Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société / Liberté d'expression / Médias : Désinformation

Une journaliste de Var-Matin regrette (presque) l’abolition de la peine de mort pour Zemmour

Réaction de Gabrielle Cluzel sur Boulevard Voltaire :

Image2

"(…) Une « twittos », s’est dépêchée (…) – pour y aller elle aussi de son crachat… Un retweet de L’Obs montrant Zemmour, avec ce commentaire mesuré, créatif et ô combien bienveillant : « Le gars qui te ferait presque regretter l’abolition de la peine de mort. »

Quiconque fréquente les réseaux sociaux, et Twitter en particulier, sait la violence dont sont capables certains corbeaux virtuels, cachés derrière leur avatar farfelu, dont les insultes en majuscules, souvent truffées de fautes d’orthographe, ressemblent à ces lettres anonymes d’autrefois, aux caractères d’imprimerie découpés dans la presse. Il faut en prendre son parti :les gens frustes et illettrés viennent déverser leur bile.

Var-matinSauf que celle qui affirme que Zemmour mériterait (presque) d’être pendu, guillotiné ou passé par les armes (…) n’est ni fruste, ni illettrée. Elle s’appelle Marielle Valmalette, est journaliste dans la presse régionale depuis 13 ans, et travaille actuellement pour Var Matin. Bien sûr, a-t-elle ajouté d’emblée sur son profil, comme il est d’usage pour dédouaner son employeur, « ses tweets sont sous sa responsabilité ».

Et c’est un peu le problème : est-il bien « responsable », pour une journaliste, d’écrire qu’un de ses confrères – pour une phrase – mérite (presque) la mort ? La déclaration des devoirs et des droits du journalistes (Munich, 1971) ne préciserait donc plus que l’un des principaux devoirs du journaliste est de « défendre la liberté d’information, du commentaire et de la critique » ? (…) 

On sait que ses récents propos ont valu à Éric Zemmour un communiqué de la Société des journalistes de RTL : très « remontée », « [sortie] de ses gonds », elle s’est « désolidarisée », tenant à faire montre de son « aversion » (Télérama) (…) La Société des journalistes de Var Matin, très remontée, va sûrement sortir de ses gonds, clamer son aversion, se désolidariser de cette collaboratrice sanguinaire qui regrette (presque) qu’un confrère dissident ne puisse plus être exécuté en bonne et due forme (…)"

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

27 commentaires

  1. Ne jamais oublier la révolution française et ses séides : il y a en France une multitude de coupeurs de tête, d’assassins potentiels, probablement très fragiles psychologiquement (voire psychiatriquement), capables de régler des comptes avec eux-mêmes en détruisant les autres…
    Une minable de plus !

  2. et revoilà nos journaleux de pacotille qui passent leur temps à lécher des babouches repousser des cris d’orfraie contre quelqu’un qui a osé dire la vérité. C’est vrai que ce mot-là dans leur bouche est à des années-lumières de leur vocabulaire et de leur travail eux qui fouinent dans les poubelles l’AFP. Ils n’ont pas encore compris que les sans-dents ne gobent plus leurs éructations journalistiques. Heureusement qu’il y a encore quelques simplets à prendre pour argent comptant leur prose droit de l’hommiste qui fait plaisir aux tenant du pouvoir. mais savent-ils que le pouvoir ne tient qu’à un fil?

  3. Quant à la guillotine pour Zemmour e, et oui quand on est capable de ne rapporter que les mensonges du pouvoir en place on pense à la guillotine pour les autres mais comme dit l’Evangile: “tu vois la paille qu’il y a dans l’oeil du voisin, mais tu ne vois pas la poutre qui est dans le tien

  4. Que fait-elle de la liberté d’expression et de la déontologie de la profession ?
    Parce que quelqu’un ne pense pas comme elle il faudrait presque le mettre à mort ?
    C’est une folle dangereuse à l’intelligence tellement dévoyée et formatée qu’on en vient à penser que les nouvelles données par cette personne ne sont sans doute pas très crédibles !

  5. Il a dit la vérité. Il doit être exécuté.

  6. Commentaire bien envoyé de Gabrielle Cluzel.
    On se croirait en 1789 : “A la lanterne” s’écrie la journaliste de Var matin à qui ne pense pas correctement !

  7. Les fabuleux journaliste il ne faut pas qu’ils pense trop leurs cervelle ne le supporte pas ,la preuve cette pauvre dame.

