Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Politique en France / Non classé

Une enquête met à jour une alliance entre Jean-Christophe Lagarde et les caïds de Bobigny

Une enquête met à jour une alliance entre Jean-Christophe Lagarde et les caïds de Bobigny

Cette affaire est un véritable scandale qui devrait outrer cent fois plus la classe médiatico-polique que la triste affaire de mœurs concernant Benjamin Griveaux. Si ces révélations sont exactes, Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI et député de la Seine-Saint-Denis depuis 2002, devrait démissionner et disparaître de la vie politique :

Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI et député de la Seine-Saint-Denis depuis 2002 a-t-il pactisé avec “la voyoucratie et le caïdat local” ? C’est ce qu’affirme Eve Szeftel, journaliste à l’AFP basée au bureau de Bobigny entre 2014 et 2018, et auteure de Le maire et les barbares, quand la République pactise avec le crime, qui sort mercredi aux éditions Albin Michel (…)

Dans son enquête, Eve Szeftel raconte comment le député UDI a cherché à s’installer durablement à Bobigny. “Tout commence en 2014. Jean-Christophe Lagarde sait que pour élargir sa base électorale, il a besoin de faire basculer cette ville, bastion communiste et symbole de la banlieue rouge. Et pour cela il va s’appuyer sur la voyoucratie”, explique-t-elle. Ce faisant, il devient, “en quelque sorte, le parrain, l’architecte de ce système”.

Selon elle, ce genre de pactes “avec la voyoucratie et avec le caïdat local, c’est quelque chose de malheureusement assez courant. La particularité de Bobigny, par rapport à d’autres villes, c’est ce que ça va passer par un pacte qui renvoie à l’une des pires affaires criminelles de ces dernières années, l’assassinat d’Ilan Halimi en 2006“.

La stratégie qu’analyse la journaliste de l’AFP “va s’appuyer sur des intimes de Jean-Christophe Soumbou, numéro deux du gang des barbares” : d’abord son assistant parlementaire, “le meilleur ami de Jean-Christophe Soumbou”, mais aussi “la femme de Jean-Christophe Soumbou, qui pose au centre de l’affiche de campagne et qui a été récompensée par un poste de contractuelle en mairie après la victoire. Elle porte toujours le voile, en violation de l’obligation de neutralité dans la fonction publique”. 

Autre acteur majeur du système d’après Eve Szeftel, “le parti des Indigènes de la République, en particulier à travers un cabinet de conseil, qui va jouer un rôle avant et après la prise de pouvoir”. “Un des associés de ce cabinet va faire basculer la campagne en tournant une vidéo accusant les communistes d’être islamophobes. Jean-Christophe Lagarde va d’ailleurs faire un tabac en meeting en reprenant à son compte l’argumentaire décolonial assimilant les communistes à des colons”, dit encore Eve Szeftel. La colistière du candidat UDI, aujourd’hui deuxième adjointe, “portait le voile” rappelle la journaliste. “Il faut employer les grands moyens pour faire tomber cette ville”, analyse la journaliste.

Entre 2010 et 2014, “400.000 euros de sa réserve parlementaire vont être attribués à des associations tenues par des caïds locaux”. À Bobigny, “les caïds et les islamistes, qui parfois marchent ensemble, sont au pouvoir, parce que c’est là qu’il y a l’argent. La politique municipale a été très favorable aux revendications communautaires, comme l’ouverture d’une salle de sport islamique avec horaires réservés aux femmes, subventionnée par la mairie, une école hors contrat inaugurée par la mairie”, détaille la journaliste. Jean-Christophe Lagarde tient, selon elle, “un double discours entre les médias et ce qui se passe sur le terrain, par électoralisme il essaye de jouer sur tous les tableaux”.

Interviewée par Le Point, qui publie les meilleures pages de son ouvrage, Ève Szeftel n’hésite pas à parler de système «quasi mafieux»:

«J’ai recueilli de nombreux témoignages, et ce qui s’est passé est effarant : des opposants passés à tabac, des pressions sur les électeurs y compris le jour du vote…C’est la loi des cités appliquée à la politique. La démocratie aux mains des voyous» (…)

L’auteur dénonce les accointances entre la mairie et le Gang des Barbares, responsable de la séquestration et du meurtre d’Ilan Halimi en 2006. Ainsi Lynda Benakouche, compagne de l’un des membres du gang, était-elle employée de la mairie,chargée de missions aux politiques urbaines et sociales.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

8 commentaires

  1. Il n’y a pas lieu de s’étonner. Pour avoir des voix et être élus et ainsi se remplir les poches, la plupart des politiques vendent leur âme. De plus, l’argent des contribuables ne leur coûte rien.
    Pauvre France livrée aux mains de ces pourris.
    La journaliste qui dénonce ces faits a bien du courage. Il ne faudrait pas qu’elle soit victime d’un “accident” !

  2. J-C Lagarde, qui se rend (au plus offrant) mais ne meurt pas, est le type même du politique “papillon” qui se pose un peu partout (sur les cases de l’échiquier politique) mais ne reste jamais en place : avec lui, c’est aussi la DEM (“dhimmitude en marche”) …

  3. Jean-Christophe Lagarde n’a pas seulement une alliance avec les caïds de Bobigny mais aussi avec son épouse, Aude Lagarde, qui lui a succédé à la Mairie de Drancy où il est Conseiller municipal. Ils sont tous les deux sur la « Black-list » des « Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020 » pour une France Catholique

  4. Croyez vous que l’attitude de Macron (Et ses prédécesseurs soit si différente ? Non , car au delà des discours , rien n’est fait pour empêcher l’expansion de l’islam . Or qui dit expansion de l’islam dit expansion de l’islam radical .

  5. Ne faisons pas les étonnés.
    Le débarquement américain en Sicile puis en Italie s’est fait en s’appuyant sur la mafia.
    L’Eglise s’est alliée à la mafia contre le communisme.
    Le Sac de De Gaulle était un ramassis de truands notoires.
    Copé s’appuie sur les caids à Meaux, idem à Rueil et autres villes de banlieue.
    Macron s’est fait peindre le portrait par Mimi marchand, taulière symptomatique du cloaque médiatique…
    Lagarde n’est qu’un disciple parmi d’autres…
    Fromantin a été surtout un crétin autosatisfait jusqu’à la cécité, il avait été prévenu mais n’a rien fait.
    Tout le système fonctionne ainsi et Lagarde n’est pas pire que d’autres, il est simplement pareil. Le projecteur ne sert qu’à masquer l’ensemble par effet de contraste.

  6. Il ne fait que rejoindre la pratique de ses amis politiques qui octroient généreusement des baux emphytéotiques (d’un montant purement symbolique) à des “associations culturelles musulmanes”. Celles-ci y construisent alors des mosquées (souvent sans permis de construire) et incitent leurs “adhérents” bien français à porter leurs suffrages sur le gentil futur dhimmi qui aura si bien facilité leur colonisation de nouvelles enclaves au détriment des kouffar qui n’ont que le devoir de leur laisser une place de plus en plus grande…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!