait-il un Directeur de la communication pour annoncer l’Evangile?

  12. A Pascal G.
    “L’Opus DEI manifeste une défiance renouvelée et constante vis à vis des communautés, des religieux, des prêtres, des familles et des personnes attachées à la liturgie de 1962, dite de St Pie V. Ceci explique aussi la décision de Mgr LE GALL…….”
    Vivant à l’étranger, je cotoie l’Opus Dei, ayant été proche de congrégations “tradi” avant en France. Je ne retrouve pas ce que vous décrivez dans vos propos… Plutot que de chercher à nous quereller sans cesse, rendons de ce que l’évêque fasse appel a des gens compétents, fermes dans la foi pour venir évangeliser la France. Nous avons besoin de tout le monde (Institut de Christ Roi, Opus Dei, Emmanuel,…) pour réévangiliser notre beau pays et le monde. Point de temps à perdre en vaines rancoeurs.
    [ Vous avez raison: devant la déchristianisation de l’occident, il est plus que temps d’unir nos forces. Cependant, votre expérience à l’étranger ne vous permet peut-être pas d’apprécier la situation particulière en France. Il faut reconnaître que le Motu Proprio Summorum Pontificum du 7 juillet 2007 est loin de faire l’unanimité au sein de l’épiscopat français et on est en droit de supposer que certains évêques mettent en œuvre des solutions “alternatives” pour retarder son application.
    FC]

  13. Voilà un élu qui a réussi son coup. Inconnu du grand public, le voilà dans tous les journaux de France. Et en plus il fait plaisir à son électorat local, la gauche dans son ensemble (il faut le rappeler les cathos votent moins à gauche que les autres, et le vote à droite augmente avec l’importance de la pratique). Il est le grand gagnant de ce buzz… avec les journaux qui vendent plus avec les polémiques. Ils ont réussi à trouver 1 personne pour s’opposer à la nomination, bravo !

  14. Pour les soupçonneux :
    Cet été Mgr Le Gall a aussi nommé un prêtre de l’Institut du Christ Roi comme vicaire d’une grosse paroisse du centre ville, en charge de la chapelle voisine où est célébrée chaque dimanche depuis 20 ans la liturgie tridentine.
    Et dans le même temps il a confié une autre paroisse aux dominicains et s’apprête à faire de même avec l’Emmanuel.
    Rendons grâce à Dieu de nous avoir donné un evêque qui fait tout simplement son “boulot” !
    un toulousain, paroissien de ND de la Dalbade

  15. Que ce Mr Cohen s’occupe uniquement de financer illégalement la construction de mosquées sur son territoire et garde ses indignations pour les atteintes à la seule communauté qui ait droit de cité en France!!!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]