  8. Mais pas pour les jihadistes, hein ?

  9. Il y en a qui ne comprennent pas le second degré de certains propos de Zemmour.
    Evidemment, Zemmour déteste l’idéologie et les actes des djihadistes. Il essaie seulement de s’imaginer leur propre logique, tellement éloignée de la nôtre. C’est notre incapacité à nous décentrer de tout ce que nous avons appris depuis l’enfance qui nous empêche de neutraliser efficacement cette menace.Il faut essayer de comprendre la psychologie de l’ennemi; lequel ne va pas se laisser impressionner par des nounours et des bougies ou des appels à la laïcité ou à la tolérance. Eux, par contre, nous connaissent très bien puisqu’ils sont nés dans notre société. Ils savent très bien utiliser notre humanisme et notre sensibilité pour nous humilier et nous terroriser. En somme, ils nous trouvent incroyablement faibles et ils méprisent la faiblesse.Pour eux,un faible mérite d’être soumis.

  10. De toute façon, il n’y a rien de bon à attendre de la part de cette profession complètement dévoyée, inculte et irresponsable, et qui depuis des lustres est une insulte permanente à l’honnêteté et à la vérité…
    Et puis que l’on arrête de nous prendre pour des trompettes : fort peu de journalistes assument correctement leur métier ! Il n’y a qu’à voir le tintouin et les pleurnicheries lorsque l’un d’entre eux se trouve coincé dans un pays en guerre ou fait prisonnier par une faction belligérante ! A les entendre, il faudrait mobiliser toutes les forces armées pour aller les chercher, leur soigner leurs petits bobos aux genoux et leur donner leur goûter !
    Je terminerai cette diatribe en précisant qu’à mes yeux, on fusille un soldat, un vrai, un combattant, parce qu’il s’est battu pour son pays ! On ne fusille pas un chieur d’encre, c’est gâcher les munitions et c’est irrespectueux envers les soldats…

  11. surtout c’est me semble-t-il un appel à la hhhhaine susceptible de relever de la Loi …

  12. Journaliste ?

  13. On sait ce que valent trop de journalistes en France, qui est tout sauf un pays de libre expression, si cela existe quelque part. Ces pisse copies sont les mêmes qui appelaient à pleurer la mort du petit père des peuples, glorifiaient Mao. Adulaient le Führer et rêveraient le Duce et j’en passe des beaucoup plus recents, le tout en n’oubliant pas de cracher sur l’Eglise.

  14. “Pierre Brossat est condamné à mort par le tribunal révolutionnaire. Son crime est d’avoir jeté bas un arbre de la liberté le 7 décembre 1793 à Bitche.
    Le 31 mars 1794, Michel Faure subira la même peine pour le même motif mais cela se passait à Clermont et de plus en commettant cet horrible forfait, il avait crié « Vive Louis XVII ! ».
    Le 23 février 1794, dans la même région, Michel Morel, apprenti charon, et Aimable Pache, cultivateur, ont scié un arbre de la liberté, il seront tous les deux guillotinés.”
    https://bibliothequedecombat.wordpress.com/2016/03/08/guillotines-et-fusilles-pour-avoir-abattu-un-arbre-de-la-liberte/
    PS Non mais sans blague !

  15. plus ce genre d’avis monstrueux se multipliera, plus les gens verront clairs, sur une profession sinistrée.
    ces gens se proposent de penser à votre place, font le tri des nouvelles à votre place, et décernent des prix de vertu en fonction de leur milieu microscopique. il n’y a qu’à voir n’importe quel “débat télévisé” ! ce n’est que regards féroces, questions tordues et propagande pro domo ! en fait, au lieu d’une joute contradictoire entre deux politiciens, nous avons droit à une leçon permanente de la part de gens qui ne sont ni élus, ni éligibles, mais qui intiment en permanence mots d’ordres et moralité !
    ce ne sont pas des porteurs de nouvelles, mauvaises ou bonnes, mais des gens d’une arrogance folle, alors que c’est nous les électeurs, nous qui devons être informé de la manière la plus exhaustive et la plus honnête.
    en désignant faussement Monsieur Zemmour à la vindicte publique, ces gens là ont mérité le plus cinglant des cartons rouges !

  16. Le pire est que ces journalistes sont parfois à double langage, de gauche dans leur métier et en privé, entre amis, plutôt de droite.
    Certains journalistes passés par leurs écoles sont ouvertement de droite, mais comme dirait Audiard, c’est comme les poissons volants, ça ne constitue pas la majorité du genre.

  17. à Irishman,
    vous n’avez pas l’air de savoir qu’E. Zemmour fait partie des personnes menacées par les islamistes, qu’il risque sa vie avec sa plume. Votre expression “chieur d’encre” est très méprisante.

