Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Une femme n’est pas « un utérus sur pattes »

Dixit Axel Khan dans Famille chrétienne, repris par l'AFP.

Partager cet article

2 commentaires

  1. On ne peut que se féliciter du fait que le Professeur Kahn s’oppose au nouveau projet utilitariste que j’appellerai pour ma part, des « matrices-porteuses », sans oublier pour autant que le professeur Kahn avait déclaré le 8 novembre 1997 au confrère de « Famille chrétienne, « l’Humanité qu’il était « contre une société qui accorde une telle importance à la filiation biologique, pour moi la filiation est celle de l’esprit , de l’amour , et de l’éducation »…
    L’idéal humain selon l’ordre naturel n’est-il pas la concordance de la filiation de corps et d’esprit, dans l’amour, dimension indispensable à l’épanouisssement de l’homme?
    On peut se demander alors pour quelle raison le Professeur Kahn s’est joint au manifeste de Sylviane Agacinsky s’opposant au projet des matrices-porteuses.
    Sa logique en tout cas semble bien étrange d’autant qu’il fut également par ailleurs l’un des premier promoteurs de la congélation des embryons qui sont aujourd’hui plus de 200 000 à crier en silence dans les marmites d’azote à moins 180 °leur douleur de n’être pas aimés .
    * »Tristes tropiques ! » eût dit le philosophe!
    Espérons cependant pour le Prodfesseur Kahn que le projet des matrices -porteuses soit pour lui l’occasion de réfléchir sur la dérive générale de la considération portée par la communauté scientifique à la dignité humaine.

  2. j’ai toujours beaucoup apprécié les déclarations et l’humanité d’Axel Khan,
    un homme intelligent, respectueux des femmes, un homme de culture

Publier une réponse