Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Une nouvelle cathédrale à Port-au-Prince

A découvrir ici :

C
Elle remplacera celle qui a été détruite par le séisme d'il y a 2 ans à Haïti.

Partager cet article

11 commentaires

  1. c’est bien d’avoir reconstruit.. mais je trouve qu’elle ressemble a une mosquee…
    decidemment, les architectes modernes n’ont pas le sens du spirituel

  2. En effet, elle ressemble à une mosquée et a quelque chose d’une soucoupe volante! Parfait pour le culte oecuménique et pour faire perdre la foi en l’Eglise Catholique.

  3. @ btk : Moi aussi j’ai eu lamême impression. Mais la seule chose qui compte c’est que ce soit une cathedrale.

  4. c’est nettement mieux que la “cathédrale” d’ Évry….!Elle est identifiable comme église et il y a référence à la Croix. Nihil obstat….

  5. c’est vrai,moi aussi j’ai eu la même impression (mosquee)
    cela dit je note que dans un pays “vaudou” la religion catholique peut être la religion dominante
    dans un pays musulman, le vaudou (culte des esprits) et le catholicisme sont également éradiqués

  6. Voici des précisions au sujet de la nouvelle cathédrale de Port au Prince trouvées dans Google-images. La photo de l’intèrieur n’a pu entrer dans le commentaire.
    On comprend que la liturgie n’est pas primordiale pour l’architecte comme pour le clergé apparement.
    ——————————
    Haïti – Reconstruction : Le projet de la nouvelle Cathédrale Notre-Dame de Port-au-Prince, en images
    22/12/2012 09:42:34
    Suite au concours organisé par l’Université de « Miami School of Architecture », en partenariat avec l’archidiocèse de Port-au-Prince et le magazine « Faith and Form Magazine », visant à choisir le design de la nouvelle Cathédrale notre Dame de Port-au-Prince, 250 architectes du monde entier ont présenté 134 projets au cours de la dernière année.
    En début de semaine, un jury présidé par le doyen de l’Université de Miami School of Architecture a choisi le projet de l’équipe portoricaine de la firme SCF Architectos de Guaynabo dirigé par Segundo Cardona (FAIA).
    Les lignes directrices du concours exigeait pour la conception, la préservation de la tradition religieuse haïtienne, ainsi que l’emploi technologies «vertes» et le respect des normes parasismiques.
    « La Cathédrale n’est pas seulement un symbole religieux mais c’est un monument national » a déclaré Yves Savain, consultant auprès de l’archidiocèse de Port-au-Prince et coordinateur du concours « elle a une place dans l’histoire et dans la culture et sa reconstruction peut servir de catalyseur pour la reconstruction du centre-ville de Port-au-Prince […] »
    Thomas Wenski, l’archevêque de Miami a déclaré que la construction de la nouvelle cathédrale pourrait coûter jusqu’à 40 millions de dollars et que cet argent devra être levés avant le début des travaux.
    L’architecte Patrick Delatour, un des membres du jury, et ancien ministre du gouvernement haïtien a déclaré que la conception de l’architecte Segundo Cardona « relie les ruines de la façade de la Cathédrale et sa rosace avec une nouvelle rotonde construit autour d’un autel central […] la conception de Cardona incorpore respectueusement la cathédrale du passé dans le relèvement de la capitale »
    Présentation du projet gagnant :
    Besoins des clients :
    Préserver et stabiliser la structure restante à être réutilisé pour la nouvelle Cathédrale. Capturez l’essence des nouvelles directives liturgiques, en particulier ceux liés au Concile Vatican II. Créer un nouvel espace civique pour les autres activités non religieuses pertinentes pour la communauté.
    Programme :
    Ramener à la vie un bâtiment qui a été une source de fierté nationale et d’inspiration pour Haïti. Fournir un lieu de culte pour 1,200 personnes (capacité de débordement 600). Créer une chapelle fonctionnellement séparée qui est visuellement relié à l’espace principal de culte. Développer un système sensible aux rituels de procession inhérents à une Cathédrale.
    Les défis de conception :
    Développer, au sein d’un plan d’étage cruciforme, un lieu de culte concentrique compatible avec la nouvelle liturgie, capable de rapprocher les gens, les uns aux autres et le clergé. Créer un espace extensible, capable d’accueillir de plus grandes foules. Adresser la ventilation naturelle. Préserver la mémoire historique de l’édifice original et créer un espace de commémoration des victimes du tremblement de terre de 2010. Diviser l’exécution par phases, pour récupérer, en moins de temps, ce lieu de culte important. Conserver la même masse de l’église d’origine, en interprétant les principaux éléments qui définissent l’ex forme de base.
    Stratégie de conception :
    Créer un espace concentrique pour le culte, à l’intersection du plan cruciforme. Structurellement stabiliser la façade de l’église d’origine en l’associant à deux nouvelles tours de cloche de contreforts. Une nouvelle structure de toit en acier liera l’ancienne façade à la nouvelle église, créant un espace ouvert. Cet espace sera couvert par un plafond fait de composite ciment verre (Glass Fiber Reinforced Concrete (GFRC)) avec des perforations en forme de croix qui projetteront des croix de lumière dans l’ombre. Il s’agit d’un espace civique, un hommage aux victimes du séisme de janvier 2010 et un espace de débordement, lorsqu’il est nécessaire d’accueillir un nombre plus important de personnes au-delà de l’espace principal concentrique.
    Exécution :
    Dans un premier temps, stabiliser l’existant en construisant deux contreforts qui finiront par être prolongée pour atteindre la hauteur des deux clochers originaux. Puis construire le portique de l’entrée principale. Un nouveau toit stabilisera le narthex initial, dans la direction de l’axe principal. Une structure tendue permettra de protéger l’espace civique de la pluie. La deuxième phase consistera en la réalisation finale du projet tel qu’il est proposé. La sélection globale et l’utilisation de matériaux a été basée principalement sur la disponibilité locale et de l’artisanat afin de promouvoir de nouvelles opportunités d’emplois en faveur de l’économie locale.

  7. j’aurais qq questions a poser : l’architecte etait-il haitien ? les ouvriers furent-ils haitiens ?
    le projet de reconstruction a été remporté par un groupe d’architectes portoricains. Il existe pourtant des architectes en Haiti !
    je n’ai pas fait plus de recherches sur les ouvriers/batisseurs, mais une grande partie de la ville est un bidonville
    une Cathedrale plus modeste et des petites Eglises implantees dans les bidonvilles m’eut semble mieux convenir a cette population qui est encore tres ancree dans le vaudou

  8. Au premier coup d’oeil je pensais que c’était une mosquée. C’est pas terrible je trouve comme architecture, ca fait trop moderne, dans 10 ans ca paraitra vieillot. Une cathedrale c’est censé durer des siècles… Enfin bon, c’est quand même mieux que l’affreuse cathédrale d’Evry.

  9. Il est vrai que la coupole fait inévitablement songer à une mosquée.
    Mais ceci dit dans l’architecture des cathédrâles orientales, vous trouverez sans problèmes des toits en rotonde de ce genre.
    Personnellement, je trouve que ce projet est assez beau et assez ambitieux pour un pays ultra pauvre. La modernité n’est pas forcément un mal. Il faut être capable de retirer ses oeillères.
    Seul objection, je trouve dommage que la construction d’un lieu de culte chrétien ne soit pas confié à un chrétien.

  10. Gràce à Dieu, il n’y a pas de tremblement de terre en France capable de détruire la cathédrale de Paris…les architectes modernes se feraient une joie d’une reconstruction anti-sismique en béton armé.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services