  18. C’est désolant toutes ces petites phrases sorties de leur contexte reprises en boucle transformées commentées..
    Nous vivons une époque bien triste ou le buzz les condamnations par tweets remplacent de vrais débats.
    Et même les débats tournent vite à la foire d’empoigne ou chacun reste sur ces positions idéologiques.
    Il n’y a plus de réflexion, plus de philosophie, plus de simple politesse.
    Et comme cela petit à petit nous arrivons à ce genre de tweet assassin
    sans discernement, juste là pour imposer son idéologie mortifère.
    Zemmour est un journaliste digne de ce nom, quand on prend le temps de lire ses livres on s’aperçoit qu’il écrit bien de manière argumenté, il possède bien son sujet et il ne prend pas de raccourci, ses idées sont developpées avec rigueur.
    Tout ça est très loin du personnage que certains médias peignent de lui. Il n’est ni un “facho” ou un rétrograde il serait plutôt un lanceur d’alerte un observateur éclairé de notre société.
    On peut ne pas être d’accord avec lui mais on ne peut pas lui reprocher un manque de sérieux dans ses investigations. Ni un enfermement idéologique.

  19. À l’attention de “Philomène | 11 oct 2016 14:24:49”
    Je n’avais pas compris comme vous le commentaire de “Irishman | 11 oct 2016 12:48:35”: pour moi le “chieur d’encre” (ou plutôt la “chieuse d’encre”) était la “journaliste de Var-Matin”.
    Mais comme E.Z. ainsi que la dame Valmalette sont tous deux journalistes, le doute est possible.

  20. J’aimerais savoir s’il existe des écoles de journalisme qui sortent du “politiquement correct” et enseignent ce beau métier dans le respect des valeurs chrétiennes

  21. Cette personne est-elle vraiment « journaliste » ? Ses propos tendent à montrer que non !
    Et si elle l’est vraiment (de nos jours, des diplômes sont donnés en fonction de l’idéologie et non de la déontologie et de la compétence), pourra-t-elle conserver sa carte tout en se regardant dans le miroir chaque matin… ?
    Les ventes de Marre Va-t-en vont-elles baisser ?

  22. J ai pour ma part écrit à car matin pour leur faire part de mon indignation. Même la presse locale est pieds et poings liés par le politiquement correct…
    Pauvre Zemmour, certains souhaitent sa mort, moi il me devient de plus en plus sympathique!

  23. C’est ça la tolérance de gauche ?

  24. ces peronelles post soixante huitardes sont les pires! elles ne plient que dvant les puissants du moment et sont des acharnees du politiquement correct

  25. Bonjour Philomène et C.B., merci d’ avoir réagi à mon commentaire.
    @ Philomène :
    Désolé si je vous ai choqué, ça n’était pas mon intention… J’ai tellement peu d’estime pour cette caste hors-sol (les journalistes) que j’en oublie ceux qui sont sérieux…et dont la vie est menacée.
    J’ai un tempérament à réagir un peu vite… Ca m’arrivera encore, je le crains !

  26. L’esprit de la phrase de Z a été détournée, tout le monde le sais, cessons de perdre notre temps sur le sujet. Respecter son ennemi, ça n’a jamais voulu dire s’en faire un ami.
    Quand aux journaleux qui s’indignent: aux chiottes!

  27. Un peu en retard… C’est juste qu’il me semble que la liberté d’expression sous-entend la liberté de pensée, de concevoir puis formuler une pensée.
    Or actuellement, où voyez-vous une pensée cohérente, conçue par chacun, chaque auteur, émetteur de paroles ? Beaucoup sont dans une forme d’idéologie, quelle qu’elle soit. Dans une doctrine qui leur plaît à laquelle ils adhèrent. Mais sur quels critères ? Rien de personnel dans ce torrent de pensées prêtes à l’emploi, conçues ailleurs pour des buts qui ne sont pas affichés. JAMAIS.
    La péronnelle dont il est question ne s’exprime pas, n’utilise pas sa liberté d’expression puisqu’elle ne fait que répéter tel un perroquet les idées “à la mode” dans son milieu. Le vocabulaire choisi en est la preuve !
    Zemmour tente, comme d’autres, de réfléchir avant de parler, et d’exprimer le résultat de ce travail. Cela demande normalement à un contradicteur d’effectuer un travail équivalent. Mais là, il y a peu d’athlètes !
    Il n’y a rien de plus difficile que de penser par soi-même. Lire, écouter sont des actes intéressants, mais il est indispensable de s’approprier ensuite ces informations et de les digérer pour s’en nourrir et construire, seul, sa propre pensée. Personne n’y est préparé de longue date, sauf peut-être dans quelques écoles (comme l’Alsacienne parisienne… ou d’autres établissements privés hors statut étatique) Etre citoyen (que je déteste ce mot, je lui préfère “humain” mais il faut savoir utiliser le vocabulaire de l’autre !), c’est pourtant accepter d’entreprendre ce travail chaque jour et être autonome dans sa tête et son coeur.
    Merci à Zemmour et à d’autres de nous fournir les éléments bruts qui nous permettent de construire pas à pas notre pensée personnelle. Et à ce site de nous offrir la possibilité d’échanger un peu sur des faits quotidiens.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services